Sophie

il y a
1 min
13
lectures
0

En 2013 j'ai écrit quatre romans. Un roman sentimental, deux livres de science-fiction et enfin, un polar que je corrige actuellement. Par ailleurs, j'anime, lorsque ma santé me le permet, des  [+]

Rage, O désespoir, ce siège vide face à moi. Une main tendue, que je tends désespérément espérant lui donner un peu de la force qui m’anime. Nouvel échec, je n’ai pas pu le retenir. Départ précipité, quelques mots chuchotés, je préfère rester seul, je préfère », et pourtant ces mots que je n’ai pas dit.....Rage, o désespoir ce lien que je n’ai pas tendu, cette urgence que je n’ai pas su voir, ce pont que tu as enjambé, seule, face à ce vide, face à ce néant qui te tendait les bras. O Rage, O désespoir pourquoi n’as-tu pas entendu que nous étions là à t’attendre, que nous nous faisions une joie de te recevoir ? Rage O désespoir, impuissance à ne pas avoir su te retenir. Toi seule, désespérée, au bord de cette route. Ta voiture arrêtée sur le bas-côté. Tu grimpes, tu regardes le vide. Rage O désespoir, j’enrage, ne saute pas je t’en prie, ne fais pas cela. Tu es jeune, il y a des gens qui t’aiment. Reste ! accroche-toi, ne pars pas, ne fais pas cela. Je te le jure, la douleur finira par s’estomper, ne franchis pas ce cap. Rage O désespoir, retiens-toi, n’enjambe pas ce pont. Non, stop ! Arrête-toi !
Trop tard ! Rage O désespoir, ce maudit viaduc, 47 mètres de chute, et cette douleur au fond de moi qui n’en finie pas. Ton pauvre corps broyé dans la boue, plus d’échappatoires, ta vie stoppée là par une matinée ensoleillée. Rage O désespoir de n’avoir pas su te sauver ce jour là.
Marie-Christine
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,