3
min

Sur le fil du rasoir

Image de Eddy Riffard

Eddy Riffard

1685 lectures

463

FINALISTE
Sélection Jury

Les ombres s’allongeaient sur les murs de béton brut du parking souterrain. La lumière jaune pisseuse dispensée par les lampes donnait un méchant cafard à Maïwenn. La jeune femme accéléra le pas, tout à son désir de retrouver au plus vite la sécurité relative de son véhicule.
Elle s’arrêta soudain, la poitrine soulevée de mouvements spasmodiques. Un inconnu se dissimulait derrière l’un des piliers. La peur le céda au soulagement lorsqu’elle aperçut l’homme sortir de l’ombre et la saluer d’un geste de la main. Un simple habitant de cet immeuble résidentiel qu’elle croisait de temps en temps, accompagné de son chien.
Maïwenn se gourmanda intérieurement et reprit sa marche, désireuse de terminer sa progression dans ce parking sinistre avant que l’homme disparaisse par la petite porte donnant sur le hall d’entrée.
Le déclic provoqué par le pêne se répercuta avec netteté dans le silence épais. À ce bruit fit écho celui de la portière qui se referma sur une intimité parfumée, tout le contraire de l’odeur lourde du lieu.
Les phares dissipaient les restes d’ombre tandis que le véhicule s’engageait vers la sortie. Une légère pression sur le passe électronique et la grille coulissa lentement sur ses rails dans un grincement aigu.

Regagner l’air libre s’apparentait à une renaissance malgré le tableau que l’éclairage urbain peinait à rendre rassurant. De toute manière, il en fallait davantage pour tranquilliser Maïwenn dont les nerfs à vif surréagissaient au moindre fait insolite.
Une pluie fine dont les gouttes tombaient serrées dans le double halo des phares commença à se manifester. Toute la cité affichait l’aspect morose d’une ville de province. Les nuits d’hiver suscitaient souvent des idées cafardeuses, mais ce soir, le phénomène prenait une dimension inédite.
« Les problèmes volent toujours en escadrille », pensa-t-elle, la lèvre supérieure retroussée en une moue féroce.
En effet, aucune place n’était disponible près de son immeuble ni dans la rue. Elle finit par en trouver une dans un ensemble de copropriétés. La pluie froide s’infiltrait dans ses vêtements, en imprégnait les fibres, tandis que des gouttes importunes s’écoulaient de ses sourcils et plaquaient ses cheveux sur sa tête transie.
La peur revint, accompagnée de tout un cortège d’images funèbres. Le halo des lampadaires envoyait une lumière diffuse semblable à celle du parking tandis que la pluie faisait remonter tous les effluves en se mélangeant aux saletés accumulées. Le plus désagréable consistait en ce bourdonnement venu du transformateur tout proche. Étrange comme l’esprit arrivait à capter des bruits anodins pour leur donner une dimension fantastique la nuit, surtout lorsqu’un danger invisible semblait tapi dans l’ombre. Elle s’assura qu’elle n’était pas suivie et, en vue de son immeuble, sortit son trousseau de clés. La porte s’ouvrit sur un escalier obscur, légèrement éclairé par la lueur tamisée de la rue. Elle fit jouer l’interrupteur et la lumière inonda les marches dont le gémissement l’accompagna jusqu’au premier où se trouvait son appartement.

Les pièces dégageaient une impression de confort et de sécurité. La tranquillité feutrée de l’endroit invitait à la sérénité et la réflexion. Maïwenn en venait presque à croire en une crise d’angoisse passagère, mais ses intuitions s’étaient révélées tellement justes jusqu’à présent qu’elle chassa cette hypothèse. Une rapide inspection lui apporta la certitude que rien ne manquait ou troublait l’ordre maniaque des lieux.
Rassurée, elle vérifia de nouveau que tout était verrouillé puis se fit couler un bain.

