3
min

Super Rémi

Image de the

the

22 lectures

2

Super Rémi
C’est l’histoire de Rémi, un garcon qui mesure 1,80m. Ce qui est déjà une grande taille pour un homme, mais le problème est que Rémi n’a que 12 ans, et cerise sur le gâteau, il est maigre comme une allumette.
Rémi est un garcon très sensible et timide, qui n’a pas du tout confiance en lui.
Comme il aimerait être aussi petit que ses camarades pour ne pas se faire remarquer et se fondre dans la masse...
Rémi est aussi férru de littérature : il adore les romans fantastiques et de science-fictions.
Mais ce qu’il adore par-dessus tout ce sont les supers héros et leurs histoires.
Tous les soirs Rémi se réfugie dans ses rêves.
Le soir il devient Super Rémi.
Personne n’ose l’attaquer ou se moquer de lui.
Tout le monde est subjugué par ses pouvoirs, sa carrure et sa grande taille.
On l’appelle à la rescousse et le voilà qu’il survient en survolant la ville.
Dans ses rêves il fait régner l’ordre et la justice, sauve des demoiselles en détresse ou encore sauve la planéte de méchants venus d’une autre galaxie.
Comme il est heureux, et comme il aimerait que ses rêves ne se terminent jamais...
Mais voilà, le soleil se lève et avec lui un nouveau cauchemar pour Rémi.
En effet, Rémi est le souffre-douleur de sa classe.
Tous les jours il subit les moqueries et les humiliations de ses camarades à cause de sa grande taille.
Sa timidité presque maladive l’empêche de se défendre et sa maladresse le rend encore plus vulnérable aux yeux des autres élèves.
Ce fut ainsi jour après jour, encore et encore ; jusuqu’au moment où tout bascula :
Pour ne pas rater un examen, Rémi resta la moitié de la nuit à réviser.
Le lendemain il était si fatigué qu’il n’arrivait plus à distinguer le rêve de la réalité.
Il était en classe, et lorsqu’il fermait les yeux, il se voyait en super-héro . Tous se mélangeaient dans sa tête.
Soudain, un élève qui répondait au nom de Bastien s’attaqua à lui.
Se croyant en plein rêve, Rémi répondit. Stupéfaction !! Tous le monde se regarda interloqué. Le silence se fit pesant. Rémi a osé répondre ! mais que s’est-il passé ?
Bastien se sentant attaquer personnellement s’élanca vers Rémi pour lui mettre une bonne raclée.
Mais un professeur qui avait assisté à la scène intervint. Ouf Rémi était sauvé.
I l profita de l’interclasse pour rentrer chez lui
Mort de fatigue, assommé par le stress , la peur et la fatigue accumulé, il s’éffondra sur son lit et s’endormit d’un coup.
S’en était trop pour lui.
Après un bon repos il se réveilla tranquillement. Mais que s’était-il passé ? Était-ce un rêve ou la réalité ?
Il reprit ses esprits... non hélas c’était bien la réalité...
Mais qu’est-ce qu’il lui avait prit de répondre ? Était-il devenu fou ?
Remi avait peur, il ne savait plus quoi faire.
Aujourd’hui était fini, mais demain il devrait retourner en classe et affronter ses camarades.
Auraient-ils oublié ? lui auraient-ils pardonné ? Que devait-il faire ?
Pleins de questions se bousculaient dans sa tête.
La nuit tomba et Rémi n’avait toujours pas trouvé de solution. Que devait-il faire ?! En parler à ses parents ou faire semblant d’être malade pour ne pas aller en cours ?
Il n’en pouvait plus de réfléchir. Il décida d’un seul et même coup que tout devait s’arrêter. N’Était-il pas super Rémi ? A quoi bon tous ses rêves s’il ne pouvait pas affronter la réalité ?
Il devait en être sûre : était-il ce super héro, en était-il capable ? Demain il serait fixé.

Le lendemain en cours, Bastien et sa bande étaient très énervés voir enragés. A défaut d’avoir oublié, leur haine avait décuplé.
Ils n’attendaient qu’une seule chose la fin des cours. Là personne ne pourraient intervenir et ils pourraient avoir leur revanche.
Ils jetaient des regards glacials à Rémi ainsi que des signes de mort.
Loin de se laisser démonter, Rémi prit son courage à deux mains.
Il leur donna rendez-vous à 16h00 après les cours, dans le terrain vague à côté du supermarché, juste en bas du grand chêne.
Ils acceptèrent.
Les cours se passèrent, Rémi tentait d’oublier ce rendez-vous.
Il essayait de penser à autre chose, mais plus les heures passaient et plus il avait une énorme boule à l’estomac.
Il ne tenait plus, regardait au ciel et esperait un miracle...
16h00 sonna. Il devait y aller, ne pouvait plus faire marche arrière, sinon il ne pourrait plus jamais se regarder dans un miroir.
Pire tous ses rêves de super héro s’évaporaient.
Il devait y aller un point c’est tout.
Le cœur battant, les mains moites, chaque pas pesait comme une torture.
Ses jambes tremblaient et semblaient peser une tonne, et le chemin interminable.
Enfin il arriva. Bastien et sa bande était déjà présent déterminé à en découdre avec lui.
C’est le moment ou jamais se dit-il...
Et là tout se passa très vite. Le groupe à Bastien s’élanca sur lui sans laisser aucune place au dialogue.
Rémi prit de panique attrapa, grâce à sa grande taille, une branche de l’arbre, sous lequel le rendez-vous était donné.
Et avec un enchaînement dont il se sentait incapable, il metta tout ce petit monde hors d’état de nuire.
Incroyable ! oÙ avait-il puiser toute cette force ?
Rémi resta là, les yeux ébahis. Il n’en croyait pas. Finalement il était bel et bien un super héro.
Il rentra chez lui tout joyeux. Ce jour marqua le début d’une nouvelle vie.
Dorénavant Rémi est convaincu de sa force. Il a acquit plus de confiance en lui.
Chaque jour il accomplit des actes héroîque en aidant les gens au supermarché à attraper des choses hauts placées, les ballons des enfants coincés dans les branches des arbres.
Personne ne l’embête plus en cours, au contraire il s’est fait pleins d’amis.
Il n’a plus besoin de se refugier dans ses rêves pour être un super-héro car il l’est à présent dans la réalité. Sa grande taille est devenu son super pouvoir.
La lecon qu’il retint de tout cela est qu’en chacun de nous sommeille un héro. C’est à nous de découvrir son pouvoir et d’en prendre conscience.

2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Ça sent le vécu ! Une belle morale. Le rêve ne suffit toujours. Vouloir, imaginer, rien ne vaut l'action. Et seul l'action compte. Ma voix..
·
Image de the
the · il y a
Lol, pas du tout vécu.. mais si cela en donne l'impression je suis contente. Merci beaucoup pour votre commentaire qui me touche vraiment.
·
Image de Sonia Pavlik
Sonia Pavlik · il y a
Ravie d'être la première à aimer ! j'ai bien aimé votre histoire, ça m'a touché. Je me permets juste de vous signaler quelques fautes d'orthographe comme "ferru" qui s'écrit "féru". Belle journée à vous !
et si ça vous dit, je vous invite à découvrir ma fable en finale : https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-taupe-et-la-buse-fable-en-prose?fbclid=IwAR03Jo_rkYQ7HBwo04tRS4vClEbJDVg9mrNSySm5WMPnIRCHAdE__2LD1uY

·
Image de the
the · il y a
Merci beaucoup! Je ne manquerai pas d'y faire un tour. À bientôt...
·