2
min

Simple comme...

Image de Evinrude

Evinrude

52 lectures

16

Bon...Il est deux heures.

Deux heures du matin.

Une de ces nuits froides d’octobre qui nous laissent pathétiquement penser que nous sommes déjà aux confins de l’univers. Froid glacial, silence tout aussi glacial. Bref, une de ces nuits où on se dit après trois cents soixante quatre autres sans sommeil, que les bonnes fées acoquinées au marchand de sable, nous ont encore oubliés...pffff...la poisse.

Il est donc deux heures, le corps endolori et la tête en vrac, je me lève. Va falloir tuer le temps. Pas simple. Je n’ai plus rien à lire, je suis incapable d’aligner deux mots compréhensibles sur un bout de papier et « Chasse et pêche » me déprime !

Hier après midi, j’ai acheté un abattant WC rutilant, que je n’ai pas eu le courage de monter décalquée par toutes mes nuits blanches et mes journées de travail.

Me sentant soudain investie d’une mission relooking je sors ma boîte à outils. Chacun son truc d’insomniaque. Boîte à outils précieusement équipée au fil des nécessités. Quand on naît femme et seule faut parer à toute éventualité. Oui, je sais, c’est cliché et aussi pathos que mes insomnies !

C’est donc emplie d’un pseudo entrain et d’une caisse à outils...outillée, que je me suis mise à l’œuvre.

I câaan manage !

Ohhh je vous entends déjà ricaner les bricoleurs du dimanche et autres abonnés aux services à domicile « je claque des doigts, je paye et je dis béatement : c’est moi qui l’ai fait » ! Sachez qu’il fut un temps où j’avais juste à demander. Parfois plusieurs fois, avec insistance et finalement avec un agacement indicible. Les hommes, nos compagnons de vie sont ainsi faits. La procrastination est un de leur sport préféré !

Bref, je vous entends, disais-je ! Moi qui ne savais distinguer un écrou d’une vis, nécessité faisant loi, j’ai commencé à m’intéresser de plus près à ces tâches peu exaltantes, mais somme toute gratifiantes. Je me suis donc mise à l’œuvre malgré des yeux bigleux comme ceux de Clarence dans " Daktari " et des mains empotées, encore engourdies par la chaleur de la couette.

Aussi léthargique que mon chat, je suis malgré tout parvenue à démonter l’ancien abattant, emboiter, visser, caler, équilibrer le nouveau. Quand on veut, on peut ! Roulement de tambours : ta-tam !

Je vous le concède, cet aperçu peu glorieux de ma funeste vie est loin, fort heureusement, de devenir une sitcom avec applaudissements programmés d’ un chauffeur de salle...et ce pour le bien-être psychologique de la planète ! Pourtant, c’est lorsque je suis allée pour la troisième fois dans la nuit reluquer mon bel abattant WC feng shui, fière de mon labeur auroresque, que je me suis aperçue du ridicule de ma situation: « Ma pauvre fille, ta vie est si exaltante que tu arrives à te contenter de ce spectacle et même à t’en réjouir ! »

Finalement, le bonheur..., c’est aussi simple que ça, non ?
16

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
Mais oui, la vie est faite de détails !:-) :-)
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Beaucoup d'humour pour cette belle tranche de vie si bien écrite ! Un grand bravo, Evinrude ! Mon vote ! Vous avez voté une première fois pour “Soleil automnal” qui est en Finale. Merci de revenir confirmer votre soutien si vous l’aimez toujours ! Bonne journée !
·
Image de 382176
382176 · il y a
à vrai dire j'aime chacun des écrits et quelle diversité et quel humour ! bisou ma chérie . mijo
·
Image de Evinrude
Evinrude · il y a
Merci beaucoup ma petite tantine ! Gros gros bisous !
·
Image de Dominique Alias Suna Descors
Dominique Alias Suna Descors · il y a
Un récit cocasse entre le cri de l'âme pleurant la solitude et l'effervescence de cette nuit qui vous fait réaliser cet exploit de l'abattant WC... on vous sent à la fois actrice et spectatrice dans votre écrit de votre action... c'est assez rigolo, cette forme de dérision sur votre évolution... pour au final, vous féliciter... Bravo car vous avez essayé, réussi... il n'y a personne pour vous féliciter, d'abord vous-même, c'est très bien... je comprends aussi, c'est moi qui ait changé l'abattant WC, ça m'a fait sourire... je ne l'ai pas changé en pleine nuit mais il est vrai qu'on contemple ce que l'on a réussi à faire... un petit bonheur qui fait avancer car après on se sent bien, mieux.
·
Image de Evinrude
Evinrude · il y a
Je suis désolée de ne pas vous avoir répondu plus tôt...
Je vous remercie beaucoup pour votre lecture assidue ! Ne dit-on pas que l'on ne comprend vraiment les autres qu'au travers d'expériences similaires ? Nous voilà donc sœurs de bricolage...c'est hors du commun comme lien du sang ! ;-)
Vive les femmes outillées !
Merci encore Dominique et très belle soirée à vous !

·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Joli morceau de vie.
·
Image de Evinrude
Evinrude · il y a
Merci !
·
Image de Julie Boston
Julie Boston · il y a
Moi je comprends 100000% !!! Travail à admirer (le texte ET l'abattant) !
·
Image de Evinrude
Evinrude · il y a
Merci beaucoup Julie !
·
Image de Didier Poussin
Didier Poussin · il y a
Simplicité de la vie
·
Image de Evinrude
Evinrude · il y a
Pas toujours !
·
Image de Evinrude
Evinrude · il y a
Merci beaucoup c'est très gentil !
·
Image de Dora
Dora · il y a
Une tranche de vie pleine d'humour
·