1
min

Sophie serait son héroïne

Image de Tiphaine Hadet

Tiphaine Hadet

486 lectures

31

FINALISTE
Sélection Jury

Recommandé
Pourquoi elle ? Pourquoi un tel charme auquel ils allaient devoir résister ? Lui et les autres... Elle avait passé des essais, comme toute actrice qui se respecte. Elle avait lu des extraits du scénario. Et ce fut une évidence. En la regardant, il parvenait à se replonger dans ces heures interminables d’écriture. Il avait ressenti l’émotion d’une première fois. Première rencontre. Sentiments naissants autour d’une histoire de papier. Il avait revu sa plume fuyant sur des pages vierges, cherchant à décrire un amour impossible, inconditionnel, sans routine. Dans ses yeux, il avait redécouvert le personnage qu’il avait lui-même créé et qu’il souhaitait désormais mettre en scène. Derrière la caméra, il pouvait désormais voir, sentir, observer celle qu’il avait longtemps rêvée. Il était conscient du choix osé. Cette actrice populaire était terriblement belle, charismatique, sensuelle. Et il allait devoir la guider vers un partenaire qui ne pourrait sans cesse que renoncer à ses charmes. La tâche ne serait pas aisée. Une vitre sans tain. Un studio vieillot transformé en salle de bal à Vienne. Des larmes. Des rires. Comment expliquer que cette icône prenne place dans ce roman mis en image ? Comment ne pas lui donner une image encore plus désirable ? Distante. Froide. L’histoire était fantasque, irréelle ou si difficile à croire. Elle était pleine d’amour, de sentiments mêlés. La beauté de l’actrice allait devoir se fondre dans un synopsis torturé, où jamais les personnages ne se dévoilent. Où jamais le héros ne doit céder à la tentation, pour ne pas dépasser les prémisses de la séduction. Par peur du lendemain. Par peur de l’ennui. Par peur de l’oubli. A l’instant où les voix se mêlèrent au texte, où le roman devint film, où les acteurs s’oublièrent dans la peau d’êtres imaginés, plus rien ne put faire ciller l’auteur. Le réalisateur. Il a écrit son roman. Il en a fait un film. On le lirait. On le verrait.
Alexandre le savait. Sophie serait son héroïne. Sa Fanfan...

PRIX

Image de 2014

Thèmes

Image de On a lu le film
31

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Arlo
Arlo · il y a
J'étais passé à coté de votre excellent TTC et je vote avec un peu de retard. A L'AIR DU TEMPS d'Arlo est en finale du grand prix été poésie 2017. Je vous invite à voyager à travers sa lecture et à le soutenir si vous l'appréciez. Merci à vous et bonne soirée. Cordialement, Arlo
·
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Je ressens tout à fait l'émotion de l'auteur en voyant son texte prendre vie à travers de l'actrice.
C'est très émouvant ☺ Une très belle écriture !

·
Image de Prijgany
Prijgany · il y a
Bravo pour ce texte ; j'aime bien la narration ; + 1 pour le mystère bien dissimulé.
·
Image de Pat21
Pat21 · il y a
joli texte bien écrit avec ce qu'il faut de "mystère" pour nous emporter et nous tenter à en savoir plus. La perte de la "main" sur l’œuvre d'un auteur quand son œuvre devient un film est intéressante! J'aime. Merci de ce partage.
Si vous avez une minute (car c'est très court), je vous invite à lire ma première participation: http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/la-ronde-2

·
Image de Virginie Colpart
Virginie Colpart · il y a
+1 et Alexandre a bien fait de choisir Sophie (son coeur a fait boum ;-) ).
·