Le clapotis de l’eau rompait le silence pesant. Maïwenn préparait ses affaires de toilettes. Le sommeil la désertait et la perspective de rester dans le noir à l’affût du moindre bruit l’effrayait. Les voisins les plus proches, un couple de personnes âgées, se trouvaient chez une de leurs filles et le jeune du rez-de-chaussée ne dormait pour ainsi dire jamais là. Quant au dernier appartement, il était vacant depuis près de deux mois.
Sur la tablette de toilette étaient disposés divers accessoires, toujours alignés selon le même ordre immuable. Coton démaquillant, shampooing deux en un, lime à ongles, mousse en tube et rasoir. Le vieux modèle qui lui venait de son père et non les jetables en plastique qui lui irritaient la peau.
L’eau chaude lui apporta un réconfort salvateur. Elle s’enfonçait dans le bain moussant, derrière l’intimité du rideau de douche, ultime réminiscence de son adolescence, quand elle dissimulait des formes naissantes au reste de la maisonnée.
Au fur et à mesure que l’eau refroidissait, la bienheureuse somnolence laissait place à une sensation pénible. L’impression de danger imminent la frappait en vagues sourdes tandis que le sang lui battait aux tempes.
Elle commença à se shampouiner puis laissa le produit agir comme recommandé sur l’emballage avant de rincer au jet. Le coton hydrophile lui retira les résidus de maquillage altérés par la pluie, vestiges d’une journée éprouvante. La lime à ongles entra en action. L’opération avait pour unique but de retarder le moment de rejoindre la solitude de sa chambre. Elle se saisit du tube de mousse dont elle étendit une noisette sur chacune de ses jambes.
Enfin, elle se pencha pour s’emparer du rasoir, mais sa main ne rencontra que le vide. Elle regarda à l’endroit où l’objet reposait quelques instants auparavant. Lorsque la boule d’angoisse quitta sa gorge, elle ne put crier.

PRIX

Image de Hiver 2018 - 2019
463

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Marie-Noelle Parade
Marie-Noelle Parade · il y a
Euh, alors là, l'angoisse m'a accompagnée tout au long de votre texte, et la fin est vraiment effroyable. Vous m'avez vraiment baladée. Votre texte est concis et nous amène exactement là où vous voulez nous piéger. Bravo, j'adhère et je m'abonne, en ayant peur à l'avance de ce que vous allez bien pouvoir proposer.. Pouvez vous prendre un peu de votre temps (4 minutes) pour lire ma nouvelle intitulée "Photomaton" en compétition pour le grand prix Hiver 2019. J'aimerais bien qu'elle vous plaise.. https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/photomaton-3 A bientôt et au plaisir de vous lire.
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Votre commentaire est d’autant plus appréciable que j’ai pu juger de l’excellence de votre style, et le terme n’est pas usurpé.
·
Image de Dimaria Gbénou
Dimaria Gbénou · il y a
Eddy vos textes sont prenants pour ceux que j'ai lus. Celui-ci aussi. Bravo. Je vous invite à lire " Sous le regard du diable " et " Achou l'amour empoisonné ". Vous me direz ce que vous en pensez.
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Je vous dirai ça.
·
Image de DOUMA ESPERANCE
DOUMA ESPERANCE · il y a
Félicitations
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci pour votre retour enthousiaste.
Niveau ambiance, il s’agit peut-être de mon texte le plus abouti.

·
Image de DOUMA ESPERANCE
DOUMA ESPERANCE · il y a
Vous m'en voyez ravie🙂
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Une texte très bien écrit vif et captivant qui force à aller jusqu'à la fin car agréable à lire et plein de suspens j'aime bieeeen Et je serai très honoré si vous passiez me découvrir (dans la catégorie des nouvelles) la mienne écrit en vers et si cela vous plait, de voter ! Merci pour cette oeuvre
·
Image de Claudine Lehot
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
L’art de l’infime détail tellement signifiant, de la description matérielle précise qui angoisse, et ce depuis le début du récit ! Je n’avais pas lu depuis longtemps ici thriller aussi bien écrit , coup de cœur, mes 5 voix Eddy !
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Grand merci pour ces éloges d’autant plus précieux que je vous sais amatrice du genre.
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
C’est vrai (et sélective car pour aimer il ne faut absolument pas que j’aie deviné la fin, or je devine souvent — mais pas ici :-)
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
J ai adore le suspens et l atmosphere qui font le sel de cette histoire. Fort bien ecrite au demeurant. La chute me laisse perplexe du moins je ne l ai pas comprise. Pourriez vous m eclairer ? En tout cas mes voix pour vous.
Je suis en lice pour le grand prix du moment.
Si vous le voulez vous pouvez venir lire mon texte et a la condition qu il vous plaise le soutenir.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/a-vos-risques-et-perils
Tres cordialement.

