1
min

Trajet pour la bibliothèque

Image de Murielin

Murielin

7 lectures

1

Les grands volets jaunes en bois de la cuisine, ouverts sur le jardin, grignotés dans les coins par les griffes et les crocs du chien. Au sol une armée de fourmis accablée par le soleil, en route pour nulle part. Le portail marron fraîchement repeint dont il faut soigneusement refermer le loquet. Accélération du rythme pour s’éloigner de la maison blanche et bruyante. L’odeur des tilleuls portée par le vent chatouillant un peu les narines. A droite, entre deux buissons d’un vert éclatant, un arbre au nom oublié. Son tronc lisse et court. Blancheur. De la maison derrière elle. De l’école devant. D’une école encore à droite. Un petit pré qui peut mener par un passage interdit à un cerisier. Gourmandise différée. Poursuivre. Derrière une grille verte un long chemin de broussailles, souvent plein de détritus, d’objets abandonnés : passage mystérieux, inquiétant, presque angoissant. Personne. Aucune rencontre. Une vaste allée de graviers qui longe le jardin d’une maison : tout y est propre, net, ordonné. Des parterres de fleurs. Un potager. Des animaux domestiques qui s’agitent à son passage. Le goût d’un autre interdit : un monde si éloigné d’elle, attirant et paralysant à la fois. Encore un portail à franchir et l’éternelle question : fermé à clé ? juste la poignée à tourner ou enjamber ? faire demi-tour pour aller chercher le passe ? Peu aisé avec la pile de livres dans les bras. Poursuivre. Vite. Hâte d’y arriver et plaisir aussi de flâner. Enfin la rue et l’anonymat des visages croisés. Des maisons, toutes bien alignées les unes à la suite des autres. Chacune avec son jardin bien propret et fleuri. Une longue rue qui monte, aussi longue que son nom est court : « Biot ». La plaque menaçante du professeur de piano sur une façade grisâtre. Un marchand de bonbons qui loge dans un minuscule réduit : friandises colorées dans des casiers transparents. On peut se servir soi-même. Une rue étroite, tortueuse et le trottoir étroit à moitié mangé par les voitures garées.
La bibliothèque.
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Murielin
Murielin · il y a
Merci ! :-)
·
Image de Grenelle
Grenelle · il y a
Je ne savais pas quoi choisir à la bibliothèque alors j'ai pris au hasard ce joli petit chemin plein de fantaisie
·