2
min

Trois mots #1 - Parfaitement Préservé

Image de Ericag

Ericag

70 lectures

2

Règle du jeu : écrire une histoire avec les mots « béton », « papyrus » et « pédiatre »





Trois mots donnés à Ericag par Lea Prinnseth.
----

Il fera sombre bientôt. Il doit finir, écrire plus vite. Il pense à l’époque avant son obsession, mais ce n’est pas l’heure d’évoquer ses souvenirs, il y aura du temps pour ça après. Il avait fait une belle grande découverte, le monde avait cru que c’était un mythe. Peut-être qu’il y avait une raison pour ça. Il sent l’obscurité rampant vers lui, les ombres l’attendent. Il doit finir le manuscrit.

Il a pensé, un moment, à sa vie avant son obsession pour les rouleaux de papyrus. Il était pédiatre, il habitait dans un immeuble de béton, il marchait sur des trottoirs de béton, il travaillait dans un bâtiment de béton. Sa vie était pleine de béton ennuyeux. Sa vie était fastidieuse et ennuyeuse.

Ce n’était pas du tout comme cette belle grande salle qui avait ses murs de blocs de marbre lisse et gracieux. Quand il avait découvert la grande salle, il avait été distrait par sa beauté et la porte s’était fermée avant qu’il ne comprenne. La maçonnerie était si belle ! La grande salle était parfaitement étanche et préservée avec sa beauté gracieuse dans l’obscurité. Elle était si belle, même avec les ombres tapies dans ses recoins. Peut-être que l’obscurité la rendait encore plus belle et mystérieuse.

Son obsession a commencé quand il a vu les rouleaux de papyrus au musée d’antiquités. À partir de ce moment, plus rien d’autre n’a compté. C’est devenue une obsession. Il a tout abandonné pour les papyrus.

Il avait eu quelques succès et de nombreux échecs. Mais il avait continué tant bien que mal. C’est toujours vrai maintenant. Il a réussi à trouver cette grande salle inconnue.
Ici, il y a des tas de papyrus. Il y a des papyrus sur la culture, la religion, la science, l’art, la nourriture, l’agriculture, sur tout. Après quelques jours il a trouvé le papyrus portant le plan de cet espace, le seul papyrus d’importance pour lui en ce moment. Il a lu ce papyrus plusieurs fois, mais il a raté ce qu’il cherchait. Maintenant, il doit se reconcentrer sur son manuscrit pour l’avenir.

Il regarde le mur lisse où il compte les jours. La flamme de la bougie se reflète parfaitement sur la pierre tandis que l’obscurité se glisse sur les côtés. Il pense à son dernier repas d’il y a une semaine, quand il avait encore des piles dans sa lampe de poche. Il avait aussi des bougies, celle-là est la dernière. Il a passé de nombreuses heures dans l’obscurité. L’obscurité sera son amie jusqu’à la fin. Elle attend.

Finalement, le manuscrit est fini, un papyrus de plus à trouver pour quelqu’un. Il est terminé, tant bien que mal.

Il regarde autour de la grande salle et admire sa beauté, il veut se souvenir d’elle dans l’obscurité. Elle attend. Il sera à elle pour toujours.
Et la bougie s’éteint.

Thèmes

Image de Très très courts
2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,