Te revoir

il y a
2 min
0
lecture
0
Le voyage avait été si long. Elle espérait le retrouver, là où elle l’avait laissé dix ans plus tôt. Dix ans de perdu. Elle se précipitait hors du train avant même son arrêt complet et se mit à courir en direction des quais. Les lieux étaient exactement ceux qu’elle avait laissés derrière elle. Elle n’avait jamais imaginé revenir. Mais une lettre avait tout changé.
Tante Rose lui avait donné deux jours plus tôt, sur son lit de mort. Elle voulait soulager sa conscience avant de partir. Katleen comprenait pourquoi elle avait fait ça, mais elle ne pouvait pas s’empêcher de lui en vouloir. Elle arrive enfin au bord de la mer. De loin elle l’aperçoit. Il est là, comme il l’avait été tous les jours de leur relation passée.
Elle reprend son souffle, essaye de se rendre présentable, puis elle fait les derniers pas doucement, tout doucement. Son cœur bat à tout rompre. Ce n’est pas la fatigue de la course. Elle va enfin pouvoir lui dire qu’elle aussi, elle l’aime. La fraîcheur des embruns sur son visage l’apaise un peu. Mais quelque chose cloche. Plus elle s’approche, et plus un malaise s’insinue en elle, jusqu’à devenir une inquiétude quand elle aperçoit la chevelure grisonnante.
Ses doutes se confirment quand elle passe devant lui. Ce n’est pas Kyle... c’était son père. Que faisait-il là ?
Elle prend place auprès de lui et ils restent quelques secondes en silence à observer l’océan qui leur faisait face. Finalement, sans s'être regardé, il lui dit :
- Il vous a attendu, vous savez...
- Non, je ne le savais pas. J’ai eu un courrier qu’il m’a écrit il y a fort longtemps il y a quelques jours. Je suis venu dans l’espoir de le retrouver.
- Malheureusement, cet espoir restera vain...
- que voulez-vous dire ?
- Il vous a attendu, vous savez...
Elle détourne son regard de l’océan pour tourner la tête vers lui. Il pleure. Le malaise qu'elle a ressenti quand elle s'est aperçu de l’absence de Kyle devient une panique. Qu’est-ce qu’il veut dire ? Elle n’ose pas demander. Finalement, ils restent encore quelques minutes ainsi, avant qu’il ne se lève et commence à partir. Mais avant de partir, il lui met une main sur l'épaule.
- Il est mort de chagrin il y a quelques années. Il m’a demandé de venir ici pour vous attendre. Il savait que vous reviendriez un jour. Il m’a dit qu’il le sentait. Il m’a demandé de vous dire qu’il ne vous en voulait pas et qu’il vous avait aimé jusqu’à son dernier jour.
Elle pleure, elle n’ose pas le regarder. Elle l’entends s’éloigner en claudiquant. Ses pas et sa canne forment sur le bois du quai forment une mélodie qu'elle n’oubliera jamais. Elle met de longues minutes à digérer. Enfin, elle se lève et s'approche de la balustrade où elle relit le courrier de Kyle.
« Ma chère Katleen, je sais que nos familles n’accepteront jamais notre union. Mais quelle importance ? Je veux faire ma vie avec toi, et je suis sûr que tu ressens la même chose que moi. Je ne veux pas te voir partir à Londres. Je ne me sens pas capable de te savoir si loin de moi. Je t’attendrai cette nuit, et toutes les suivantes, sur ce quai où nous nous sommes embrassés pour la première fois.
À jamais ton dévoué. Kyle. »
Elle regarde le courrier. Il est humide de l’eau des vagues qui montent jusqu’ici et de ses larmes. Sans savoir pourquoi, elle desserre ses doigts et laisse le courrier s’envoler... Elle le suit des yeux le plus longtemps possible, mais le vent l’emporte déjà loin, comme les rêves de son amour impossible
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,