1
min

Son rêve ou le mien?

Image de Sabine Cardinal

Sabine Cardinal

111 lectures

17

Quand j'ai su que j'étais enceinte d'une petite fille, j'ai commencé à dessiner ses projets d'avenir. Tout était planifié, toutes ses premières fois couchées sur un calendrier, la première dent, le premier mot, le premier pas, la première journée d'école. Il était temps de passer au point suivant la dance, il fallait qu'elle commence, bien sûr qu'à son âge elle ne pouvait pas décider, elle ne savait pas ce qui était bon pour elle, j'étais là pour l'aider, c'était mon travail de maman.

La voilà inscrite au cours de danse classique, bien sûr c'est une discipline exigeante et je dois admettre que le professeur était extrêmement strict mais si elle voulait progresser c'était nécessaire.

Les années qui ont suivi, je l'ai aidée du mieux que j'ai pu, je l'ai fait travailler très régulièrement. Elle n'avait pas beaucoup de temps pour d'autres loisirs et ne voyait pas beaucoup ses copains de classe mais qu'importe, elle est douée. Elle a de la chance que je sois là pour l'aider à réaliser son rêve de danseuse étoile, moi je n'ai pas eu cette chance. Elle me remerciera plus tard.

À 11 ans elle est prête, elle prépare le concours d'admission à l'opéra de Paris, je fais bien attention à son alimentation, une danseuse doit rester svelte et puis les glaces et les sucreries on peut s'en passer malgré tout. Je la protège, quelle catastrophe si elle se cassait un bras en jouant dans le jardin, tout son avenir serait remis en question. Il est vrai qu'elle ne sourit plus beaucoup et qu'elle rechigne à s'entraîner mais je suis là pour la motiver et la faire travailler. C'est tellement important, elle s'en rendra compte et me remerciera plus tard.

Le jour du concours d'entrée enfin ! Me voilà au premier rang, elle entre, j'ai envie de me lever et de dire à tout le monde : « C'est ma fille », je suis tellement fière d'elle.

Sur scène je vois ma fille de loin, si belle dans son magnifique tutu blanc, si grandes perchée sur ses pointes. Elle s'approche du public et là je vois... un visage terne, un regard éteint, une petite fille qui a l'air tellement triste, ma fille !

Qu'avais-je fait ?

C'était mon rêve ! Pas le sien ! Je voulais être la mère de celle que je n'avais pu être, je m'y voyais déjà ! Je n'ai pu retenir mes larmes.

Au sortir du concours je la serre dans mes bras et lui propose d'aller manger une glace au chocolat, et après si on allait faire un tour de vélo ?

Je ne pourrai revenir en arrière même si j'aimerais tant.

J'espère juste qu'elle me pardonnera plus tard.

PRIX

Image de 2015

Thème

Image de En haut de l'affiche
17

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Cristel D
Cristel D · il y a
Elle s'est au moins rendu compte de son erreur : tout n'est pas fini ! un sujet grave qui est bien traité.
si vous avez le temps, je vous invite à lire : http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/rencontre-dans-le-temps

·
Image de Michoute
Michoute · il y a
Un sujet délicatement écrit et criant de vérité. Merci Sabine !!!
·
Image de Carmen Mouton
Carmen Mouton · il y a
je pense que beaucoup de mamans se retrouveront dans ce récit tellement réaliste, bravo !
·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Cela arrive malheureusement plus souvent qu'on pense..... Je vote pour ce texte réaliste.
Je vous invite à aller consoler mon Ombrecito qui a perdu son ombre et qui est en cavale avec moi. Merci.

·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Elle aurait mieux fait d'avoir un garçon ! Non, là je blague. Je suis époustouflé de la justesse de ce texte. J'ai eu la larme à l’œil quand la mère réalise son erreur. Bravo, Sabine ! Vous avez mon vote.
J'ai un fauteuil qui, à l'instar du buffet de Rimbaud, aime raconter des histoires. Si vous désirez l'écouter, c'est ici : http://short-edition.com/oeuvre/poetik/le-fauteuil-rimbaldise

·
Image de Lumiyah
Lumiyah · il y a
mon vote n°12 pour la prise de conscience de cette maman qui a projeté ses rêves sur sa fille, car il y a des mamans qui ne prennent pas conscience et font le malheur de leurs enfants
dans le partage je vous invite à découvrir mon premier texte sélectionné http://short-edition.com/oeuvre/poetik/lui-15 merci à vous

·
Image de F. Chironimo
F. Chironimo · il y a
une histoire de mère, quoi...
·
Image de Edouard Selarch
Edouard Selarch · il y a
C'est aussi parfois valable pour les papas :)
+ 1

·
Image de Ausonius
Ausonius · il y a
Si bien résumé ce que vivent tant de personnes !
·
Image de Prijgany
Prijgany · il y a
Mon vote ; j'aime cette façon de narrer. Oui, à chacun sa place ; et puis, regarde l'arbre qui se trouve dans tes yeux, avant de critiquer la brindille qui se trouve dans l'oeil de ton voisin. Mais là bien sûr il ne s'agissait pas de critiquer, il s'agissait de bien faire, de voir pour l'autre, en quelque sorte, comme s'il n'était pas apte à décider de lui même ; j'ai fait la même chose avec ma fille en lui imposant de jouer un instrument de musique ; elle a tout laissé tomber rapidement ; mon univers était la musique, pas le sien : il faut l'accepter. Bravo de l'avoir mis sur le papier, Sabine.
·
Image de Prijgany
Prijgany · il y a
Je me souviens de ce texte que je viens de relire ; ton écriture me parle Sabine, et si mienne te parle aussi, passe y déposer ta griffe ; tu sais cette histoire du type qui creuse un trou sans en connaître les raisons. Je précise bien, si tu t'en souviens toujours sinon pas grave bien sûr ; je te souhaite une bonne continuation dans ce que tu fais, et tu le fais bien... j'aime ce genre d'interrogations sur la vie ; à toute fin utile, le lien du trou : http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/le-trou
·