Tina Chinon

il y a
1 min
231
lectures
7
Finaliste
Jury
Recommandé
Image de 2015
Image de En haut de l'affiche
Elle a les cuisses de Dionne Warwick et la voix de Michel Ange. Tina Chinon est la nouvelle star du 20h, apothéose technologique du marketing en pleine déconfiture. La presse est dans l’actu, et inversement, tenue par ce velours médiatique avec tact et doigté. En pleine lucarne, chargée de munitions numériques et autres direct avec la planète, elle va te le faire avec l’appât du gros. Cette soirée, j’en suis. Tina Chinon, c’est du billard. La star du grand soir. Tina, Journaliste du 20h, nous offre son premier direct, son premier soir. Elle prend place en mon canapé : « Un thé ? Un apéro ? Un baiser ? Un huissier pour constater cette émission en apnée ? ». C’est transpirant d’adoration que je m’ouvre à ce moment d’information, cette messe au parfum de rose saluée par Bible et Coran réunis sous la houlette du Talmud et j’en oublie. Applaudissements. Ils seront 15 millions autour de la potiche à mastiquer leur dîner et exprimer un sentiment sur la durée du moment. Le débat maison.
Tina Chinon, profil écran, ne s’étreint pas en ce genre de question. À l’occasion elle peut te glisser un sourire sur le côté, doublé d’un jeu de miche illusoire et te faire avaler la misère du monde entre poire et fromage. En finissant ta salade, doucement, elle va t’accorder un zeste de sursis. Ton heure n’est pas arrivée. Elle est convaincante entre bombes et naufrages et t’apprendra comment, gueule ouverte, nous allons demain périr entre une pizza aux quatre saisons et l’explosion d’une centrale au Japon. Elle terminera par une enquête sur les nids de perdreaux au Kazakhstan. Beauté rassurante, avec balle dans le pied, et pour finir une météo ensoleillée, Tina Chinon me fit couler un café, une pub torride de chez RHBC avec beau gosse aux doigts d’or. Le 20 heures un jour n’arrivera plus jamais.

Recommandé
7

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Poursuivre

Maïlys

Encore un matin où je ne tiens pas debout, je me lève alors que j'ai juste envie de m'allonger un peu. Le ciel coule dehors et il pleut sur mon lavabo. Je répète machinalement les mêmes gestes... [+]