Sous le dessous du dessous des feuilles éventail de l'ISERE

il y a
1 min
267
lectures
200
Qualifié

Peintures, Dessins, Textes, de l'inspiration à la création. Michel LAURENT-DREUX peint croque chantonne. Michèle - SAM crayonne chantonne écrit. La Nature leur prête ses ailes. Depuis l'île de  [+]

Image de 2017
Aussitôt cette invite lue...
Les noisettes ! Les noisettes, ample taille en gaine serrée, bonnet-cloche du plus bel effet. Noisettes par dizaines, par centaines dans les taillis boisés, dans les haies, le long des routes de campagne qui bordaient nos terrains de jeu.

Oh ! Dites-moi les gens, est-t-il encore noisettes dans le vert de l’Isère ? Des enfants insouciants jouent-ils encore au gendarme-voleur dans les fourrés à noisettes ? L’époque de maturité de ce fruit à coque mi dure est-elle toujours celle des grandes vacances ? Comme du temps où nos parents laborieux nous envoyaient en colonie pour trente-cinq jours de grand air ?

Imaginez ! Trente-cinq jours ! Trente-cinq jours à pister les noisettes au cours de nos cavales estivales, de quoi nous donner des couleurs pour des mois et découvrir la vraie vie, sous le dessous du dessous des feuilles éventail !

Et les mûres ? Ah donc ! Vous aussi avez cueilli de ces mûres à vous en tâcher et barbouiller des lèvres aux mains et jusqu’à la chemisette ? De ces mûres bleu violacé dont les joues démultipliées éclataient en nos bouches gourmandes ? quand nos chapeaux ne se transformaient pas en panier et nos mains en cornet ? Et jusqu’aux tartes à la mûre que les cuisinières du château nous concoctaient en dessert le samedi pour le dimanche midi ?

Alors oui, l’Isère est bien loin aujourd’hui, loin dans le temps et dans l’espace autant que cette enfance d’après-guerre. Mais ce département – dites, on n’a pas aussi changé le nom des départements, rassurez-moi ! - me reste synonyme de verdure et de sentes et de fraîcheur. Non, je n’en connais pas ses hivers enneigés, mais je vous fais confiance à voir s'éclairer vos yeux malicieux ! Et quand vous rêveriez de noisettes, quand vous reverriez des noisettes, pensez à ces enfants des villes qui aspirent à des vacances... en Isère bien sûr !
200

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,