1
min

Tornade

Image de Didier Jacquot

Didier Jacquot

8 lectures

1

Alors il y eut le barouf. Max vit que même les sapins n'osaient pas s'épousseter, la neige figée sur leurs branches dont elle se servait comme d'un nid. Une armée tachetée immobile. Suspendue.
Sa cabane aussi n'avait pas moufté et d'autres coups de tonnerre avaient suivit. Max regarda le chien. Il continuait sa nuit, allongé sur le dos, pattes en l'air. Max sourit en enfilant sa doudoune. Il savait que ce n'était pas un orage. Ni le franchissement du mur du son par une cohorte d'avions militaires en plein exercice. Il savait que ce n'était pas un coup d'essai. Mais le déluge. Son début.
Il sentait l'échine dans son dos. La sueur couler par-dessus ses veines.
Le monde avait donc réussi ? Il avait fini d'arriver jusqu'à lui ? Jusqu'ici ?
Le monde avait donc réussi à s'aventurer-là ?
Bien sûr ! C'est même Max qui lui avait ouvert la porte, lui qui avait mis tant d'années à s'en extraire, de ce monde, à le lâcher petit à petit comme on lâche la main l'enfant que l'on sait capable de marcher enfin seul même si dans son cas, c'était plutôt sa main à lui que le monde avait lâchée, à moins qu'il ne l'ait jamais prise.
Max reniflait comme l'animal qu'il était redevenu, puis il se chaussa et sortit dehors. Un renard était venu dans la nuit, signant sa visite d'empreintes que la neige n'avait osé toucher. Il avait gelé. Le sol craquait. Regard perçant, Max fixait l'armée immobile en face de lui, le ciel et la brume se confondant, halo discret et pesant à la fois. Le lac était juste transpercé par des gouttes qui tombaient des branches et dessinaient à la surface de l'eau des ronds dont on aurait dit que c'étaient des cibles, toujours plus grandes.
il rentra et continua d'entendre les déflagrations. Se boucha les tempes. Le chien poussa un long soupir. Alors Max arracha les fils. Il jeta la boite qu'ils appelaient box. Il enleva l'écran, la tour jumelle, sortit tout cela et les tua rageusement à coups de masse en se demandant son fils, oui son fils, quel âge avait-il aujourd'hui ? Il n'aurait jamais dû installer la wifi chez lui. Le monde s'engouffre comme une tornade.
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
On ne s'attend pas à la chute !
·
Image de Didier Jacquot
Didier Jacquot · il y a
;-)
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Là-bas, au fond du café. Silhouette. Des cheveux qui dépassent d’un manteau, des mains posées sur une table, un verre de bière, deux boucles d’oreilles, des yeux sans le vague. En venant,...