2
min

Tout ira pour le mieux

Image de Chato Garcia

Chato Garcia

60 lectures

5

Dans ce monde tout est mécanisé, si bien que personne ne pense à faire d’efforts, la corpulence de chacun s’est intensément modifiée. L’obésité règne en maîtresse absolue. Les robots sont partout pour servir les humains, qui ont de plus en plus de désirs à satisfaire. Ces valets mécaniques sont depuis peu dotés d’une certaine autonomie de manière à ce qu’ils puissent agir en prenant des initiatives pour le bien de l’humanité

Mais depuis un certain temps, rien ne va plus, un événement étrange s’est produit : trois jours par an, la terre tourne en sens inverse et le reste du temps elle reprend son cours normal. Pendant ces trois jours la population sombre dans une léthargie que l’on pourrait qualifier de noire, si l’on interprète les expressions d’horreur, de peur et de dégoût qui masquent tous les visages des hommes et des femmes vivant sur la planète. Aucun scanner, aucun IRM n’a pu donner d’explications à ce phénomène, tout au plus une intense activité a été décelée dans la zone cérébrale de l’effroi.

Après plusieurs échanges d’informations robotiques Le grand Robot sxc 4600 version 7 prit une décision en son cosmos et programmation : il fallait faire appel à un lecteur de rêves...

Le meilleur lecteur de rêve de l’univers est une charmante jeune femme appelée Julie. Depuis l’enfance elle vit sur la planète Mimosa, une géante bleue visible depuis l’hémisphère sud. Je ne donnerai pas d’autres détails quant à son aspect physique car elle tient absolument à rester anonyme et d’autre part je ne voudrais pas stimuler la libido de vieux crapauds prostatiques ni augmenter la testostérone des adolescents boutonneux.

Grâce à une puce électronique qui lui a été implantée sur la face interne de l’occiput, Julie a la possibilité de visionner, depuis qu’elle est adulte, toutes les productions oniriques du système solaire et même de modifier ces rêves.

Aujourd’hui, on fait appel à elle pour trouver une solution au grave problème qui touche la Terre et qui fait gaspiller beaucoup d’énergie aux machines dirigeantes.
Les études effectuées par les robots protecteurs ont démontré, à l’aide d’encéphalographies, que ces corps immobiles rêvent.

Julie s’assied en position du lotus et entre en méditation alpha plus. Aussitôt, le système télépathique se met en fonction et elle commence à recevoir les premiers rêves.

Depuis un téléchargement récent, son cerveau est, quand elle le veut, relié directement à une unité centrale, qui lui envoie tous les renseignements complémentaires qu’elle pourrait désirer. Les premières sensations sont très agréables, puis soudain tout s’assombrit et devient effrayant, dégoûtant, douloureux. Cette douleur, difficile à définir, est...... métallique. Après avoir protégé son inconscient par un voile de neutralité, elle pénètre plus avant dans les méandres de ce message onirique. Elle voit l’humanité démembrée, décapitée, plongée dans un immense bain d’huile lubrifiante.

Elle demande à l’unité centrale située à Houston quel pourrait être l‘effet causal d‘une telle horreur. La réponse se fait attendre plus que de raison, un long blanc inquiétant suit sa requête, enfin l’explication arrive : c’est une stimulation imaginaire lancé par un « robot aléatoire » un RA 3000, un facilitateur de sommeil qui remplace les somnifères d’antan et qui aurait inventé ce scénario. Julie est informée qu’il est immédiatement neutralisé.

Elle reçoit des commentaires qui lui permettent de comprendre : le RA, assimilant les humains à des pièces mécaniques, considère que la prévention de leur santé et de leur bon fonctionnement est la lubrification. Connaissant l’effet positif du placebo chez les humains, il avait décidé de leur envoyer cette image positive pour les soigner. Malheureusement tout le contraire s’était produit. (L’enfer, dit-on serait pavé de bonnes intentions.) Ces déboires peuvent arriver quand un responsable essaie de rêver plus haut que son QI.

Julie décide d’agir en urgence et choisit parmi ses propres souvenirs de vision utopique, une très ancienne réminiscence de sensation des plus agréables : un humain rentre dans un bar très ancien, très chaleureux, avec des parquets en bois comme cela se faisait dans les années 2000. Il va s’asseoir dans le fond de la salle près d’un miroir car il veut vérifier son apparence. Le miroir lui renvoie une image merveilleuse d’un paysage maritime sous un ciel éclatant.

L’ensemble de l’humanité comprend le sens caché : en chacun de nous existent des merveilles.

Tout ira pour le mieux dans quelque temps.
5

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lumiyah
Lumiyah · il y a
je découvre votre texte à l'instant, et j'ai beaucoup aimé vous lire, en apparence c'est un bon texte de science fiction avec beaucoup de richesses, mais dans votre texte il y a une grande part de réalité, merci beaucoup !

dans le partage je vous invite à découvrir mon premier texte sélectionné http://short-edition.com/oeuvre/poetik/lui-15 si vous aimez, peut être aurez vous envie de le soutenir, merci