2
min

Tout est là.

Image de Olessya

Olessya

24 lectures

4

13/12/2017

Il y a des jours comme ça, où je me réveille avec cette douleur dans la gorge et dans le cœur, et je respire. Je respire car j'ai envie que ça parte, car cela me provoque des larmes. Mais que-ce qui se passera donc, si je l'accepterai, cette peine? Cette peine qui est venue sans aucune doute de me parler de quelque chose. Sûrement, de l'amour. L'amour de soi, acceptation de soi. Rester à ses côtés, de se soutenir, de ne pas abandonner, d'aller jusqu'au bout. De comprendre que tout s'arrangera et rentrera dans l'ordre de choses et que les choses qui arrivent, ils devaient être là. Comme aujourd'hui, par exemple, quand je n'ai aucun envie d'aller à l'extérieur afin de trouver le travail, et je sais bien que je dois aller justement à l'intérieur pour le découvrir, et ça sera le meilleur de choses!

Depuis trois semaines, de mon licenciement, j'ai envoyé centaines de CV, j'ai rencontré des gens en passant directement par les offices, toujours avec la même réaction et la même admiration dans les yeux. Mais qui est-elle, cette fille qui ose faire pas comme les autres, tout simplement envoyer son CV et patienter sagement dans son royaume (pour laquelle il faut bien payer le loyer) en attendant un coup de fil qui l'amènera vers un entretien et c'est possible, vers un poste dans la réalité.

Oui, j'ose. J'ose toujours car il faut avancer dans la vie, il faut changer, et moi, j'en suis capable.

Il y a très longtemps, je faisais mon métier, et j'ai eu le salaire pour cela, j'avais un avenir prometteur dans mon domaine et je n'étais pas si heureuse comme aujourd'hui, je suppose.

En Israël, j'ai commencé mon chemin envers moi, un chemin qui ne se termine pas (ça m'a pris du temps de le comprendre), le chemin de l'amour de soi, c'est comme ça que je l'appelle. Sur la route je rencontre des gens, je rentre dans les situations différents - et tout ça afin de mieux me connaître et me reconnaître et d'accepter ce que je suis.

xxxxxxxxxxxxx

Il faut savoir s'arrêter de cette course quotidienne, il faut savoir s'absorber de ces conversations extérieures et de rentrer à l'intérieur de soi. Comme sur cette station de train de Tel-Aviv, où au milieu se trouve un grand piano pour tous ces gens qui savent jouer et ils s'arrêtent et jouent pour leur plaisir et le plaisir de public. Il faut savoir s'arrêter pour écouter la musique de son cœur car c'est justement là, où on réalise ce que l'on est vraiment et où sont nos vrais désirs et envies.

Au début cela peut paraître pas logique du tout, comme à moi encore - quand je m'arrête, quand je prends mon temps, quand j'écoute la voix silencieuse de mon intuition qui me dit de faire ceci ou cela malgré tout (l'argent comme conséquence que j'en ai besoin), de ne pas aller dans les offices pour chercher du travail qui me donnera des revenus, mais d'aller voir ma mère à Haifa, faire un séance avec Naama et de lui donner 300 Nis à la place de les laisser pour d'autres choses, comme nourriture ou des billets. Mais je le fais et je suis ravie car je suis mon chemin. Je sais que le secours vient des endroits que l'on n'attend pas. Alors, il faut continuer, continuer sans jamais lâcher et de croire en soi et en cet Univers qui nous offre plein d'opportunités.

Thèmes

Image de Très très courts
4

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Mila
Mila · il y a
Une belle lumiere est en vous, je la vois d'ici, gardez la précieusement ...
·
Image de Olessya
Olessya · il y a
Merci, Mila; oui, je la garde et j'avance et je commence à l'apporter aux autres et ça, c'est un grand bonheur!
·
Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
Un TTC magnifique et émouvant avec une très jolie chute ! Toujours garder l'espoir, c'est beau ! Merci pour le partage.
Une invitation à lire ma nouvelle 'Le tisseur de rêves' en finale du Grand Prix.
http://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/le-tisseur-de-reves-1 Merci d'avance.

·
Image de Olessya
Olessya · il y a
Chère Ratiba! merci pour votre commentaire! Votre nouvelle je l'ai adoré et j'ai déjà voté, donc je peux pas voter encore une fois, mais si j'avais pu, je l'aurais fait avec un grand plaisir!!!
·
Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
Merci ma chère Olessya, c'est sympa :-) Je viendrai vous lire bientôt !
·
Image de Olessya
Olessya · il y a
Au plaisir de vous revoir sur ma page!
Votre nouvelle, à mon avis, a beaucoup de chances de gagner dans le concours.

·
Image de Olessya
Olessya · il y a
merci!
·
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
L'importance de ne jamais lâcher ses rêves
·