4
min

Trafics

Image de Mirgar

Mirgar

123 lectures

116

L'impact des gouttes sur le métal de l'évier tout proche me rappela celui de la pluie qui tombait sur le toit en zinc de cette fameuse petite maison paumée dans la forêt de Compiègne...Trois jours plus tôt, là, dans une puanteur pestilentielle et un océan de sang noir caillé nous avions découvert, Bouffard et moi, sept corps Suspendus à un crochet,vidés de leurs entrailles, yeux agrandis, bouche ouverte, comme étonnés d'avoir été transformés en carcasses.
Ce midi, dans sa cuisine,l'inspecteur Bouffard m'avait invitée à « manger un morceau » vite fait.
-Et puis, il ne faut pas se laisser abattre poursuivit-il en ricanant., entre deux bouchées, son énorme steak débordant de l'assiette. Le piège se referme...Je vais recevoir les résultats d'analyse pour l'ADN.C'est une question d'heure. Un coup des écolos...des altermondialistes.
Je n'aimais pas Bouffard...Trop bavard.Trop vantard.Trop viandard. Mais il fallait faire avec.Je débutai dans le métier.Même si j'avais été reçue major de ma promo.
Les sept victimes étaient toutes propriétaires de fermes d'engraissement énormes, appelées fermes aux mille vaches. L'organisation du crime ne pouvait être l'oeuvre d'un seul homme selon mon supérieur.
-Ce soir, je compte sur vous pour infiltrer les « VEGAN ».Un groupe de leurs activistes est sur la sellette. Une grande fête aura lieu au Zénith . Tous les noms des responsables sont dans les fichiers.Vous serez mon cheval de Troie !

J'avertis immédiatement Alan, mon amour, journaliste à la BBC. Lui pouvait me procurer le matériel miniaturisé de la parfaite reporter.Il me le fit porter par un copain à mon domicile et à 19 heures, j'arrivai sur les lieux où il devait me rejoindre.C'était une foule de bobos..Les buffets offraient une grande variété de canapés et de boissons .
-Hello, darling ! Viens que je te présente Romuald, le responsable de cette manifestation
.Il avait le chic , Alan, pour m'entourer les épaules d'un bras protecteur en m'embrassant dans le cou. Et me faire du bien.. Alan....déjà trois mois que notre idylle durait.Il m'avait consolée après ma précédente liaison qui m'avait démolie et qui m'avait fait flirter bien innocemment avec le monde des différents trafics.. Avec sa proposition, il fallait jouer le jeu .Bouffard allait être content. Alan s'éclipsa après m' avoir dit que nous nous retrouverions chez moi, après la soirée..

Chère Sara.( j'avais donné un pseudo)..Votre Alan me dit que vous travaillez pour la BBC..Je serai ravi de répondre à vos questions me dit un homme grand , crâne rasé, vêtu de blanc.Un sentiment indéfinissable de répulsion me submergea : ce regard vipérin..Ce visage dénué de toute expression. Encore un botoxé ?Et puis cette voix monocorde teintée d'accent anglais.
C'était le moment de l'impressionner avec mon parfait bilinguisme.Et je me servis de mes techniques interrogatoires pour jouer à la journaliste.

L'homme m'avait abreuvée de grands discours concernant l'impact écologique de l'élevage animal sur la planète .Il m'avait vraiment fixée tout au long du discours sans ciller. Qu'est-ce qu'il attendait ?Mais poussé dans ses derniers retranchements,il avait lâché, sur un ton plus passionné, que le plus important était la survie de la terre...et que les décideurs devaient rapidement prendre des mesures pour réorienter les productions sous peine de voir se développer des guerres fratricides.J'avais enregistré toute la conversation et filmé avec une caméra miniature fixée dans mon collier de pacotille.Je laissai le matériel au vestiaire pour qu'Alan le récupère .
Alors que je démarrai pour rentrer, une voix m'intima de suivre ses instructions...le canon froid d'une arme s'enfonça dans mon cou.Vraiment, je n'en menais pas large... les tempes bourdonnantes, le coeur en cavale.Pas le moment de flancher Lise Bastion !.De nuit, j'avais des difficultés à m'orienter mais j'aurais juré que nous nous dirigions vers la forêt.Je n'avais posé aucune question. .Une pluie de printemps tombait drue et l'impact des gouttes sur le métal de la carrosserie me rappelait ce que j'avais déjà vécu.

