2
min

Ta robe blanche en hiver

Image de Romane Endell

Romane Endell

293 lectures

51

FINALISTE
Sélection Jury

Elle porte une robe blanche qui lui tombe au niveau du genou et des sandales anthracites. Ses cheveux blonds ruissellent sur ses épaules. Son regard bleu ne parvient pas à se fixer sur nous et tangue comme un bateau dans une mer déchaînée.
Un murmure se met à courir entre les tables de la classe. Sa tenue détonne au milieu de nos manteaux d'hiver suspendus à nos chaises et son air hagard soulève une vague de plaisanteries.
– Je vous présente Cassandre, commence la prof. Elle restera avec nous jusqu'à la fin de l'année, si tout se passe bien. Entre donc, Cassandre.
Cassandre fait un pas en avant et manque de trébucher. Elle semble si fragile...
– T'as pas froid comme ça ? l'apostrophe un garçon.
Il a une étincelle malsaine dans le regard et une lame dans la voix. Sa remarque, pourtant dépourvue d'un quelconque humour, entraîne un éclat de rire généralisé dans la salle. Cassandre tressaille et ne répond pas. Elle va s'asseoir au premier rang.

Plus tard, elle me confiera que oui, elle avait eu froid.
– Le froid des rêves inachevés et des espoirs envolés. Le froid de la solitude et de la peur. Le froid de ce liquide qui se répand dans des veines, quand, une fois encore, tu es confronté à la bêtise humaine. Tu peux comprendre ça, Théo ? Tu l'as déjà vécu ?
Ses phrases charriaient avec elles des torrents de larmes et accents désespérés. Il en a toujours été ainsi avec Cassandre, depuis qu'elle a fait irruption dans ma salle de classe en quatrième, au cœur de l'hiver. Elle n'était pas une personne particulièrement triste ou déprimée. Elle ne se reconnaissait pas dans le monde qui lui était offert, ce qui était différent.
Fille unique d'une famille appartenant à la classe moyenne, plutôt bonne élève, il n'y avait rien qui eut laissé présager ses difficultés sociales et les angoisses terribles qui l'assaillaient lorsqu'elle craignait de ne pas pouvoir réaliser ses rêves.
Cassandre avait envie de tout. Elle voulait partir faire le tour du monde, le sauver, écrire, jouer de la musique, aimer, rire, pleurer, cueillir la vie comme on cueille une fleur, avec cette délicatesse empreinte du désir empressé de la porter à ses yeux.
Cassandre était un phare dont aucun de nous, alors adolescents dans cette salle de classe, n'aurait pu deviner la lumière.
Il m'a fallu du temps pour aller au-delà de son expression absente et découvrir qui elle était vraiment. Pour qu'elle accepte de me raconter son histoire et pas seulement ses rêves.

Cassandre et moi nous nous sommes engagés dans le parc près du lycée. Nous faisions nos trajets ensemble depuis maintenant plusieurs mois. Elle s'est assise sur un banc. Un peu surprise, je me suis arrêté.
– Ça ne va pas ?
– Je ne t'ai jamais raconté.
J'ai levé un sourcil interrogateur. Elle a souri avant de poursuivre :
– Je ne suis jamais restée plus d'un an dans le même pays. A cause du travail de mes parents.
– C'est sympa, ai-je dit machinalement.
– Non, ça n'a rien de sympa. Je n'ai pas d'attache, je finis par perdre tous mes amis de vue. Ce n'est pas ce que je veux. Je n'arrive pas à être moi, je suis en permanence obligée d'adopter les codes des gens qui m'entourent. J'ai vécu partout et je ne me sens chez moi nulle part.
– La robe, c'était pour aller contre les codes ?
Cassandre a ri en acquiesçant.
– Pour m'affirmer, par défi, pour surmonter ma peur aussi.
– J'aurais trop eu peur de passer pour un idiot.
– Les idiots, se sont ceux qui s'imaginent avoir le droit de me juger (Elle a secoué la tête). Un jour je vivrai ma vie, et leurs moqueries n'auront plus d'importance.

Cassandre partira demain, à peine huit mois après notre première rencontre. Elle a des larmes dans les yeux lorsqu'elle me serre dans ses bras.
Elle a ouvert sans le savoir une porte en moi. L'envie de vivre moi aussi ma vie comme je l'entends. Elle l'ouvrira pour beaucoup d'autres.
– Merci, je murmure à son oreille.
Elle se détache de moi et me sourit.
Elle est heureuse. Moi aussi.
J'espère que nos chemins se recroiseront.

PRIX

Image de 2015

Thèmes

Image de Très très courts
51

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Romane Endell
Romane Endell · il y a
L'aventure se termine ici pour ce texte !
Merci pour tous vos votes et commentaires

·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Alone tu m'as entraînée dans un beau voyage au pays d'une Cassandre mystérieuse qui veut vivre sa vie passionnément. Sur son passage elle laisse une absence regrettée.
Mon vote pour ton texte très talentueux.
P.S. Le lien n'était pas actif mais je t'ai retrouvée facilement.
Je suis en compétition automne, cela me ferait plaisir d'avoir ta visite :
http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/la-miraculeuse-naissance-du-dauphin

·
Image de Granydu57
Granydu57 · il y a
Je revote et je croise deux doigts Lorrains.Bisous.
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Euh... Interrompue hier, je m'aperçois que je n'ai pas revoté...
+1 donc pour cette finale !

·
Image de Romane Endell
Romane Endell · il y a
Merci ! :-)
·
Image de Elisabeth Mondoloni
Elisabeth Mondoloni · il y a
j ai revoté,bonne chance!!! fonce!
·
Image de Romane Endell
Romane Endell · il y a
Thank you Elis' !!
:-)

·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Je revote avec plaisir pour ta nouvelle Alone. J'avais bien aimé. Bonne chance à toi :;)
·
Image de Romane Endell
Romane Endell · il y a
Merci beaucoup Dridrine !!
·
Image de Milkyway
Milkyway · il y a
Je revote pour ce TTC solaire :)
·
Image de Romane Endell
Romane Endell · il y a
Merci pour ton vote et pour ton "solaire" qui fait chaud au coeur ! ;-)
·
Image de Chloé
Chloé · il y a
Bonjour!!
Je suis contente de te retrouver en final, et c'est sans hésitation que je revote pour toi, bravos.
N'hésites pas a faire de même si mon texte t'as plus. Je t'invite à le lire ou le relit ;D
http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/le-nouveau-presque-parfait

·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Merci, Alone, pour votre commentaire sympa sur Xylocope. Bravo pour cette finale. Je vote à nouveau pour vous.
·
Image de Romane Endell
Romane Endell · il y a
Merci à vous Jean !
·