2
min
Image de Alain Lonzela

Alain Lonzela

415 lectures

290

Qualifié

Le centre pliait sous la force de la tornade. Christine Evans regarda encore une fois les quelques écrans qui affichaient encore des données.
Cette fois, on y était. Elle se renversa sur son fauteuil. Elle n'y avait jamais cru. Et même maintenant, elle avait encore du mal à y croire.
Cela avait commencé insidieusement, comme toujours. Les journaux avaient commencé à relayer les propos alarmistes de certains climatologues. Mais on ne les avait pas crus.
Puis les écolos avaient pris le relais. Ils avaient organisé des marchés, des manifestations mais là encore, personne n'avait cru le danger réel. Il y avait des pro, des anti, et tout le monde s'invectivait à coups de théories et de chiffres tous plus abscons les uns que les autres. Les uns disaient, statistiques à l'appui, que le climat était déréglé et les autres, statistiques à l'appui, également, démontraient exactement le contraire.

Christine n'y avait pas cru. Et la querelle avait duré jusqu'au déluge. Ce n'était pas une métaphore ou une image biblique. Il avait plu sans discontinuer pendant plus de soixante jours et soixante nuits. Les deux tiers de l'Humanité avaient péri. Les eaux étaient montées et avaient noyé les côtes. Les fleuves étaient sortis de leurs lits et avaient ravagé tout ce qui était sur leur passage. De violents orages avaient perturbé les communications tant physiques que technologiques, désorganisant les secours, et les épidémies étaient venues terminer le travail.

Un tiers de l'Humanité avait survécu, mais la Nature avait décidé d'éradiquer le problème. Des tempêtes magnétiques avaient détruit tous les moyens de communication, toutes les grandes tours métalliques, orgueilleuses tours de Babel, bâties par le génie des Hommes. Le métal, l'acier avaient remplacé le bois et la pierre. La Nature gérait le problème à sa façon. Elle s'était débarrassée des dinosaures. Ce n'étaient pas quelques primates un peu évolués qui allaient l'arrêter.

Christine regarda les derniers écrans s'éteindre les uns après les autres. Plus de capteurs, plus de données, plus d'énergie. Elle sortit un revolver, arma le chien et posa le canon sur sa langue.

Amos regarda son père, étonné. Son père lui sourit. Le vieux Esau avait encore raconté un conte pour enfants ou des hommes construisaient des grottes verticales pour y vivre en groupes entiers. Il était un peu fou et faisait rire les enfants. Le père d'Amos éprouva la pointe de l'épieu qu'il venait de faire durcir dans le feu. Demain, il irait chasser avec Fluffy, son chien fidèle. C'était le vieux Esau qui leur avait expliqué cela. Malgré ses histoires idiotes, ç'était un vrai puits de science.
Amos leva les yeux vers le ciel. Demain, ils mangeraient sans doute à leur faim. Le ciel était couvert d'étoiles. Les chasseurs auraient beau temps.

PRIX

Image de Hiver 2018 - 2019
290

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de RAC
RAC · il y a
Excellent ce récit un rien prémonitoire et un brin satirique. Ca fait réfléchir ! Bien amené, compliments ! A bientôt chez l'un ou chez l'autre...
·
Image de Dimaria Gbénou
Dimaria Gbénou · il y a
Je like et m'abonne à votre page pour découvrir encore de nombreuses merveilles. Je saisis l'occasion pour vous inviter à découvrir et à soutenir possiblement mes deux textes en compétition. https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/sous-le-regard-du-diable et
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/malchance

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
faudra t il passer par là,pour comprendre ?
J'ai bien aimé vous lire. Mes voix pour ce texte
Si vous avez quelques instants et si vous aimez, venez lire et soutenir ma nouvelle
(http://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/le-bonheur-des-choses-imparfaites)

·
Image de Alain Lonzela
Alain Lonzela · il y a
J'espère bien que non ;-)
J'ai bien aimé aussi votre texte qui m'a rappelé Boileau et Narcejac... Excellente histoire, très bien racontée... Bravo
Merci de votre soutien

·
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Un retour vers le futur intéressant et qui questionne...
·
Image de Alain Lonzela
Alain Lonzela · il y a
C'était le but, et à chacun de choisir sa réponse...
Merci

·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Super !
·
Image de Alain Lonzela
Alain Lonzela · il y a
Merci
·
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Un récit d'anticipation qui pourrait bien préfigurer notre futur, hélas . . . et un retour à l'âge de pierre pour les survivants. La construction m'a beaucoup plu ainsi que la chute qui semble nous dire : et si l'histoire n'était qu'un éternel recommencement ? Un beau travail d'imagination, bravo Alain et au plaisir !
·
Image de Alain Lonzela
Alain Lonzela · il y a
Merci pour tous ces compliments.
Votre texte est excellent, et je me disais, après l'avoir lu, que si nous suivions (parfois) les avis des oracles, du moins pour essayer de nous prémunir ... Bravo pour cette histoire de Sybille
Vous aussi avez une belle imagination
Au plaisir et Bonne chance

·
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Eh bien merci à vous aussi, j'en rosis de plaisir . . . je suis vraiment très touchée Alain, à bientôt !
·
Image de Diamantina Richard
Diamantina Richard · il y a
Un texte bien dans l'air du temps sans jeu de mots. Bravo Alain et espérons que nous avancerons vers la lumière et pas seulement celle du soleil. Mes voix avec grand plaisir
·
Image de Alain Lonzela
Alain Lonzela · il y a
Merci beaucoup.
Votre texte aussi est excellent, et je l'ai soutenu avec grand plaisir.
Bonne chance

·
Image de Miraje
Miraje · il y a
(Et le surlendemain fut un jour de pluie☺☺☺
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/jour-de-pluie-13)

·
Image de Alain Lonzela
Alain Lonzela · il y a
Tout à fait et un excellent poème, totalement raccord...
Merci pour votre soutien et bonne chance

·
Image de Françoise Mornas
Françoise Mornas · il y a
Un futur suivi d'une réminiscence du passé, ou un futur qui ne peut que ramener au passé ? Un texte lourd de sens en tout cas. Et un futur dont on espère qu'il n'arrivera jamais...
Si le cœur vous en dit j'ai aussi un texte en lice : https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/matieres-grises

·
Image de Alain Lonzela
Alain Lonzela · il y a
Tout à fait, espérons que ce ne soit qu'une simple fiction...
Votre texte est franchement excellent. Bravo car vous avez su mettre en évidence pas mal de choses que l'on occulte beaucoup ces derniers temps, et sans avoir l'air d'y toucher...
Merci de votre soutien et bonne chance...

·
Image de Françoise Mornas
Françoise Mornas · il y a
Bonne chance à vous aussi.Vous soulevez aussi, de façon concise, une question grave, et le titre choc fait mouche !
·
Image de Alain Lonzela
Alain Lonzela · il y a
Espèrons que ce ne soit qu'une simple fiction ;-)
Merci beaucoup

·
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Ca commence aujourd'hui pour finir dans le passé. A moins qu'aujourd'hui ne puisse qu'engendrer un retour au passé. Il y a malgré tout une constante: la Nature connait ses droits.
Une belle SF qui laisse songeur.

·
Image de Alain Lonzela
Alain Lonzela · il y a
D'où l'importance de sortir du cycle de l'éternel recommencement...
Je pense aussi que la Nature sait se faire respecter...
Merci pour ce compliment et ce commentaire

·