La petite baraque en tôle ondulée avec les scellés...Pourquoi là ? Et Alan qui doit m'attendre..A l'arrêt, je saute..Mais au moment fatidique, l'inconnu m'écrase le larynx de ses grosses mains.
-Pas question de faire la folle, ma mignonne ricane la voix...Le gars n'est pas à jeun..
A demi asphyxiée, je n'oppose aucune résistance.Me voilà traînée par les cheveux...J'aurais dû les couper.Quelle dinde je fais.. Si mes dernières pensées sont de ce niveau, je me demande comment je vais m'en sortir.

Alors, la fin, c'est ça?je sens les gouttes de pluie tiède sur mon visage .Il fait noir.Je tremble de toutes mes dents..Mes jambes ne me portent plus.Je sens un liquide chaud le long de mes cuisses.J'urine de terreur.On me balance sur un lit qui sent le moisi .L'horrible odeur de mort flotte encore. Il y a deux hommes maintenant dans la pièce principale.Je ne les distingue pas .Aveuglée par une forte lampe torche.
-Tu vas nous dire ce que vous avez trouvé pour l'enquête. On va te faire une petite piqûre.Un vrai mauvais film.On me pose des questions.La drogue m'empâte la langue.Je baragouine des réponses
sans le vouloir. .On vient de me faire une autre piqûre intraveineuse.
-Tu en redemanderas, Lise...Je reconnais vaguement cette voix, comme dans un rêve.La voix de Mathieu.J'aperçois un crâne lisse .Qui est-ce ?Je plonge dans un univers étincelant et je m'élève .Je regarde la pièce vue d'en haut.Une lumière au niveau du sol...Je suis seule et soudain je m'enfonce dans l'obscurité.

J'ouvre les yeux...Je me tâte. Vivante.Le jour filtre à travers les persiennes.Je cherche à me lever.Le plafonnier s'éclaire :
-Reste couchée Lise.Alors, tu me reconnais?C'est Mathieu, oui. C'est sa voix.Méconnaissable sans sa longue chevelure...Romuald Mathieu....Je retrouve ses yeux gris.Plus de lentilles vertes.Il ôte son masque de latex.
-..Alors, Sara Lise ,comme ça, tu es flic .Il se penche vers moi, son couteau contre ma carotide Dis donc, tu m'as bien laissé tomber il y a quatre ans...Pourtant, j'avais rencontré la femme de ma vie et c'était toi.. .Je ne l'ai pas digéré...
-Pourquoi dans cette baraque ?
-Qui aurait l'idée de revenir là?L'assassin revient toujours sur les lieux de ses crimes...Il fallait bien faire un exemple:ils ne voulaient pas payer le facteur de croissance indétectable fourni par mes soins qui allait doubler leur chiffre d'affaires.

Soudain, forte explosion.Violente lumière. «  Mains en l'air ! »Bouffard arrive..Deux hommes ligotent mon geôlier.Alan me serre dans ses bras...Je pleure...
-Bon ! J'avais faire placer un mouchard dans votre voiture.Mais il est tombé en panne à deux kilomètres de là.Il faudra renouveler notre stock de matériel.Bref...Bastion, merci... dit Bouffard. .Alan m'a bien aidé.C'est notre meilleur agent de la sécurité intérieure.Bastion, c'est le métier qui rentre ! termina l'inspecteur.Il ne faut jamais se fier aux apparences, hein Bastion ?
Et si on allait manger un morceau ?

PRIX

Image de 2017

Thème

Image de Très très court
116

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Maia Acklins
Maia Acklins · il y a
Un très joli thriller, bravo !
·
Image de Mirgar
Mirgar · il y a
Merci Insulae!
·
Image de André Page
André Page · il y a
Une histoire palpitante, bravo, Mirgar :)
·
Image de Mirgar
Mirgar · il y a
Merci André Page !
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Une intrigue drôlement bien agencée à personnages multiples ayant chacun ses spécificités, une plongée dans le monde des courants de pensée actuels un peu sectaires, le cadre est planté pour un thriller hélas crédible tant les fanatismes prennent de l'ampleur. Angoissant et très bien écrit. Mes 5 votes sans hésiter une seule seconde.
·
Image de Mirgar
Mirgar · il y a
J'ai un problème avec mes réponses: elles s'effacent alors que je les ai bien enregistrées...Ce qui fait que certains auteurs voient mes réponses en double , quand je recommence..
Bref, merci Fred Panassac pour votre lecture pénétrante et votre appréciation percutante et complète.Merci pour vos votes généreux.

