2
min

Tournage en péniche

Image de Rafmael

Rafmael

4 lectures

0

La chose nous suit, nous observe, nous tourne autour. Malgré le brouillard, on distingue une masse noire s’agiter de plus en plus. Elle doit mesurer dans les quatre mètres de long.
Le tournage se passait plutôt bien jusqu’à présent, il a fallu que quelqu’un se penche pour vomir pour apercevoir ce qu’il allait être notre fin à tous.
L’équipe s’est donné rendez-vous devant la péniche quai Solferino à 17h30 pour commencer l’émission à 18 heures. Bien entendu, nous ne décollons pas avant 18heures30. J’ai déjà mal au cœur. Il doit faire dans les quatre degrés. Tout le monde a sorti écharpes, bonnets, gants et le plus important pour avoir chaud, le Damar, un classique. Moi bien sûr je ne porte rien de tout ça, juste un pauvre jean, une chemise, et mon impair. Ce que je me mets à regretter 10 minutes après lorsque j’apprends que je vais passer une bonne partie de la soirée sur le pont. Je me pose donc dans un coin, et j’observe. Après quelques petits réglages, l’équipe technique est prête, il ne manque plus que les journalistes. D’ailleurs je me lève et je vais voir ce qu’ils font. J’aperçois Gildas en compagnie de Laurence, la maquilleuse, sûrement quelques petites retouches à apporter. Puis au fond, trois, quatre journalistes collés les uns aux autres essayant tant bien que mal de se réchauffer en avalant un peu de vodka. Je sais ce que vous pensez mais à leur décharge il fait vraiment très froid ce soir. Ca y est l’émission peut commencer, il est 19h15. J’ai de plus en plus mal au cœur, foutu mal de mer, en l’occurrence nous sommes sur la Seine mais ça se dit quand même comme ça non ? Je m’installe donc à coté de la régie à l’intérieur, ça va peut être passer. L’émission se déroule normalement, les sujets s’enchainent, tout va pour le mieux...pour le moment. A 20heures, nous retournons à quai. Toute l’équipe, c'est-à-dire, directeurs d’antenne, programmateurs et autres employés de bureau nous rejoignent pour un dîner de fin d’année. Pendant que les techniciens et les journalistes se restaurent, les nouveaux venus sont à l’apéritif. Moi, je préfère sortir prendre l’air, cette péniche va vraiment finir par me rendre malade. Contemplant la vue, les bords de Seine de Paris, j’aperçois dans l’eau une forme bizarre qui longe la péniche, je ne m’en inquiète pas plus que ça. Trois quart d’heure plus tard l’émission reprend, tout le monde est rassasié et réchauffé, on peut continuer. Pendant ce temps là, à l’intérieur les invités passent à table en festoyant. Me sentant un peu mieux et frigorifié je décide de retourner à l’intérieur manger un morceau. Au menu, Chili con carné tagliatelles ou poisson petits pois pas tout à fait décongelés. Je ne savais pas qu’on mangeait aussi bien sur un tournage. Finalement je change d’avis et me sers un petit verre de vin. C’est mieux. Le tournage touche presqu’à sa fin, Pierre demande aux invités de rejoindre l’équipe sur le pont pour le final. Passant devant la Tour Eiffel, invités et journalistes clôturent l’émission en souhaitant de bonnes fêtes aux téléspectateurs. Au même instant, ce que je redoute depuis le début est finalement arrivé, je me penche par dessus bord et vomis. Et c’est là que j’aperçois la chose, je ne peux pas vous décrire exactement ce que j’ai vu mais c’était vraiment énorme. Surtout pour vivre dans la Seine. La chose percute une première fois la péniche puis disparaît dessous. Tout le monde se regarde, plus personne parle. Brutalement la péniche se soulève, des cris retentissent, certains trébuchent tandis que d’autres s’agrippent tant bien que mal à ce qu’ils peuvent. Puis plus rien. Je ne sais pas ce que c’était, mais je sais une chose, c’était gros. Bon je sais, ça n’a pas causé notre fin à tous, comme je l’écris plus haut mais c’était assez flippant. Nous sommes retournés à quai comme si de rien était. Chaque personne présente ce soir-là sur cette péniche s’en souviendra.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,