2
min

si vous voulez sauver Mélanie…

Image de Villefranche

Villefranche

41 lectures

8

Pour comprendre et j’espère, savourer ce qui suit, il est indispensable d’avoir lu « Le bateau au dessus des nuages »

En quittant la préfecture hier soir, Kevin a confié son projet à Loïc son collègue et ami qui le remplacera pour la journée. Celui-ci a bien essayé de l’en dissuader lui rappelant que la dernière grosse éruption avait tué trois imprudents. Peine perdue. Kevin lui a promis de l’appeler dans l’après midi avec son portable.

Au bord du fleuve de feu, Kévin a juste le temps de sauter sur le coté et courir sur un point légèrement en contrehaut . Quelques secondes, il voit Mélanie remonter la pente , puis la chaleur et la fumée les séparent. Vite! rejoindre le bord de l’enclos et contourner la coulée. A ce moment là, devant lui, une deuxième éruption jaillit des tréfonds du volcan. La déflagration le jette au sol. Sonné, Kevin tâche de se relever et contemple le spectacle grandiose, fascinant et terrifiant. Ah, il voulait voir une éruption! Ca y est! Monsieur est servi... Mais là, vraiment, il est trop près. Comment se sortir de ce guêpier? Toute progression est coupée à gauche comme à droite. Vers le bas, n’y pense même pas! Les deux coulées se rejoignent cent mètres plus bas. Seule sortie: le haut. Non, les deux coulées sont trop proches, la chaleur est insupportable. Il faudrait sauter par dessus. Bon dieu! l’hélico! Le téléphone! il resté sur le sac. Kevin revient sur ses pas, s'approche du fleuve de lave, pour y découvrir le sac en feu.
Brusquement, il prend conscience de la gravité de la situation: Où qu’il aille sa retraite est coupée. L’espace entre les deux coulées se restreint progressivement. La température monte, l’air brulant se charge de vapeur de soufre. L’atmosphère est irrespirable. Kevin suffoque. La chaleur monte à des niveaux qu’il ne soupçonnait pas. Les photos des livres témoignent de la beauté du phénomène, pas de la chaleur. Il essaie de se protéger le visage avec les mains qui rougissent. Des cloques de brulure apparaissent, il se tord de douleur.
Il pense à Loïc, qui ne s’inquiétera que le lendemain quand il constatera que son collègue n’a pas repris le travail.
Le visage de Mélanie flotte au dessus de la fournaise, un petit souffle d'air rafraichit quelques instants l’atmosphère puis les portes de l’enfer s’ouvrent à nouveau en grand devant Kévin.

Mélanie a maintenant sombré dans un demi coma, la seule solution que son corps ait trouvé pour amoindrir sa douleur à la tête. Personne ne sait qu’elle est ici. Personne ne viendra la chercher . Si Kevin avait pu, il l’aurait déjà retrouvée. Toute la journée et toute la nuit suivante, elle sombre plusi eurs heures, reprend une demie conscience avant de replonger. Progressivement, elle sent ses forces qui l’abandonnent, elle essuie sans comprendre ce petit filet de sang qui coule de son oreille gauche. Elle revoit Kevin qui court vers elle sur la plage, Kevin qui la prend en photo. Kevin qui la rend belle. Kevin qui lui fait l’amour. Kevin qui la fait vibrer de tout son être. Kevin qui n’arrive pas...
Au matin, dans son délire elle entend un bruit de moteur au loin. Les pales de l’hélico fouettent l’air de plus en plus fort. Elle sent le vent et la poussière qui lui griffe le visage.
Mademoiselle, mademoiselle, vous m’entendez?
Quand elle arrive à ouvrir un oeil, dans le brouillard, elle devine un beau sourire derrière un masque bleu. Toujours le brouillard, mais ce brouillard là n’est pas froid. Les murs de la pièce sont blancs, elle respire dans une machine, le bip bip du monitoring bat à la cadence de son coeur et c’est un regard bienveillant qui l’accueille dans le monde des vivants.

Thèmes

Image de Très très courts
8

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Miraje
Miraje · il y a
Explosif !
·
Image de Villefranche
Villefranche · il y a
merci.
Une belle journée à vous.

·
Image de Brigitte Frérot
Brigitte Frérot · il y a
une nouvelle toute en couleur et en souvenir de ces lieux exceptionnels
·
Image de Villefranche
Villefranche · il y a
C'est sûr. Des paysages magnifiques dans lesquels , il faut randonner au soleil.
Ou mieux, dans des alternances de brumes et de soleil. La plaine des sables qui change de couleur avec la lumière, le cratère Commerson, le Formica Léo, la chapelle Rosemont, c'est magique.

·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Vous y avez séjourné il y a longtemps ?
·
Image de Villefranche
Villefranche · il y a
cinq fois 10 jours, sur cinq ans.
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Super ! Nous, nous résidons depuis 1993 à La Réunion mais nous ne sommes allés qu'une fois au volcan pour y admirer une éruption... Les autres fois : courtes balades et musée...
·
Image de Villefranche
Villefranche · il y a
j'espère que dans "le bateau au dessus des nuages" et ses suites , vous n'avez pas vu qu'un guide touristique!
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Voyons Villefranche ! Bien sûr que non : impossible de manquer la dimension dramatique et même poétique de cette fiction !
·
Image de Alain Harreau
Alain Harreau · il y a
Laisser la main à l'auteur et ...
Sauver la femme.

·
Image de Villefranche
Villefranche · il y a
Souhaiteriez vous donc que je supprime les autres fins? Mais que vont dire les gloutons d'hémoglobine?
Allez donc lire leurs commentaires sur "si votre couleur est le noir".

·
Image de Alain Harreau
Alain Harreau · il y a
C'est mieux avec une fin.
·
Image de Villefranche
Villefranche · il y a
Que dire s’il y en a trois?
Trois fois mieux ?
Trois fois pire?
Trop c’est trop?

·
Image de Marc Barbier
Marc Barbier · il y a
Finalement après avoir lu les 3 fins je préfère la première que j'ai choisie, en noir, je ne vois pas pourquoi il y en aurait un qui s'en sortirait plus que l'autre, voila!! :-)
·
Image de Villefranche
Villefranche · il y a
la vie est parfois injuste.
·
Image de Yasmina Sénane
Yasmina Sénane · il y a
Je choisis cette fin !
j'ai apprécié votre récit.

·