1
min

Sous le ciel de Woodstock

Image de Corinne Val

Corinne Val

117 lectures

112

En ce mois d’octobre 1990, la brume avait fini par partir quand Amélie, 22 ans, avait rejoint son groupe d’amis.

Presque un rituel, ils se retrouvaient chaque vendredi dans une clairière non loin de son village. Ils avaient allumé un feu. Ils écoutaient assis en tailleur du Janis Joplin et tous les succès de la période Woodstock, ces chansons pop/rock américaines des années 70.

Soudain un bruit, une lumière... Amélie se retourna et vit Roger Harry Daltrey du groupe les Who, son visage et son torse éclairés, elle croyait vivre une situation des plus mystérieuses. Le chanteur avec sa guitare, ses grands yeux bleus qui la fixaient. Elle se mit à chanter la chanson de « Tommy » comme dans le film qu’elle avait vu lorsqu’elle était petite. Il se mit à l’accompagner.

Le ciel s’assombrit puis se coucha pour former une trainée rose. Elle sentait le vent dans ses cheveux, ses amis étaient perplexes, la réalité se mélangeait-elle aux rêves... Mais un loup blanc s’approcha du groupe. Une lumière se posa sur lui. La brume réapparaissait, des nuages blancs se formaient... Johnny, la star du rock chanta Hey Joe.

Amélie avait l’impression de faire un voyage initiatique, sur les pas d’une jeunesse rebelle et insouciante, à la recherche d’un idéal de paix et d’amour.
Une brise puis une pluie arrêtèrent ce beau concert, une veste de loup tomba à terre, la guitare de Tommy retentit dans le noir... Ils quittèrent ce lieu en fredonnant « Blowing in the wind » de Bob Dylan. Amélie fredonna en français « Combien de routes un homme doit-il parcourir, avant que vous ne l’appeliez un homme ? Oui, et combien de mers la colombe doit-elle traverser avant de s’endormir sur le sable ? La réponse, mon ami, est soufflée dans le vent, la réponse est soufflée dans le vent ».

Une étrange sensation leur parvient : celle dont rien ne sera plus jamais comme avant. Amélie et ses amis avaient raté Woodstock, mais ils avaient redécouvert sur leurs chemins, quelques morceaux de musique écoutés sur ces routes américaines. Les regards avaient toute leur brillance, les mots leur musique.

PRIX

Image de 2017

Thèmes

Image de Très Très Court
112

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Marie
Marie · il y a
bravo pour ce texte qui nous ramène quelques années en arrière......
Si vous souhaitez découvrir l'un de mes textes https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/loin-des-yeux-loin-du-coeur

·
Image de Corinne Val
Corinne Val · il y a
merci Marie pour votre visite. J'ai beaucoup aimé votre texte.
·
Image de Didier Lemoine
Didier Lemoine · il y a
C'est très bon et évocateur d'un passé qui semble si lointain. Une autre époque, juste pour rimer avec Woodstock. Merci pour votre appréciation sur ma princesse. Bonne continuation.
·
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Encore un grand bravo pour ce texte !

Il y a, dans cette finale, des textes de moins bonne qualité, mais le système de votes est ce qu'il est et cela fait partie du jeu... Ce système est un bon système parce qu'il récompense les gens qui votent et font des commentaires sur les textes mais il a aussi un effet pervers : il ne reflète pas réellement les goûts du public.

Je vous invite donc à venir prolonger le plaisir en participant à la "sélection du public" du Festival Off, sur le forum : http://short-edition.com/fr/forum/la-fabrique/imaginarius-2017-le-festival-off

Que la fête continue et longue vie au prix Imaginarius !

·
Image de Corinne Val
Corinne Val · il y a
Merci beaucoup Richard pour votre visite. Bonne chance
·
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
Cool, la soirée !....belle époque..
·
Image de Serge Debono
Serge Debono · il y a
Etant un passionné de cette période musicale dorée, je ne peux qu'apprécier votre texte où une douce brume recrée la magie de cette époque. Une chose me gène cependant, mêler Johnny (avec le Hey Joe de Jimi !!) à un génie comme Dylan et une virtuose comme Janis, j'ai du mal. Mais bravo pour votre texte. Sur le même sujet, si vous avez un peu de temps http://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/la-perle-et-le-poete A bientot.
·
Image de Plume Le chat
Plume Le chat · il y a
L'ambiance hippie me fait m'interroger sur l'éventuelle présence d'une brume de combustion végétale...
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Le groupe de rock du paradis ne cesse de s’agrandir hélas. Nostalgie de tous ces rockers, le club des « 27 ans » et les autres, les petits nouveaux entrés au club céleste, et que nous aimions. Mes voix en hippie que je n’ai jamais été mais aurais pu être si...
·
Image de Sibipa
Sibipa · il y a
Une balade musicale dans le passé avec des chansons incontournables qui vivront à jamais
·
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Une brume qui nous emmène en musique "à la recherche d'un idéal de paix et d'amour" et qui donne aux regards "toute leur brillance" . . . j'ai aimé ce concert entre rêve et réalité. A bientôt Corinne !
·
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Belle balade musicale... J'ai encore et toujours des frissons quand j'écoute Janis Joplin !
·