Suicide

il y a
1 min
4
lectures
0
Chaque coupure, l'une étant plus intense que l'autre. Des croisements aléatoires et une douleur passagère. Des larmes, des cris pour transformer cette haine en satisfaction. Et pourtant je voyais mon sang s'échapper de mon avant-bras et ressentait mon souffle qui peu à peu, lui ce couper. Mais ce geste était devenu tellement addictif que je ne pouvais plus m'arrêter. Quand enfin je me rends compte que je suis allé trop loin...
Et que la lumière s'éteint.

ADMLT_STORY
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Billy

JB Correges

Dylan en fond sonore, je me réveille enfin, murs miteux pour lit miteux, hôtel deux-étoiles qu’il disait. Odeur de tabac froid et lumière verdâtre, je sors du lit avec un mal de tête à... [+]