·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Mirgar je crois que j'ai le fin mot de l'histoire. Les commentaires que vous laissez n'apparaissent plus lorsque vous faites un retour en arrière, il faut alors réactualiser la page et les commentaires réapparaissent car lorsque vous revenez en arrière, la dernière action effectuée n'est plus visible mais elle existe toujours sur le site, il suffit alors de recliquer sur son texte pour que cela revienne comme c'était avant. J'espère que je n'ai pas été trop confuse en vous expliquant le phénomène ! J'ai bien vu les deux réponses, maintenant :-)) Un double MERCI alors !
·
Image de Mirgar
Mirgar · il y a
merci pour cette astuce, Fred!
·
Image de Mirgar
Mirgar · il y a
Merci Fred Panassac pour cette lecture pénétrante et votre avis très positif..Merci aussi pour vos votes généreux...
·
Image de Yoann Bruyères
Yoann Bruyères · il y a
Bon style, les personnages et l'histoire sont bien pensés, c'est prenant :)
·
Image de Mirgar
Mirgar · il y a
Merci Yoann Moreau pour votre appréciation et votre soutien
·
Image de Mirgar
Mirgar · il y a
Merci Yoann Moreau d'être passé me lire et d'avoir déposé votre appréciation ainsi que vos votes...
·
Image de Mirgar
Mirgar · il y a
Merci Yoann Moreau pour votre appréciation , vos compliments et votre vote...
·
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Quelques passages un peu hard, mais selon moi, c'est tout à fait dans l'esprit du Prix. Par ailleurs, c'est bien écrit. Contrat rempli. Mon vote. Mon Court et Noir ( 1 mn) est à votre disposition.
·
Image de Mirgar
Mirgar · il y a
Merci Patrick Peronne pour votre lecture approfondie et votre soutien...J'ai vraiment accentué le côté "hard" par rapport aux exigences du concours comme vous l'écrivez. Peut-être est-ce un peu trop facile? Alors, j'ai placé quelques traits d'humour.C'était ma recette du moment..Une expérience...Je cours lire la vôtre....
·
Image de Gail
Gail · il y a
Belle intrigue. Bonne chance
·
Image de Mirgar
Mirgar · il y a
La vôtre est très habile aussi...bravo!
·
Image de Christian Pluche
Christian Pluche · il y a
J'ai répondu à votre invitation, mais n'aimant pas le gore hémoglobineux, l'accumulation de cadavres m'a rebuté malgré la qualité de l'écriture... Bonne chance malgré tout !
·
Image de Mirgar
Mirgar · il y a
Merci d'être passé me lire et d'avoir voté...je vous avais écrit que j'avais forcé le trait...
·
Image de Christian Pluche
Christian Pluche · il y a
J'étais prévenu en effet !
·
Image de Mirgar
Mirgar · il y a
Je peux vous offrir mes deux haïkus de printemps qui célèbrent le renouveau!!Si cela vous tente...Bonne journée!
·
Image de Mirgar
Mirgar · il y a
Merci Christian Pluche d'avoir pris la peine de lire mon texte...et merci pour votre avis.
·
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Un cheval de Troie chez les "végans" ... ! C'est sûr qu'il n'allait pas passer inaperçu ☺☺☺
·
Image de Mirgar
Mirgar · il y a
Merci Miraje pour votre humour et votre soutien
·
Image de Luc Dragoni
Luc Dragoni · il y a
Une nouvelle très visuelle dans une bonne tradition du polar; la chute met fin à notre angoisse! Bravo!
·
Image de Mirgar
Mirgar · il y a
Merci Luc Dragoni pour votre soutien
·
Image de JHC
JHC · il y a
Bon suspense, sans un temps mort:)
·
Image de Mirgar
Mirgar · il y a
Merci JHC d'être passé me lire et de m'avoir soutenue
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur