Simon

il y a
2 min
1446
lectures
22
En compétition
Image de Printemps 2021
Simon avait cédé à ses avances. Elle avait utilisé tous ces trucs féminins qu’il n’avait jamais bien compris. Il l’avait rencontré à une soirée, comme il aurait pu rencontrer n’importe quelle anonyme. Elle lui avait été présentée par des amis communs, plus par pure politesse que par réelle nécessité. Pour sa part, il ne voyait pas comment il aurait pu ignorer qu’elle s’appelait Julia Roberts. Il l’avait trouvé sympathique, sans plus. Plus âgée que lui, mais splendide, elle semblait l’avoir trouvé à son goût. Elle lui avait tourné autour toute la soirée, et était arrivée à lui arracher un rendez-vous pour le lendemain matin, afin de visiter la ville.

Bizarrement, il ne se souvenait plus de la fin de soirée, et s’était retrouvé directement face à elle, le lendemain, au lieu convenu. Elle lui avait fait du charme durant tout le déjeuner et était arrivée à lui arracher la promesse d’un dîner en tête à tête malgré les raisonnements de Simon concernant les différences de style de vie entre un provincial français et une star hollywoodienne. Il se félicita d’avoir évité de mentionner leur évidente différence de taille. Bien qu’il ne fût pas particulièrement intéressé par Julia, il avait appris très jeune que les femmes sont très chatouilleuses en ce qui concerne leur physique. Il avait conscience que les dix centimètres qu’elle faisait de plus que lui devaient être passés sous silence, sous peine de mettre en péril la possibilité de devenir un jour père. Durant le dîner, Julia ne ménagea pas ses efforts afin de le convaincre qu’elle était la femme de sa vie. C’était une femme très directe, qui de plus s’exprimait dans un français parfait. La fin de soirée se passa à merveille, et le lendemain les vit se promener main dans la main dans une rue piétonne de la vieille Europe.

Les passants les regardaient en souriant, complices de leur bonheur. Simon fut surpris de constater qu’ils ne dérangeaient pas Julia par des demandes d’autographe. La discrétion de ses compatriotes le remplit de fierté. Il observait Julia du coin de l’œil, et décida que, contre toute attente, ils formaient un couple bien assorti.

Simon s’éveilla en riant. Même en rêve, l’idée de former un couple avec Julia Roberts lui avait donné un fou rire dont le bruit l’avait éveillé. Il ressentit le bénéfice de son rêve toute la journée. Il alla se coucher avec impatience, dans l’espoir de voir le miracle se reproduire. Malheureusement, cette nuit-là et les suivantes, les rêves de Simon furent si anodins qu’il n’en garda aucun souvenir.

Dix jours et dix nuits plus tard, alors qu’il s’était résigné à ne plus revoir Julia, il était de nouveau en tête à tête avec elle. Elle essayait de le convaincre de venir vivre à Hollywood avec elle. Il avait parfaitement conscience que la douce caresse de sa main sur la sienne, au-dessus de la nappe blanche, faisait partie de ses arguments. Simon tenait bon. Il était une personne très réaliste. Il savait qu’il s’étiolerait dans le rôle du prince consort. De guerre lasse, Julia lui annonça qu’elle avait trouvé un appartement correct à cinq minutes du sien, et qu’elle avait décidé de faire sa vie en France. Simon rendit alors les armes, et commença à penser que c’était peut-être le moment d’envisager que c’était le début d’une relation sentimentale sérieuse.

C’est encore un fou rire qui réveilla Simon. L’idée que même en rêve il ait pu hésiter à s’engager auprès d’une femme telle que Julia Roberts lui fit reconsidérer le projet, longtemps repoussé, d’entreprendre une analyse. Ce nouveau rêve lui offrit une journée de bonne humeur.

Julia Roberts s’éveilla de nouveau en se demandant qui était ce charmant petit français qu’elle poursuivait dans ses rêves. Elle passa une autre journée de frustration à envoyer tout le monde balader sur les plateaux.
22

Un petit mot pour l'auteur ? 24 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Hélène CUINIER
Hélène CUINIER · il y a
inédit, amusant et bien écrit!
j'aime bien la chute, on rentre dans l'imaginaire pur et quelle légèreté!

Image de Ombrage lafanelle
Ombrage lafanelle · il y a
Très original et drôle
Image de Cécile Guyot
Cécile Guyot · il y a
Hahaha j'ai adoré la chute 😁
Image de Juliette Makubowski
Juliette Makubowski · il y a
J’ai adoré ! Et quelle chute à la quelle je ne m’attendais absolument pas ! Il faut bien avouer qu’une fois j’ai joué le rôle de Julia ... ça a bien failli marché ... enfin ça semblait ... bref, j’étais tellement dépitée quand ça a capoté que jamais plus je n’ai fait le premier pas ! Je suis rassurée de savoir que c’est aussi arrivé à Julia ! 🤣
Image de Elisabeth Rigal
Elisabeth Rigal · il y a
Merci, Juliette, il faut persévérer, un jour, ça paie !
Image de Annabel Seynave-
Annabel Seynave- · il y a
Une jolie histoire, simple et amusante !
Image de JAC B
JAC B · il y a
Télépathie qand tu nous tiens ! La chute est savoureuse. Un texte fort agréable à lire, merci Elisabeth.
Image de Patmarch
Patmarch · il y a
Sympathique texte à partir d'une idée pleine de malice.
Image de Pierre-Hervé Thivoyon
Pierre-Hervé Thivoyon · il y a
C'est charmant, merci !
Image de Gaelita Primavera
Gaelita Primavera · il y a
Bravo. C'est frais, nouveau.
Image de Gilles De Bert
Gilles De Bert · il y a
Encore bravo, au début j'ai cru qu'il s'agissait d'un homonyme de Julia Roberts, mais le coups du rêve était bien amené.

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Mékong, mes amours

Marie Guzman

Encore un dernier virage sur le lit du Mékong. Julia vérifie ses bagages. L’eau charriée par les remous du passé se colore d’un vert étrange. Sur la passerelle qui l’attend, le souveni... [+]