2
min

Temps mort

Image de Papillon

Papillon

201 lectures

95

L'impact des gouttes sur le métal du marteau se faisait de plus en plus dense, elles ruisselaient sur son front avant de l'atteindre. Il transpirait comme un bœuf et sa chemise était trempée comme une éponge en s'acharnant sur le corps. Il frappait, frappait, il devenait complètement fou, de la démence, il frappait encore et encore...le corps ne ressemblait plus à rien .
Il grouinait comme un porc en le martelant :

« PRENDS CA PUTAIN, C'EST TON HEURE...J'VAIS TE DÉFONCER TA FACE! »

Après quelques minutes la violence des coups avait fini par démantibuler le corps. A tel point qu'il ne ressemblait plus qu'à des pièces de puzzle...mais là, il ne s'agissait pas d'un jeu.
John se calmait enfin, sa pulsion déroutante pour le commun des mortels finissait par retomber.
Il était là, accroupi reprenant son souffle, les deux mains sur les genoux, tête basse dégoulinant de sueur et les cheveux ébouriffés recouvrant ses yeux. L'instinct animal avait pratiquement disparu mais il fallait encore mettre le corps dans des sacs. Enfin...les bouts dispatchés un peu partout.Et là, il s'était attaqué à une grosse, la corvée s’annonçait ardue pour s'en débarrasser. Mais John ne pourra que s’enquérir de la manière dont il allait opérer, car en quelques instants, le Raid avait investi les lieux.

« BOUGES PAS JOHN, TU ES FAIT ! »

John ne résista pas et se laissa passer les bracelets. L'inspecteur de police chargé de l'enquête ne pu cacher sa consternation bien compréhensible devant la scène qu'il découvre dans la maison.
Mais il ne peut non plus cacher sa satisfaction d'avoir résolu cette affaire. La ville pourra enfin dormir tranquille et l'inspecteur allait avoir sa petite heure de gloire.

John, lui semblait soulagé que cela prenne fin.

C'est un gars narcissique, toujours apprêté, un adepte de la chirurgie esthétique .
Il fréquentait assidûment les salons de beauté, coiffeur, manucure, etc... la parfaite panoplie du mec « métro-sexuel ». Sans compter ses injections de « Botox » qui lui faisait un visage de poupon. Un gars étrange et solitaire, enfin c'est ainsi que son voisinage le décrivait. D'autres n'hésitaient pas à déclarer qu'il n'avait pas la lumière à tous les étages.
Mais à part ces témoignages, rien n'aurait pu présager que John allait commettre ces crimes.

Cela faisait maintenant 12 mois qu'il avait pété les plombs, le 29 octobre 2049 précisément. Depuis il programmait ses crimes à 23h59mn . Chaque nuit, il arpentait les rues sombres recherchant la maison idéale pour commettre l'irréparable! Sa première victime fut une petite, ainsi que la deuxième, la troisième, et ainsi de suite...durant des mois il en fit ses proies privilégiées. Toujours avec le même modus operandi, entrait dans les maisons, kidnappait et opérait son œuvre chez lui . Les petites avaient beau pousser comme des cris d'alarme il les réduisait au silence à jamais, leur ouvrant les entrailles et les martelant violemment . Et pour finir il se débarrassait des morceaux dans les ordures .

Cette histoire atypique faisait les choux gras de la presse qui relatait chaque jour les faits. La ville ne trouvait plus sommeil et le temps était comme suspendu à la résolution de cette affaire.
John lui semblait ne plus se satisfaire de ses petites victimes,et il lui fallait assouvir cette rage, cette bestialité en s'attaquant à des proies plus imposantes pour satisfaire sa pulsion grandissante.
La folie qui le tenait, relevait de la psychiatrie .
Et il recommençait encore et encore...violant l'intimité des maisons, kidnappant, réduisant ses victimes à l'état de nature morte.

La folie devenant démence, l’irrationalité de ses actes allait causer sa perte. Mal lui en a prit de s'attaquer à l’hôtel de ville, là où sa grosse proie, sa dernière proie avait demeure.
Sur le fronton de cet édifice une caméra de surveillance filma John décrochant l'horloge de la ville.
C'était précisément le 28 octobre 2050, jour de son arrestation, la veille de son anniversaire.
John tellement obnubilé par le temps qui passe, ne supportant plus de vieillir, s'était mis en tête de supprimer toutes les petites montres, pendules et enfin comme dans un dernier espoir au paroxysme de sa folie, l'horloge de l’hôtel de ville.

John n’arrêta jamais le temps et pris 50 piges , le 29 octobre 2050 jour de son anniversaire,il était devenu fou et fut enfermé en psychiatrie.

Pour conclure, chers lecteurs ne soyez pas exempt d'avoir vous aussi commis un crime, car cette histoire loufoque, cette « serial » qui leurre vos peurs vous rend aussi coupables que John d'avoir essayé de tuer le temps...en me lisant.

