2
min

Soleil du matin, lune du soir

Image de Audrey Dongo

Audrey Dongo

132 lectures

64 voix

En compétition

Suis-je dans le noir ou ai-je les yeux fermés ? Peut-être les deux, mais parfois on aimerait bien savoir où l’on est. Les luxueuses lueurs orangées du soleil qui pénètrent les fenêtres de ma chambre dès le matin me font chaque jour admirer la beauté de la vie. Ouvrir les fenêtres et humer cet air frais est indescriptible. Mais il vient de tout gâcher, il vient d’assombrir à jamais mon soleil du matin. C’est fait, il a enfin réussi à rendre mes journées mornes, il a réussi à me rendre agueusique. Là dehors, les gens rient et dansent, ils parlent, ils sont insouciants. Mais chez moi, de gros nuages viennent de tout assombrir. Tout est obscur autour de moi et son corps est là inerte, vidé d’émotions, vidé d’espoir, plus aucun avenir pour elle. Il s’agit sûrement d’un horrible cauchemar, tout ne peut pas être fini. -Maman, maman, qu’est ce qui t’arrive ? Lève-toi, aujourd’hui c’est le jour de mes 16 ans et tu as promis que tu rendrais ce jour inoubliable. Lève-toi s’il te plait, tu ne peux pas me faire cela. Une pluie de larmes déferlent sur mes joues, je n’arrive pas à comprendre ce qui se passe. Je sais très bien que maman ne se lèvera plus mais je ne peux me résoudre à l’accepter. Son sourire, ses paroles réconfortantes quand tout allait mal, sa placidité à toute épreuve, son regard sémillant venaient de disparaitre tel un voile de poudre dans l’air. La joie qui illuminait son visage le matin lorsqu’elle m’apercevait était mon véritable soleil du matin et cette joie augurait toujours une bonne journée. Ces histoires, toutes farfelues et extraordinaires les unes les autres qu’elle ne se lassait jamais de raconter étaient la vraie lune qui donnait tout son charme au soir. Malgré tout, je sais très bien que maman souffrait en silence, derrière son sourire et sa douceur se cachaient un enfer dont papa était le diable. Papa a toujours donné des coups à maman, il l’a toujours humilié sans aucune raison et pour cela je l’ai toujours détesté. Même si maman lui trouvais toujours des excuses pour que je ne le déteste pas, je n’étais pas dupe. Mais aujourd’hui, elle ne lui trouvera plus d’excuses car il vient de lui planter un couteau de cuisine dans le cœur. C’est fini, il a réussi à me l’arracher. Maman est dans sa sépulture, elle ne sourira plus, elle a vraiment réussie à rendre mes 16 ans inoubliable par un goût d’amertume. Je sais que maman serait encore là, si ses proches qui l’ont toujours su ne lui répétait pas : une femme doit être courageuse et accepter les frasques de son époux, une femme n’est une femme que par son époux, une femme est obéissante et ne parle pas. Et voilà, je suis laissée dans le noir. Comment oublier, comment pardonner ? Mon soleil du matin s’est assombri, ma lune du soir s’est évanouie dans les profondeurs de la nuit.

PRIX

Image de 2020

Thème

Image de Très très court

En compétition

64 VOIX

CLASSEMENT Très très court

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Avy N'guessan Parfait Kodia
Avy N'guessan Parfait Kodia · il y a
Très beau texte bravo je vous donne mes voix. En passant j'aimerais vous inviter à découvrir mon œuvre par ce lien et à donner vos impressionshttps://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/confusion-15
Image de Eric diokel Ngom
Eric diokel Ngom · il y a
Jbon travail très intéressant j'ai bcp aimé ..un texte original et bien structuré.. une maîtrise des mots .. un style particulier merci de m'aider à progresser en donnant un commentaire à mon texte je suis nouveau
Image de Brandon Ngniaouo
Brandon Ngniaouo · il y a
Un texte assez émotionnel. Bravo et bon courage à vous, j'ai kiffé sa lecture. Vous-avez toutes mes 3 voix.

Je vous invite à découvrir mon texte en compétition pour le prix des jeunes auteurs, et à me soutenir avec vos voix, si jamais il vous plaît.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-chose-11
J'adorerais également lire vos commentaires avisés qui m'aideront à me parfaire.

Image de Audrey Dongo
Audrey Dongo · il y a
J'irai vous lire avec plaisir
Image de Farida Johnson
Farida Johnson · il y a
Un texte ramassé sur lui même qui crie formidablement la violence faite aux femmes.
Image de Fodé Camara
Fodé Camara · il y a
Bravo Audrey ! Merci pour ce merveilleux texte. Vous avez mes 5 voix.
Je vous invite à faire un tour chez moi et soutenir mon texte si vous avez le temps 👇👇
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/lerrance-spirituelle-1

Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Avec tous mes encouragements.
Image de Marie Francois
Marie Francois · il y a
Quel tristesse dans ce texte ! Mais vous rédigez pour la bonne cause, pour que la violence faite aux femmes cesse enfin. C'est vraiment très bien écrit. Vous avez toutes mes voix.
Si vous avez 5 minutes, je vous invite à aller lire (et soutenir si vous l'aimez 😉) le texte d'une amie, en finale pour le prix 15-19 : https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/ma-nouvelle-vie
Merci et encore bravo !

Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
J'aime ! Bravo, Audrey, pour votre beau texte qui dénonce l'infâmie ! Vous avez mes cinq voix !
Image de lucile latour
lucile latour · il y a
la longueur du texte sert le discours. concentré. la maman tant aimée qui ne sourira plus. de belles emotions. et ce desarroi de la violence subie de l'image de la femme, si injuste. mon soutien
Image de som kone
som kone · il y a
bravo Audrey !!


sk

Image de Audrey Dongo
Audrey Dongo · il y a
Merci