Image de Mememomo

Mememomo

6 lectures

0

Maman est venue chercher Tatyana à l'école en sortant du bureau. Toutes les deux, elles sont passées au supermarché.
Elles ont acheté du lait, du chocolat en poudre, de la viande
et des pommes de terre parce que papa aime bien les frites,
mais pas quand elles sont surgelées.
Il a promis d'éplucher les pommes de terre. Pourtant, quand
elles arrivent à la maison, papa n'est pas encore rentré.
Maman n'est pas très contente: elle voulait mettre en marche
la machine à laver et, les frites, c'est long à préparer.
Un coup de sonnette. Ouf! Papa est arrivé. On ne mangera
pas trop tard ce soir.
Maman file dans la salle de bain et Tatyana fait un câlin à
son papa. Puis elle décide de l'aider.
"Attention! Tatyana, dit papa, un couteau, c’est dangereux. Tu es encore trop petite pour t’en servir.
-Donne-lui l’économe, dit maman qui passe la tête par la porte. Toi, tu ne sais pas l’utiliser et avec le couteau, tu laisses de grosses pelures.
Papa grogne un peu, ce qui fait rire Tatyana. Elle, elle aime bien jouer avec les pelures de pommes de terre. On peut imiter une tête, un bonhomme, un lapin ou même un arbre. Ce n’est pas comme avec maman qui découpe des miettes grosses comme des gommettes.
Tatyana s’amuse bien avec les pelures : elle a réalisé un nounours. On dirait un vrai tellement il est beau.
-Regarde, papa, mon nounours.
-Il est superbe, répond papa, ce serait dommage de le jeter.
-Oh, non, je ne veux pas qu’on le jette. Il faut le coller sur une feuille de papier.
-Écoute, reprend papa, je n’ai absolument pas le temps maintenant. De toute façon, demain, il sera tout ratatiné.
Tatyana ne l’entend pas de cette oreille. Elle supplie tellement son papa qu’il finit par céder.
Trouver une feuille, ce n’est pas difficile : papa en a plein dans son bureau. Mais la colle, personne ne sait où elle est. Papa cherche dans tous les tiroirs de la maison.
-Ce n’est pas possible, crie-t-il. On achète des tonnes de colle dans cette maison et il n’y en a jamais quand on en a besoin.
Papa exagère toujours. Maman a déjà expliqué à Tatyana que pour transporter une tonne de colle ou d’autre chose, il faudrait un camion. Ce serait drôlement amusant si un gros camion s’arrêtait dans la rue et apportait son chargement à la maison. Cette fois, on aurait de la colle pour toute la vie.
Tout à coup, Tatyana se souvient : elle s’en est servie pour recoller le museau de sa souris en peluche. L’ennui, c’est qu’elle a oublié de remettre le bouchon. La colle est toute sèche et elle se fait gronder. Papa perce le tube avec une aiguille et arrive à en faire sortir suffisamment pour que le nounours tienne bien. Tatyana est ravie : elle va aller l’accrocher dans sa chambre.
Maman arrive et félicite Tatyana : c’est vraiment un très joli petit nounours.
Oh ! Papa a jeté toutes les épluchures. C’est dommage : Tatyana voulait dessiner un bonhomme.
-Ce sera pour la prochaine fois, la console maman. Viens m’aider à préparer la salade pendant que les frites cuisent.
Tatyana boude un peu puis elle aide sa mère qui lui promet qu’on remangera bientôt des frites.
-Samedi, on achètera des pommes de terre et je te montrerai une chose amusante, ajoute papa.
-Quoi ? Quoi ? crie Tatyana.
-Ah ! C’est une surprise. Il faut patienter un peu mais, tu verras, cela te plaira.
Tatyana est très intriguée et elle questionne son père pendant toute la semaine. Papa ne veut rien dire. Tous les jours, elle insiste et devient de plus en plus impatiente. Enfin, le samedi arrive : heureusement car Tatyana commençait à être agacée. On aurait bien pu acheter des pommes de terre tout de suite au lieu de la faire attendre si longtemps.
Papa a acheté un gros sac de pommes de terre, trop lourd à porter pour Tatyana. A la maison, il faut d’abord ranger les courses : vraiment, Tatyana n’en peut plus. Ce papa est trop farceur. Enfin, il lave quelques pommes de terre, il prend un couteau bien aiguisé et dessine une pomme (un fruit, cette fois) en relief. Tatyana est perplexe : c’est joli, bien sûr, mais c’est surtout papa qui s’amuse.
-Ah, s’exclame papa. Je crois que j’ai oublié quelque chose. Voyons, il me faut des feuilles de papier.
Tatyana court dans sa chambre et rapporte plusieurs feuilles.
Papa n’a pas encore l’air satisfait :
-Je crois bien qu’il me faudrait aussi un verre d’eau.
Tatyana court à la cuisine et rapporte le verre d’eau.
Papa continue à marmonner dans sa barbe :
-Voyons, il me manque le plus important. Tatyana, as-tu une boîte de peinture ?
Tatyana est de plus en plus agacée : elle est obligée de retourner dans sa chambre. Il ne pouvait pas le dire plus tôt ?
Papa se concentre. Il mouille un peu le godet de rouge et y plonge la pomme de terre puis il l’appuie sur une feuille de papier. Oh, la jolie pomme rouge ! Cette fois, Tatyana est ravie. A son tour, elle imprime des pommes rouges sur la feuille. Cependant, elle voudrait bien une pomme verte.
-Ah, dit papa, il faut que j’en taille une autre, sinon les couleurs vont se mélanger. A moins que tu ne préfères une poire ?
Et papa découpe une poire, une feuille d’arbre, une lune et même une étoile. Tatyana s’amuse de plus en plus. Décidément, son papa, c’est un coquin qui taquine les enfants mais on rit bien avec lui.

Thèmes

Image de Très très courts
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,