3 lectures

0

Chaque coupure, l'une étant plus intense que l'autre. Des croisements aléatoires et une douleur passagère. Des larmes, des cris pour transformer cette haine en satisfaction. Et pourtant je voyais mon sang s'échapper de mon avant-bras et ressentait mon souffle qui peu à peu, lui ce couper. Mais ce geste était devenu tellement addictif que je ne pouvais plus m'arrêter. Quand enfin je me rends compte que je suis allé trop loin...
Et que la lumière s'éteint.

ADMLT_STORY
0

Vous aimerez aussi !

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Les enfants du camping l’avaient nommé Dragibus. Il était tout rond, avait un pelage très court et très noir d’où ressortait juste le blanc de ses yeux et parfois un bout de langue rose ...

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

J'avais rencontré Julian en passant une audition, à l'époque où il cherchait une partenaire. Sa réputation grandissait, et nous fûmes une vingtaine à nous aligner, soit une foule de ...