Transfert

il y a
2 min
9
lectures
2
Nous sommes à bonne distance.
Nous n’avons rien garder du peu que nous avions et je dois apprendre à composer comme ça.
Je me lance corps et âme dans mon métier qui est la seule et unique chose qui m’anime ces derniers temps.
Remplir le vide que tu as laissé en partant. Ce vide est conséquent, profond.
Je pense que tu aimerai ce que je suis entrain de créer.
J’ai enfin pu mener les ateliers philosophiques avec mon groupe d’enfants!
Depuis le temps que je voulais mener ces activités de réflexion et d’expression je me sens heureuse de pouvoir le faire...
En début d’année je n’ai pas eu la possibilité de mener ce type d’atelier de part ma prise de fonction dans un endroit pris par le feu. Je n’étais pas une spécialiste de l’enfance mais un pompier qui devait éteindre les flammes coûte que coûte, quitte à se brûler soi-même.
Mais là... le terrain était propice. Idéal. Et je l’ai compris tout de suite.
Mon idée était d’amener les enfants à s’exprimer sur le confinement, sur leur vécu. Il me semblait important que chacun puisse s’exprimer sur cette parenthèse dans leur vie, sur ses points positifs et négatifs.
Au fur et à mesure de ces ateliers me viennent d’autres idées de menées sympas que je développe secrètement dans mon coin un peu comme un scientifique qui est sur le point de découvrir la trouvaille du siècle mais qui ne partage pas tout de suite avant d’être sûr et de crier « eurêka »!
Je nage dans l’océan pédagogique et je n’ai pas de mot pour t’exprimer à quel point je m’y sens chez moi...Un peu comme jadis... dans tes bras.
Ils me parlent à la lueur d’une bougie led et me racontent comment c’était dur car papa et maman se disputaient,
Ils me disent qu’ils ne pouvaient pas du tout sortir mais que l’appartement était très petit...
Me racontent qu’ils ont perdu des proches aussi...
Certain m’avouent un excès dangereux de jeux vidéo ( dont ils ont néanmoins conscience) .
J’écoute...je rassure... je dévoile quelques petits secrets...et nous fermons la séance.
Tout les jours depuis que nous avons commencer, ils viennent me demander si ont peux commencer « tout de suite ».
« Attendez... on mange d’abord »
Nous avons clôturer hier le chapitre de confinement, déconfinement, covid 19.
Demain, nous aborderons d’autres thèmes tels que l’amitié, l’espoir, etc...
Les enfants me donnent la force. Eux. La péda.
Il me reste ça, qui m’unie à toi.
Finalement, c’est peut-être à eux que je dois me consacrer maintenant.
Chaque jour, j’espère que tu sois heureux, et que tu ailles mieux comme ci j’avais besoin de savoir que ton départ aura au moins servi à ça.
Je te souris...

Tienne.
2
2

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Firmin Kouadio
Firmin Kouadio · il y a
Vous devez avoir une très belle âme.

Vous aimerez aussi !