Simple hésitation

il y a
1 min
642
lectures
45
Finaliste
Jury
Recommandé

Si un de mes textes attire l’intérêt du lecteur, lui procure une émotion, je pourrais me dire que je n'ai pas perdu mon temps à agencer ces mots  [+]

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Les aiguilles tournent. Le temps de la réflexion va se terminer d'un instant à l'autre. Mais j'ai encore besoin de quelques courts instants pour éclaircir la situation.

Je sais bien que ce n'est pas le moment de tergiverser et que vous pensez que j'ai eu assez de temps auparavant. Ceux qui me connaissent savent que je suis toujours hésitant. Je le sais et je sais pertinemment que je suis lent. Mais ne vous inquiétez pas, je vais me décider. Le temps de finir de peser le pour et le contre.

Vous savez, je viens déjà de surmonter l'épreuve du parvis pavé : j'ai résisté au froid, à la pluie, à tous ces sourires forcés, au regard sévère du futur beau-père et aux cris stridents de ces neveux insupportables. On ne se sort pas d'une telle situation aussi simplement. J'ai dû faire les bons choix pour ne pas choquer les invités et ne pas choir dans la foule.
Certes maladroitement, mais j'ai également passé l'exercice imposé de la pose pour tous ces photographes imposteurs ; j'ai même cherché l'improbable posture adéquate, posture que je n'ai malheureusement pas trouvée – sûrement parce que je suis trop « mal à l'aisement » costumé avec ce déguisement Armani que je ne porterais pas si j'avais réussi à me décider le jour de l'achat.

Et maintenant me voilà devant vous, Monsieur l'adjoint n°162 du maire, et vous me récitez des articles de loi que je ne comprends pas. Il faut absolument que vous me laissiez une copie de tout cela, que je puisse la lire posément à la maison. Tous vos mots embrouillent encore plus la situation, alors que l'heure décisive approche, que je suis de plus en plus crispé, que je transpire et que je vois un témoin qui bâille franchement pendant que le reste de l'assemblée s'impatiente en attendant les petits fours et les flûtes de champagne.

Il va falloir trancher : c'est « oui » ou c'est « non ». Le « peut-être » n'est pas toléré, ni le « pourquoi pas ? » ou le « je ne sais pas» ; je vous ai pourtant déjà dit que j'étais toujours indécis, tout le temps, quelle que soit la situation, alors imaginez-vous le poids de la décision que vous me demandez de prendre !

Si seulement c'était Mathilde que je tenais par la main, à cet instant... Je suis sûr que je n'aurais pas hésité.

Enfin... Presque sûr.

Recommandé
45

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !