Thomas l'inité - l'explication du rêve

il y a
1 min
5
lectures
0
Thomas et son élève étaient entrain de boire un verre dans un charmant petit endroit où ils avaient l'habitude de se rendre pour discuter. Soudain le Dr. L.K dit :
- Vous ne m'avez pas expliqué la raison de votre apparition sous une forme féminine dans mon rêve.
Le maître bu une gorgée de son café et dit :
- Un homme est plus attentif lorsque c'est une femme qui lui apporte un conseil en amour plutôt qu'un homme.
- Oui mais je savais que c'était vous déguisé en femme, dit le Dr. L.K
- Oui peut-être mais vous avez quand même perçu et senti ma force féminine et vous m'avez pleinement écouté.
Le Dr. L.K était un peu surpris. Comment son maître avait-il fait pour apparaître sous une femme et surtout comment avait-il pu dégager de lui même une force féminine et non masculine.
- Vous voulez avoir la réponse à vos questions, demanda Thomas
- Vous venez de lire dans mes pensées ! S'écria le docteur.
Le maître bu une gorgée de son café et reprit :
-Vos questions vous tourmentent tellement qu'elles débordent de vous-même. Facile pour moi de les lire.
Il reprit une gorgée et continua :
- Chaque être humain possède une partie masculine et féminine. Lorsque nous avons appris à équilibrer ces deux pôles, les initiés sont capables de projeter mentalement une partie ou l'autre dans n’importe qu'elle forme. J'aurai pu venir dans votre rêve sous ma forme que vous voyez actuellement. Nous pouvons aussi utiliser ce procédé pour nous cacher et ne pas être reconnu dans le monde des rêves ou dans l'astral.
Mais lorsque deux initiés ou plus se rencontrent dans les mondes invisibles, ils ne se cachent pas.

- Fin
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Eucharisties

Valdemar Belloc

— EN VÉRITÉ JE VOUS LE DIS, LE MONDE EST UNE VALLÉE DE LARMES, hurla le prêtre.
— Ouais, surtout les lendemains de cuite, pensai-je en croquant deux aspirines.
Le prêtre ne hurlait... [+]