4
min

Traverser le Miroir des Brumes

Image de Virginie Ronteix

Virginie Ronteix

188 lectures

101

Traverser le Miroir des Brumes, emprunter le couloir du temps. Grâce à la flûte magique endormir le dragon, s’emparer de l’écaille. Rebrousser chemin, être à l’heure pour le souper et sauver la princesse.
Presque...
Pour Jan, c’est presque comme ça que ça s’est passé.
Tout est dans le « presque ».
Le diable se cache toujours dans les détails.
Détails...
La flûte magique : l’instument fait partie de l’histoire. C’est l’accessoire indispensable. Elle est remise à Jan par l’ermite pour endormir le dragon qui est au fond de la grotte, dans les entrailles de la terre, à la lumière de la lave en fusion. Le dragon auquel il faudra subtiliser une écaille. Jan n’est pas vraiment musicien.
La grotte : pas facile à trouver sans carte, la grotte. L’ermite à la flûte a précisé la route à suivre. Pas très clair, il est vrai. Jan a mis plusieurs jours. Jan n’a pas le sens de l’orientation.
L’écaille de dragon... ne se détache pas toute seule. Et le sol de la grotte n’est pas jonché d’écailles. Il faut aller au contact. Jan n’est pas musicien, la bête a l’ouïe fine.
Subsidiairement les dragons vivent dans un autre espace-temps. Il faut emprunter un portail temporel. L’ermite a mentionné le Miroir des Brumes, dans la grotte. Il faudra le franchir. Ensuite, s’adapter, improviser. Jan déteste improviser.
Jan a peur des souris, des araignées, du noir, du tonnerre, de la foudre, du vent, de la pluie, des grosses voix, des petites voix, des serpents, des moustiques et des maladies. Jan hait l’inconnu, l’aventure, le risque et le danger en général, ce qui fait de lui le héros idéal de cette histoire.
L’ermite ? Il y a toujours un ermite dans les histoires de dragons. Un vieillard plus ou moins sénile à la potion hésitante, qui t’envoie en mission armé d’une flûte quand tu n’as rien demandé. Il est bien là. Il a donné à Jan la fameuse flûte et les instructions pour atteindre le Miroir des Brumes afin de ramener l’écaille de dragon pour guérir la princesse.
Les détails sont comme le sable. Tu crois avoir tout éliminé, il en reste...
La princesse !!! Bon... C’est une princesse. Elle est jolie, gentille, intelligente et Jan est amoureux d’elle ce qui est tout à fait réciproque. Un peu écervelée, voire imprudente, elle a avalé un produit sans lire les étiquettes. Seule une soupe d’écaille de dragon pourra guérir son fragile estomac. C’est ce qu’a dit le guérisseur- ermite du village.
Et le Miroir des Brumes ? C’est simple ! C’est un miroir... On se voit dedans. Puis des brumes surgissent qui permettent l’accès au couloir du temps. De l’autre côté on se retrouve dans l’endroit dans lequel on a souhaité le plus se rendre.
Je reprends, donc... La princesse est empoisonnée, c’est l’amoureuse de Jan. Pour guérir il lui faut une soupe d’écaille de dragon. Les dragons vivent dans un autre espace- temps auquel on accède par le Miroir des Brumes. Une fois de l’autre côté on endort le dragon avec une flûte enchantée, on trouve une écaille, on revient pour le souper. C’’est tout de même pas sorcier !

