Trois mots #1 - J'envie Néron

il y a
2 min
42
lectures
5

Auteur de Nocturnopedie et de son projet de poésie manuscrite. Amoureux de la vie et amoureux des mots  [+]

Règle du jeu : écrire une histoire contenant les trois mots « eau – xylophone – vigneron »
Proposé par @Léa Prinnseth à Ronvil Sluvenan

C'est par une nuit d'été qu'Antoine se dirige vers son club de jazz préféré. Ce soir-là, il a rendez-vous. Une femme, somptueuse à ses yeux, pour laquelle il voue une admiration sans limite depuis des années. Sandrine est une jeune quadra moderne. Grande, un peu ronde mais bien dans sa peau et sûre d'elle. Elle est musicienne dans un petit groupe et c’est elle qui se produit ce soir.
Elle sait qu'Antoine viendra, il vient toujours. Elle ne comprend d’ailleurs pas pourquoi il n'a jamais osé l'inviter en dehors de ces concerts.
Antoine tente de se donner des forces, il fait une étape dans un petit bistrot de quartier, s'installe entre quelques ivrognes capables de faire rougir de honte le plus prestigieux des vignerons ; tant leur descente de coude est contraire à toute idée de dégustation d’un vin méticuleusement préparé.
Il commande un pastis qu’il mélange avec très peu d’eau. Il perd toujours ses moyens quand il s’agit de parler à Sandrine. Cet exil aphone l’exaspère depuis des années, passé les conversations banales, il ne parvient jamais à être explicite dans ses intentions. Allé ! Second casa englouti, Antoine se remet en route.

A l’entrée du club, Antoine salue les autres habitués, les videurs, serveurs et autres barmen et s’en va prendre son poste d’observation au comptoir en zinc, tout en longueur, derrière lequel les cuvées de rhum et de whisky des plus prestigieuses s’alignent. Sandrine apparaît, radieuse comme toujours, son sourire comme le flambeau d’un phare dans une nuit sans lune. Salutations d’usages, prises de nouvelles polies, la conversation part sur les bases habituelles. « Pourquoi donc continue-t-elle à me fréquenter ? » pense alors Antoine.
Derrière eux, un couple nouvellement formé, philosophe entre deux séances de nettoyage d’amygdales. « J’envie Néron », « Du vin en eau » des bribes de conversations qu’Antoine ne parvient pas à associer dans un contexte particulier. Ca y est, il décroche, Sandrine s’en aperçoit et le bouscule du coude pour le faire réagir.
« - Oui pardon. Répond-il automatiquement,
- Tu disais ?
- Que penses-tu du pianiste qui joue en ce moment ? lui répète-t-elle
- Un peu scolaire, il n’ose pas sortir de sa chromatique. Répond doctement Antoine.
- Non, tu es bête, mais physiquement... »
Le silence d’Antoine est la seule réponse à la stupéfaction qui l’étreint quand il réalise qu’il est en train de basculer dans la case « Bon copain ». Il bafouille, tente de se redonner de la prestance en engueulant le connard qui joue du xylophone avec les verres vides, s’empêtre, glisse de son tabouret et s’écroule sur Sandrine qui l’accompagne dans sa chute. Les voilà tous les deux allongés sur le sol du club emportés dans un fou rire tonitruant.
Leurs regards se croisent.
- Tu n’as pas répondu, l’interroge-t-elle
Il l’embrasse.
« Je t’aime. » Dit-il dans un souffle
« Je t’aime depuis tant d’années, tant d’occasions à ne pas oser et il faut que tu me parles de cet abruti qui ne sait pas aligner deux notes et que nous tombions pour que j’avoue tout »
« Enfin » Pensa-t-elle un sourire léger sur lèvres, entre la satisfaction et le bonheur simple de se sentir vivante.
5
5

Un petit mot pour l'auteur ? 9 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une belle histoire bien agréable à lire et bien écrite! Bravo, Ronvil!
Mon vote! Mes deux haïku, BAL POPULAIRE et ÉTÉ EN FLAMMES sont
en FINALE pour le Grand Prix Été 2016. Je vous invite à venir
les lire et les soutenir si le cœur vous en dit!
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/bal-populaire
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/ete-en-flammes

Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Défi superbement relevé dans une histoire pleine de positivité et qui donne la pêche !
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Un commentaire sur la page de Pradoline a poussé ma curiosité... Défi relevé. J'aime bien votre petite histoire.
Image de Ronvil Sluvenan
Ronvil Sluvenan · il y a
Merci beaucoup, les promenades offres parfois de belles découvertes.
Je vous invite à jeter un œil à ce texte ci aussi ;-) qui est en compétition.
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/musique-erotique/votes

Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Suis passée sur votre poème que j'ai bien aimé ;-)
Image de Ronvil Sluvenan
Ronvil Sluvenan · il y a
Merci beaucoup :) j'ai fait de même :)
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Merci à vous aussi alors ;-). A d'autres lectures...
Image de Brigitte Prados
Brigitte Prados · il y a
Ronvil, c'est très intéressant d'avoir tous les deux les mêmes mots à inclure dans nos textes respectifs, et utilisés différemment. C'est une belle parenthèse de vie que vous nous livrez ici entre vos deux personnages, Sandrine et Antoine. Carpe diem. Merci pour cet agréable moment de lecture. Mon sourire.
Image de Ronvil Sluvenan
Ronvil Sluvenan · il y a
C'est un plaisir d'échanger autour des mots, pour le sourire. Merci

Vous aimerez aussi !

Très très courts

L'étoile des neiges

Brumelle

Mon idée de vivre en altitude est devenue un jour une réalité.
Après avoir quitté, avec ma fille, la banlieue d'une grande ville faite de béton, nous avons été éblouies par ce bourg... [+]