Sur le pas de la porte...

il y a
1 min
21
lectures
2

Bonjour à tous, Je m'appelle Eric, jai 31 ans et je viens de Lorraine. J'ai toujours eu envie d'écrire mais je n'ai jamais osé. Maintenant que je me suis lancé, j'attends avec impatience vos  [+]

Elle attend.
Sur le pas de la porte, elle l'attend.
Désespérément, elle scrute l'horizon.
Elle repense à leur rencontre, au bal du 14 Juillet,
nostalgie des temps heureux et, doucement,
quelques larmes roulent sur ses joues.
Cela fait bien longtemps qu'elle ne reçoit plus ses lettres du front.
Depuis quand est-il parti ?
Elle ne le sais plus vraiment.
Malgré cela, comme chaque jour,
inexorablement, sur le pas de la porte,
elle l'attends en se demandant si Verdun lui a pris son amant pour de bon.
La nuit et la neige comment à tomber.
Une dernière fois, du moins, pour aujourd'hui, elle regarde désespérément aussi loin qu'elle le peut, avant de rentrer, et de rejoindre sa tristesse et sa solitude.
Demain à nouveau, bien évidemment, sur le pas de la porte, elle l'attendra à nouveau.
Va-t-il seulement revenir un jour ?
2
2

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Fabienne Maillebuau
Fabienne Maillebuau · il y a
l'attente et la guerre, comme un documentaire, avec les émotions et la tristesse qui s'infiltre partout, mon vote. Je vous invite sur https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/vides-corps-et-ame et surhttps://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/notre-choix-pour-la-vieillesse Merci Eric.
Image de LES HISTOIRES DE RAC
LES HISTOIRES DE RAC · il y a
Triste mais bien vu ! A bientôt chez vous ou chez moi...

Vous aimerez aussi !

Très très courts

La barque neuve

Claude Moorea

Ils sont trois dans la barque toute neuve.
Partis dans cette fraîche aube d’automne qui sent le goémon pourri et les pommes suries. Le temps est encore beau. Les vagues sont au repos.... [+]