·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Vous êtes dans le vrai, c’est bien son suspense et son atmosphère qui constituent l’intérêt du texte.
Quant à la fin... disons que le personnage avait raison de craindre le pire.
J’ai déjà lu votre récit, qui ne m’a pas déçu. J’avais même laissé un commentaire.

·
Image de Rafiki
Rafiki · il y a
Un suspense savamment manié du début à la fin, à tel point qu'on en vient à décortiquer chaque détail pour trouver des indices. Et on ne saura jamais ce qui se cache derrière ce rideau de douche. Bravo Eddy, voilà un texte réussi ! Je vote. Bonne chance à vous pour cette finale.
Si l'envie vous prend, une invitation à lire "Une nouvelle vie". Bonne journée

·
Image de Flore
Flore · il y a
Mes voix pour cette finale, un TTC bien choisi par le Jury....
·
Image de Boubacar Mamoudou
Boubacar Mamoudou · il y a
Une sensation de peur, le besoin de songer à l'animation voisine, les souvenirs cafardeux, le désordre dans la tête, tout ça vient combler un certain maquillage de la tête de la jeune dame solitaire. Mes voix pour ce precieux short.et si vous voulez RDV surhttps://short-edition.com/fr/oeuvre/l'enfant-prodige//
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci à vous. J’ai lu et apprécié votre récit dépaysant aux allures de fable initiatique.
·
Image de Boubacar Mamoudou
Boubacar Mamoudou · il y a
Je vous en prie Eddy, Merci aussi de votre sincérité, à très bientôt. Au plaisir!
·
Image de Julia Chevalier
Julia Chevalier · il y a
jusqu'au dernier moment, j'ai oscillé entre des sueurs froides et des baisse de tension. Texte digne d'un thriller!! TOutes mes voix pour ce moment de frisson. Et si le cour vous en dit, je vous invite à lire ma nouvelle dont le titre rappelle le votre: sur le tranchant de l'amour. Merci
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Eh bien, j’en ai profité pour lire les deux textes présents sur votre page.
·
Image de Thierry Schultz
Thierry Schultz · il y a
Très belle progression sur le chemin de l'angoisse. Le danger vient souvent de là où on ne l'attend pas. Mes au rasoir Eddy !
·
Image de Odile Duchamp Labbé
Odile Duchamp Labbé · il y a
BBBBrrrr quel texte! Flippant c'est le mot. +5
Et si vous avez un petit moment, je vous propose une nouvelle très courte dans le cadre des droits de l'Homme : https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-tournee-des-grands-slaves

·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci. Je ne pensais pas que ce texte obtiendrait tant de succès.
·
Image de Alexienne Duplessis
Alexienne Duplessis · il y a
Excellente progression dramatique, bien flippant ;)*****
·
Image de Nicolas Juliam
Nicolas Juliam · il y a
mes voix pour ce texte agréablement flippant.
·
Image de Doria Lescure
Doria Lescure · il y a
Cher Eddy, revoici mes voix !
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci pour votre soutien constant.
·
Image de Mahaut
Mahaut · il y a
Inquiétant et étrange à souhait, très bien mené et avec beaucoup de suspens !
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
De mon côté, j’aime bien votre TTC finaliste.
·
Image de Louisa
Louisa · il y a
L'angoisse nous gagne.
·
Image de Claire Bouchet
Claire Bouchet · il y a
Ma première lecture m'avait déjà permis d'apprécier cette histoire aussi étrange qu'angoissante. Je renouvelle bien sûr !
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
J’en ai une plus inquiétante en préparation.
·
Image de Claire Bouchet
Claire Bouchet · il y a
Je compte sur vous pour me faire signe lorsqu'elle sera prête !
·
Image de Annadée
Annadée · il y a
Très bien écrit ! Beaucoup de suspense on a envie de lire jusqu'au bout !
·
Image de Hamza DIB
Hamza DIB · il y a
J ai apprécié. Bravo + mes votes.
·
Image de Cruzamor
Cruzamor · il y a
tjrs aussi effrayant ... oui, j'ai relu et revoté !
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci, fidèle lectrice.
·
Image de Miraje
Miraje · il y a
Une montée en tension progressive jusqu' à " Psychose ". Hitchkock est derrière le rideau ...
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
C’est vrai que la scène de la douche est devenue un clou du septième art, j’y ai également pensé au cours de l’écriture.
·
Image de Dranem
Dranem · il y a
Toutes mes voix pour cette ambiance étrange ; le rasoir du père disparu... et mon invitation à soutenir si vous le voulez-bien, l'Ogre en finale :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/logre-1

