2
min

Smoke the smog

Image de Sylvie Loy

Sylvie Loy

268 lectures

265

"Le grave est la racine du léger, le calme est le maître du mouvement."
Lao-Tseu

Chaque année, mes parents organisaient une espèce de retraite, loin de la civilisation et de ses nuisances. À la montagne. En haute-montagne, dans le Val d'Isère.
Nous nous établissions dans un refuge dédié à cette tendance nouvelle : la déconnexion totale. L'établissement était la seule habitation dans ces montagnes. Complètement retiré du monde moderne, il était dépourvu de connexion internet, donc de téléphones, d'ordinateurs et de télévisions. On ne pouvait rien faire d'autre que de se reposer, manger et boire.
C'était l'année où j'avais commencé à fumer. Pour atténuer ma frénésie adolescente de recherche de mouvement et d'action. Imaginez alors le désastre de se retrouver à court de cigarettes dans un endroit pareil ! C'est comme pour toute chose, on en a d'autant plus envie qu'on a de difficultés à s'en procurer. En effet, à la seule pensée d'une cigarette au bord de mes lèvres, j'en avais irraisonnablement envie.
À l'époque, bien entendu, mes parents ne se doutaient pas de ma nouvelle mauvaise habitude. Ou s'ils avaient quelques doutes, ils passaient sous silence leur découverte, étant eux-mêmes fort mal placés pour moraliser sur les méfaits de la cigarette : ils fumaient depuis des décennies.
Le matin du troisième jour de retraite, mon père est venu me retrouver dans la bibliothèque réservée aux fumeurs. Assise en tailleur sur le tapis, je lisais tout en inspirant les derniers effluves de tabac : je me sevrais comme je pouvais.
Comme fait exprès, il se mit fumer devant moi ! Sans compassion pour ma terrible et irrépressible envie d'en griller une. S'il s'était contenté de tirer sur sa cigarette, cela aurait pu passer. Mais mon père a poussé la taquinerie jusqu' à faire des ronds ! Il lâchait sa fumée, le plus naturellement du monde, verticalement puis horizontalement ! Ensuite, il l'a laissée flotter autour de lui comme une brume bienfaitrice ! Il a même poussé le vice jusqu'à la faire sortir de son nez !
La vue de mon père fumant était un supplice. J'étais vraiment mal en point. Je souffrais littéralement du manque. Il est vrai que j'aurais pu lui demander une cigarette. Mais j'ai ma fierté et surtout, je ne voulais pas avouer que je fumais moi aussi. Comme eux, mes parents. Mes vieux quoi.
Alors, j'en ai volé. J'ai attendu que mon père sorte prendre l'air frais et pur de la montagne et j'ai subtilisé son paquet. Puis, j'ai fumé à la chaîne. Je m'imprégnais de nicotine, de goudron et autres saletés. Je m'auréolais de fumée. Je disparaissais peu à peu dans un brouillard épais. Au final, je rattrapais pleinement les deux jours de privation imposés.
Je savourais mes retrouvailles toxiques quand tout à coup, la porte de la bibliothèque s'est ouverte sur mon père. Avec raison, je pensais que ma mauvaise action allait être dévoilée, or, en se retrouvant dans une pièce si enfumée qu'il était impossible de distinguer quoi que ce soit, mon père, perspicace, s'est seulement contenté de marmonner tout en refermant honteusement la porte : « C'est irrespirable ici. Faudrait que je m'arrête de fumer... »
Ce jour-là, camouflée par les volutes, en proie à une panique intérieure bien réelle, je résolus cependant de m'engager dans un mouvement de sevrage salvateur de nicotine pour mieux m'enivrer de l'air pur des hauts sommets montagneux. 

PRIX

Image de 2017

Thèmes

Image de Très très court
265

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Hellogoodbye
Hellogoodbye · il y a
tout en finesse, comme une partie de cache-cache !
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Merci Hellogoodbye ! J'adorais le jeu de cache-cache !
·
Image de Amandine-L
Amandine-L · il y a
Bonjour Sylvie Loy,
Je découvre Short édition, je vais de lectures en lectures... je me laisse porter par cette histoire courte, pour une fois, la fumée ne m'a pas gênée...

·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Tant mieux ! J'en suis ravie ! Merci Amandine !
·
Image de Star seeker
Star seeker · il y a
J'ai beaucoup aimé ce texte, très bien écrit. Je vous offre avec plaisir mes voix, vous m'avez fait voyager !
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Merci bien de me le dire Star seeker ! C'est sympa !
·
Image de Star seeker
Star seeker · il y a
Mais de rien ! :)
Si jamais vous avez le temps, n'hésitez pas à passer voir mon TTC, Courir... : https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/courir-9 ; cela me ferait très plaisir ! :)

·
Image de Sapho des landes
Sapho des landes · il y a
Je doute du manque eprouvé par la narratrice, l'envie oui et je l'avoue j'ai du mal avec la morale de cette histoire
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Oh c'est juste une histoire à prendre à la légère !
·
Image de Mickael Gasnier
Mickael Gasnier · il y a
5 votes car je suis accro...
À bientôt

·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Rhooo, c'est trop sympa ça ! Merci Mickael !
·
Image de Skimo
Skimo · il y a
Le Val d'Isère, c'est pas un peu en Savoie ? On n' a qu'a l'annexer. L'histoire est bien menée. De mon côté, en Isère, je propose: "Croissant de lune". Au plaisir
·
Image de André Page
André Page · il y a
Un beau mouvement intérieur qui conduit à aller côtoyer les grandes forces extérieures... bravo Sylvie.
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Merci André d'y voir ce paradoxe. A très vite !
·
Image de Kiki
Kiki · il y a
je vous ai lu et j'ai oublié de voter donc je reviens le faire; Mes votes 3 pour vous.
Je vous invite à aller lire le poème les cuves de Sassenage et vous guiderais dans les entrailles de celles ci. Merci d'avance et à bientot.

·
Image de Christian Guillerme
Christian Guillerme · il y a
Bravo Sylvie, toujours autant de talent et de sensibilité ! Mes voix !
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
T'es adorable toi, merci Christian !
·
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Un récit très vivant et très visuel que j'ai suivi avec plaisir ! J'ai particulièrement aimé l'attitude de ce père et l'autodérision qui point à travers les mots de la narratrice pour laquelle la seule décision possible est bien d'aller s " 'enivrer de l'air pur des hauts sommets montagneux." A bientôt Sylvie !
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Merci bien Francine pour ta lecture et ton commentaire sympathique !
·