A ce moment de l’histoire Jan a trouvé la grotte. Marcher plusieurs jours l’a épuisé. Il a encore en réserve quelques petites peurs bien croustillantes. Il pense toujours à sa princesse. Il vient de franchir le Miroir des Brumes.
Un peu abasourdi, sa flûte autour du cou et ses peurs en bandoulière Jan n’en croit ni ses yeux ni ses oreilles. Le dragon est bien là. Il respire avec passion (dans la vraie vie il ronfle plus fort qu’un ours). L’odeur est une odeur qu’on ne trouve que dans les histoires de dragons. Les trolls quelques fois sont aussi performants à ce sujet. Jan prend une bonne inspiration pour souffler dans la flûte. A cause de l’odeur putride il s’étouffe. La flûte produit alors une sorte de son de corne de brume, incroyablement grave et fort pour un si petit instrument. La paupière du dragon s’ouvre sur un œil jaune, fendu et aux aguets. Ses narines se dilatent. Jan s’évanouit. De peur. ..
La nuit tombe. Quand le héros revient à lui l’antre est vide. Jan a faim et soif, il a froid et il ne sait plus qu’il a peur. Il est la peur personnifiée. Le dragon est sans doute sorti prendre l’air. Le jeune homme se redresse à tâtons. Sous une de ses mains il sent la présence de quelque chose qui ressemble à une écorce de pomme de pin. Lisse et froid. Une écaille ! Soudain, un bruit ! Le monstre revient de sa chasse nocturne. Il projette une langue de feu devant lui pour éclairer son passage. Son œil croise celui de Jan... qui s’évanouit à nouveau. Pendant son demi-coma, il sent un contact visqueux explorer son visage et son corps. Un souffle chaud. C’est un cauchemar. Il ne respire plus. Il ne sait plus rien. Il flotte.
Deuxième réveil. Tout revient progressivement. Le visage gluant et l’écaille dans la main Jan n’ose faire aucun geste. Il entend un bruit sourd mais continu. Intense. Inquiétant. Soudain, il réalise que c’est son cœur. Il ouvre les yeux. Le dragon est retourné dans sa cavité. Il s’est rendormi. Oublier la flûte. En route pour le souper ! Jan remue ses orteils lentement. Il se dresse et glisse le long de la paroi. Très doucement... Le dragon bouge une oreille. Jan s’accroche. Il aimerait disparaître. C’est ce qu’il va faire. Il retrouve le portail du Miroir des Brumes. Celui-ci émet une lumière douce et boréale qui le rassure. Jan ferme les yeux. Il voudrait tout oublier. Il a envie de vivre une vie parfaite. De rire, de s’amuser. Un monde idéal. Une fête perpétuelle avec une princesse immortelle, de qui il serait l’éternel amoureux. Il fait un pas. Il s’approche de la brume. Un autre pas. Elle l’enveloppe. Il continue en gardant les paupières closes. Il serre son trésor contre lui. Un léger flottement. Il est passé. Il ouvre les yeux.
Il ne reconnait pas cet endroit. Les lumières sont étranges. Les villageois semblent tous être de sortie et une foule se presse de toutes parts. De curieux personnages inconnus aux oreilles immenses se tiennent devant lui. Oreilles sombres, petite queue, pieds gonflés, mains surdimensionnées qu’ils agitent sans discontinuer. La musique est assourdissante, il s’en rend compte maintenant. Un instant, Jan regrette d’avoir égaré sa flûte. Derrière les entités aux larges oreilles, d’autres curieuses créatures aux pelages colorés. C’est alors qu’il l’aperçoit : sa princesse ! Sa princesse à lui. Aurore... Son sourire délicieux, son teint blanc, ses lèvres de cerise, ses mains si délicates, ses petits pieds menus, cette robe que toutes les princesses lui envient. Toujours cette musique. Entêtante. « Un jour... ». Il a envie de crier, ses mots se bousculent : « Aurore !!! Par ici ! L’écaille, je l’ai ! ». Elle le regarde, un peu surprise semble-t-il. Elle sourit dans les odeurs de caramel qui s’évaporent. Un drapeau flotte comme un étendard au- dessus de sa tête. Jan peine à déchiffrer l’inscription. Il ne connait pas ce mot. « Disneyland ».

PRIX

Image de 2017

Thèmes

Image de Très Très Court
101

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Sangdragon
Sangdragon · il y a
Trop bien. Pauvre dragon tout juste bon a se faire piquer ses écailles ?
·
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Encore un grand bravo pour ce texte !

Il y a, dans cette finale, des textes de moins bonne qualité, mais le système de votes est ce qu'il est et cela fait partie du jeu... Ce système est un bon système parce qu'il récompense les gens qui votent et font des commentaires sur les textes mais il a aussi un effet pervers : il ne reflète pas réellement les goûts du public.

Je vous invite donc à venir prolonger le plaisir en participant à la "sélection du public" du Festival Off, sur le forum : http://short-edition.com/fr/forum/la-fabrique/imaginarius-2017-le-festival-off

Que la fête continue et longue vie au prix Imaginarius !

·
Image de Virginie Ronteix
Virginie Ronteix · il y a
Merci Richard Laurence. Pb de maintenance info mais si vous avez moyen de relayer mon texte par vous mm pourquoi pas ? Je m'y prends plus tôt pour la dernière née : notre bon plaisir. Je vous laisse la trouver. Prix saint Valentin. Espérant votre lecture plaisante !
·
Image de Plume
Plume · il y a
J’ai suivi le pti prince avec plaisir
·
Image de Pierfran
Pierfran · il y a
ronronpetitpatapon
j'ADORE...la chute,.ecriture légère qui nous emmène dans les brumes mystérieuses.Bravo. encore!!!

·
Image de Pierfran
Pierfran · il y a
ronronpetitpatapon
j'ADORE...la chute.ecriture légère qui nous emmène dans les brumes mystérieuses.Bravo encore

·
Image de Matuchon
Matuchon · il y a
Jan veut encore.
·
Image de Cannelle
Cannelle · il y a
J'ai adoré la façon de raconter, toujours en décalé. L'anti -héros.
Et puis la chute, extra.

·
Image de Nadinka
Nadinka · il y a
J'ai beaucoup aimé la chute ! Mes votes
·
Image de Chou
Chou · il y a
Accrochez vos ceintures et en avant avec Jan !! Je serais bien restée pour une petite causette avec ce gros dragon !!
Bravo comme d'habitude je suis fan !!

·
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Un très beau texte !
Si vous souhaitez un commentaire précis et argumenté, n'hésitez pas à demander et, de même, ne vous gênez pas pour venir commenter, critiquer ou même détester ma "Frontière de brumes"...

·