·
Image de Felix CULPA
Felix CULPA · il y a
Un climat pesant, angoissant, des odeurs, des lumières blafardes. La peur s'installe dès les premiers mots et ne quitte plus, et ce qui devait arriva...
j'ai tellement frissonné du début à la fin, fin très inattendue car suggérée, on devine le drame, que je vous donne toutes mes voix !
Je suis nouveau, merci de soutenir mon premier texte ! https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/les-droits-de-lame

·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci à vous, en particulier pour votre appréciation sur la fin du récit.
Votre premier texte en compétition augure bien de la suite.

·
Image de Mireille.bosq
Mireille.bosq · il y a
Avec autant d'intuition elle se laisse piéger? Ne jamais baisser sa garde!
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Entièrement de votre avis, encore qu’il soit difficile de parer à tout en permanence.
·
Image de Daniel Grygiel Swistak
Daniel Grygiel Swistak · il y a
Mes voix, super, j'ai aimé
·
Image de Gérard Aubry
Gérard Aubry · il y a
L'angoisse est là! La peur aussi! La prémonition avec! La suite au prochain numéro! Je t'invite à lire "Liberté"! Merci! G.A.
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci à vous, et invitation honorée.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Ambiance noire. Un scénario à suivre. Mes voix sans hésiter.
Passez me lire pour ma finale si vous avez le temps ?
http://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/le-bonheur-des-choses-imparfaites

·
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Bonne chance à votre polar.
·
Image de Melinda Schilge
Melinda Schilge · il y a
Un terrible suspens...
·
Image de JARON
JARON · il y a
Bonsoir Eddy, Hitchcock n'a plus qu'à se rhabiller, enfin sauf s'il voulait prendre une douche? Tout mon soutien pour ce texte qui m'a tenu en haleine. Bonne soirée; Jacques.
·
Image de Sylvie Franceus
Sylvie Franceus · il y a
Oh Eddy, on dirait le très bon scénario d'un très bon polar.
Bravo !

·
Image de Laurence Bourgeois
Laurence Bourgeois · il y a
Eddy, j'avais voté pour votre shampooing deux en un, vote renouvelé. Bonne chance pour la finale !
Si vous avez le temps de (re) faire un tour à « La piscine », en finale de la catégorie Nouvelles, je vous donne le lien : https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/la-piscine-4, votre avis m’intéresse.
Merci et bonne soirée, Laurence

·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci pour votre soutien. Concernant votre demande, c’est fait, en revanche votre lien ne fonctionne pas.
·
Image de Jarrié
Jarrié · il y a
Bonne finale.
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Ça s’annonce assez bien.
·
Image de Chantal Noel
Chantal Noel · il y a
Vote renouvelé.
·
Image de Delo
Delo · il y a
Mon soutien ! 5*
·
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Brrrr glaçant ! toutes mes voix...
·
Image de Michel
Michel · il y a
Atmosphère, vous avez dit atmosphère ? Elle nous prend à la gorge dans ce voyage ténébreux sur le fil du rasoir...
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Effectivement, tout le récit est basé sur son atmosphère.
·
Image de Flip
Flip · il y a
Je crois que je ne prendrai plus que des douches... oui mais il y a Hitchcock... Alors je ne me laverai plus !
·
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
J'emboîte le pas au jury pour saluer votre texte et l'encourager.
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Soutien renouvelé pour votre « Garçon ! » également.
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Bien écrit, bien senti, je vote !
Je vous invite à lire mes deux textes en finale, les noces de Linette et la fourchette d'or, merci !

·
Image de Sandi Dard
Sandi Dard · il y a
Glaçant. .. Merci et au plaisir de vous lire sur ma page. ..
·
Image de Sandi Dard
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
J’avais déjà voté pour ce texte, il me semble.
À moins d’un bug ?