PRIX

Image de 2017

Thème

Image de Très très court
95

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Sophie Debieu
Sophie Debieu · il y a
Merci Papillon pour cette histoire décalée. J'ai plongé tête baissée, heureusement pour moi je ne souhaitais pas tuer le temps en vous lisant ;-) un petit régal merci
·
Image de Papillon
Papillon · il y a
Merci Sophie de votre lecture...et de votre indulgence comme Keith Simmonds dit ...il y a des imperfections ...je suis toujours dernier pour fournir mes textes ce qui fait que parfois je ne prends pas assez de temps pour me relire. Pouah...il faut que je corrige çà pour mes prochaines histoires.
Merci pour votre indulgence
;-)

·
Image de Sophie Debieu
Sophie Debieu · il y a
Au plaisir de vous lire à nouveau ;-)
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une découverte tardive pour cette belle histoire qui évoque la marche contre le temps ! Malgré quelques imperfections, un récit agréable à lire ! Mon vote ! Vous avez voté une première fois pour “Soleil automnal” qui est en Finale. Merci de revenir confirmer votre soutien si vous l’aimez toujours ! Bonne journée !
·
Image de Papillon
Papillon · il y a
Merci Keith pour votre franchise ...cela me touche toujours l' honnêteté !
;-)

·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Merci mille fois, Papillon ! Une invitation à venir lire
et soutenir mon “Gros père Noël” si le cœur vous
en dit. Merci d’avance et bon dimanche !

·
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
Avec tous ces verbes d'action votre temps mort ne manque pas de pulsion
·
Image de Papillon
Papillon · il y a
Une course contre le temps c'est une pulsion de vie ou il ne faut pas de temps mort!
(sourire)
Merci Elena
;-)

·
Image de Gladys
Gladys · il y a
Comme Scribette, l'emploi des temps me dérange un peu. vous avez dû écrire ce texte rapido mais l'intrigue et la chute superbe . Vous êtes de la race des déjantés ...comme moi d'ailleurs et quel bien ça peut faire!
·
Image de Papillon
Papillon · il y a
Merci Gladys...c'est un très beau compliment.
Et effectivement l'emploi des temps...gloups...je suis coupable! (sourire)...merci de cette franchise...quel bien çà peut faire dans ce monde parfois trop mielleux d'intérêts !
MERCI ;-)

·
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Oh la chute ! Là je me sens aussi prise en otage ! Votre récit est très rythmé et bien noir, son début est presque dérangeant en raison du plaisir sadique du personnage. Par contre l'emploi des temps est un peu approximatif et m'a gênée dans ma lecture. Je vote cependant car l'histoire m'a tenue en haleine et la chute m'a fait rire.
De mon côté je vous propose mon texte en finale "Vacances en short " . . . il se peut qu'il vous réserve aussi des surprises !

·
Image de Papillon
Papillon · il y a
Un très grand MERCI Scribette pour ce commentaire qui me touche particulièrement!
;-)

·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Gore de chez Gore ! Et puis vient la chute, double, avec un savoureux jeux de mot "Le sérial qui leure" et le lecteur accusé qui repart la queue entre les jambes (excusez-moi, mesdames) ! Bravo, Papillon. Votre texte aurait dû en toute logique accéder en finale ! Vous avez mon vote.
J'ai ici un ttc pour le fun et le rire si cela vous tente : http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/beee (en finale)

·
Image de Papillon
Papillon · il y a
Merci Jean
Votre passage me touche. J'ai encore à travailler la concordance. Mais je vais faire plus attention à cela sur le prochain texte. Il est agréable pour moi d'avoir eu des lecteurs ayant relevés ce défaut dans mon écriture. Mais je suis preneur des critiques...pour avancer et voler plus haut!
Merci encore Jean et je vole vous lire
;-)

·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Merci pour votre venue, Papillon !
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Un jeu de cache-cache avec la vérité, dans des tournures de style délicieusement trouvées.
Tous mes votes. Et par originalité je n'assortis pas mon passage d'une demande de vote pour mon texte...

·
Image de Papillon
Papillon · il y a
Merci de votre commentaire Fred
C'est sympa de m'encourager ...j'ai encore à travailler la concordance des temps...comme Scribette a pu me le faire remarquer. C'est un commentaire juste de sa part. J'y travaille!
Merci ;-)

·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Je pense que votre texte aurait pu figurer en finale malgré ces imperfections. Maintenant que la finale se termine Papillon, j'ai lu presque tous les finalistes et je ne me suis pas trop mal défendue non plus.
Si vous le souhaitez j'aurai un peu de temps pour vous écrire quelques conseils concrets sur la concordance des temps en MP. Ce n'est pas si difficile vous verrez.

·
Image de Papillon
Papillon · il y a
Merci Fred ...c'est vraiment gentil cette proposition!
Je fais des exercices sur le web...mais les conseils en direct c'est mieux.
Alors OK ;-)

·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
bluffée !
·
Image de Papillon
Papillon · il y a
Merci Lydia
Si vous êtes bluffée ...je suis ravi!
;-)

·
Image de Gladys
Gladys · il y a
Bravo c'est dans l'ordre de mes préférences, frémir dans la loufoquerie me comble vous avez mes votes
·
Image de Papillon
Papillon · il y a
C'est sympa comme commentaire ...oups...dans vos préférences...ouah! Vous êtes pas mal aussi avec votre court et noir dans la loufoquerie (grand sourire)
Grand merci Gladys!
;-)

·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Je suis tombée de haut à la fin ! Bravo et mes votes avec plaisir !
Pour me lire (et voter éventuellement) :
http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/maudit-roman

·
Image de Papillon
Papillon · il y a
Merci Annelie
;-)

·