·
Image de Sandi Dard
Sandi Dard · il y a
Merci alors... Nous nous sommes croisés :)
·
Image de Janis Adoro
Janis Adoro · il y a
Persiste et signe
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Je vous souhaite bonne chance , Eddy et une bonne finale .
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci, et bonne finale à vous aussi.
·
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
à nouveau mon soutien , Eddy !
en lice Poésie avec ' De sa vie en rose ' si vous aimez et Droits de l'Homme

·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Pour l’instant, c’est toujours Riffard. Richard, ce sera quand j’aurai vendu mon roman à un million d’exemplaires. Reste aussi à l’écrire... ^^
·
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
pardon, j'ai rectifié...et mon histoire vraie sur un camp de concentration nazi !
·
Image de Aurélien Azam
Aurélien Azam · il y a
Bonne chance :)
·
Image de Haïtam
Haïtam · il y a
Jusqu'au bout de l'angoisse! Félicitations pour cette sélectionnée Jury.
Peut être aimerez-vous découvrir mon ttc (dudh) 'Au gré des vents et des mirages'
Bonne chance!

·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci. Ça faisait longtemps que je n’étais pas allé sur votre page.
·
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
J'avais adoré l'angoisse qui s’immisçait en moi au fil de la lecture... Heureuse de voir que votre texte est "sélection jury". Bonne finale à vous :)
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
À l’évidence, le récit vous a plu. Au départ, j’ai craint d’en avoir fait un peu trop, mais c’est vrai que quand la peur nous taraude...
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Bravo pour cette FINALE, Eddy ! Je réitère mes voix. Grâce à votre soutien,
“Grappes de Raisins” est également en finale. Merci d’avance !

·
Image de Jeanie
Jeanie · il y a
Belle finale à vous ! Angoisse, suspense, c'est vraiment flippant...je vais aller vérifier si ma porte est bien fermée !
Bonne chance....

·
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Relu avec le même plaisir. Bravo et belle finale à vous !
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci, pour ma part je suis retourné faire un tour du côté de chez Claire.
·
Image de Dolotarasse
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une œuvre bien écrite, bouleversante, angoissante et pleine de suspense ! Mes voix !
Si le cœur vous en dit, merci de venir découvrir “Justice for All” ! Bonne soirée !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/justice-for-all

·
Image de Marie Guzman
Marie Guzman · il y a
je n'ai pas lâché le texte ou plutôt il ne m'a pas quitté, flippant et bien décrit ce récit me donne envie de fermer à triple tours
toutes mes voix

·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Avant de fermer à triple tour, n’oubliez pas d’inspecter l’intérieur. Sauf sous le lit, le coup est trop connu. Encore que...
·
Image de Janis Adoro
Janis Adoro · il y a
Hitchcockien en diable...
·
Image de Doria Lescure
Doria Lescure · il y a
Oh punaise !!! Il est dans la salle de bains !!!! Délicieusement flippant ce récit, voici mes voix !
·
Image de Chantal Noel
Chantal Noel · il y a
Le malaise s'insinue en nous au fil de la lecture, avec une fin terrifiante. J'ai aimé.
·
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Une angoisse communicative qui gagne le lecteur grâce à une écriture très suggestive, avec des scènes cinématographiques que l'on visualise sans peine, j'ai pensé à Hichtkock ! De plus, avec toutes ces ombres qui contribuent à créer l'atmosphère votre texte aurait très bien pu figurer dans le prix Imaginarius. Bravo Eddy et à bientôt !
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Finalement, c’est vrai que ce récit aurait pu être proposé au prix Imaginarius, d’autant que le texte que j’ai présenté pour ledit concours relègue l’ombre au second plan.
·
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Celui-ci mérite aussi qu'on s'y attarde, j'espère que les lecteurs seront nombreux, bonne journée Eddy !
·
Image de Yvonne Bobonne
Yvonne Bobonne · il y a
Lente montée du suspense et de l'angoisse : j'aime ça !
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
À lire toutes lumières allumées.
·
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
...les silences en disent souvent long ! + 5 , Eddy !
·
Image de John-Henry
John-Henry · il y a
C'est efficace, c'est le moins qu'on puisse dire. Je donne ce qu'il me reste de voix, pour le coup
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/lhomme-qui-tirait-plus-vite-que-moi-son-ombre

·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Autrement dit, ce récit vous a coupé le souffle.
·
Image de Manbusa
Manbusa · il y a
Comme quoi ça n'est jamais très rassurant d'avoir trop d'ordre.
·
Image de Claire Bouchet
Claire Bouchet · il y a
Suspense, angoisse, ombres mouvantes, bruits déchirant le silence sont souvent les ingrédients d'un thriller réussi. Je crois bien que l'on a tout ici. Bravo Eddy pour cette histoire à faire froid dans le dos !
·
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
Bravo ! Bravo parce que l'angoisse de Maïwenn m'a contaminé... Elle s'insinue peu à peu, toutes les ombres deviennent inquiétantes, rien n'est tranquille au final et cette atmosphère oppressante "sort du cadre de votre écriture"... C'est pour moi en plus du style que j'aime beaucoup, le tour de force de votre récit. Bravo pour m'avoir communiqué cette sensation ! Et Merci !
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Je vous remercie en retour pour ce commentaire très encourageant. Vous avez parfaitement ressenti les sensations que je voulais susciter avec ce récit.
·
Image de Alraune Tenbrinken
Alraune Tenbrinken · il y a
Classique et efficace !
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Et les deux vont souvent de paire.
·
Image de Aurélien Azam
Aurélien Azam · il y a
Plutôt efficace dans l'écriture, avec une héroïne crédible dans son vécu et son comportement. La chute est un peu téléphonée, mais elle rend bien. Un texte sympathique en somme. :)
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Et il aurait été tout aussi sympathique dans la Meuse ou la Dordogne. ^^
·
Image de Dranem
Dranem · il y a
D'abord j'aime beaucoup le nom de la jeune femme" Maïwenn" , il est très bien choisi pour ce récit. Ensuite tous les clichés du thriller fonctionnent à merveille : le parking souterrain, l'ombre derrière un pilier, le bruit caractéristique d'un porte qui se ferme, la pluie fine, l'espace de confort d'un appartement retrouvé, la baignoire, le rideau de douche, les accessoires avec ce vieux modèle de rasoir... tout est là, je pousse le son ... bravo pour le film !
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
À la réflexion, utiliser quelques clichés ne fait pas de mal, d’autant que lorsque je pense écrire un scénario original, j’apprends très vite qu’il existe déjà quelque chose de semblable. ^^
·
Image de Giljoh
Giljoh · il y a
Il est peut-être tombé de la baignoire ce sacré rasoir….Ou pas ! A la fois oppressant et ouvert. L'imagination a le champ libre. L'humeur et le décor sont bien en place J'aime bien.
·
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Un suspens qui joue avec les nerfs du lecteur. Et alors, ce rasoir ?
Si vous avez le temps, https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-danse-des-ombres

·
Image de Cruzamor
Cruzamor · il y a
Un texte qui nous glace, nous pétrifie ! comme elle, on tente de se dire : "ah ça ira² !!!" mais on est comme elle, et ta fantastique écriture nous y plonge, hélas : on sait qu'il va se passer quelque chose... et on a peur et on a eu raison ! et notre propre imagination maintenant ébranle notre équilibre : il faut te condamner ! c'est fait : j'ai voté : 4 voix en + ! tu ne t'en sortiras pas indemne ! lol !
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Un auteur est censé écrire avec l’imagination du lectorat, y parvenir constitue un succès en soi. Grand merci pour ce retour spécialement encourageant.
·
Image de Gérard Aubry
Gérard Aubry · il y a
Quel suspense qui dure, qui dure, qui dure! Que se passe-t-il donc? G.A. Viens lire "De la nécessité de prendre le dernier métro"! Merci G.A.
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
C’est fait. Un dernier métro dont l’héroïne finit mieux en dépit d’une grosse frayeur. Bien écrit en tout cas.
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Quel horrible suspense ! le texte est travaillé pour avoir nos nerfs à l'usure !
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Quel horrible suspense ! le texte est travaillé pour avoir nos nerfs à l'usure !
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
C’était effectivement le but de ce récit.
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Vous jouez magnifiquement avec nos nerfs…
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci pour ce compliment.
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Je reviens, évidemment, frissonner de nouveau ;)
·
Image de Jcjr
Jcjr · il y a
Je me suis douté que le rasoir allait y être pour quelque chose. La nuit, la pluie, les lueurs blafardes, l'hiver, quelle atmosphère ! De quoi aller prendre un bain.
·
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Brrr... flippante la fin ! Belle progression dans l'angoisse.
·