3
min

Si vous aviez pris ma toile

Image de Charlette

Charlette

141 lectures

26

Je range des catalogues sur le présentoir. Le visiteur termine le tour de l’exposition. « Qu’est-ce que vous en avez pensé ? » Mon interlocuteur répond avec enthousiasme. Il évoque « la force », « l’expression ». Il cite quelques tableaux. L’amateur d’art me raconte qu’il suit le peintre de toile en toile depuis une exposition parisienne.
— Votre accrochage est superbe, comme d’habitude. J’aime beaucoup votre galerie. C’est un très bel endroit, avec une bonne sélection d’artistes. Ce n’est pas la première fois que vous exposez K., n’est-ce-pas ? Je l’avais déjà vu chez vous. D’ailleurs, je voulais vous demander si vous n’avez pas une liste de prix. J’aimerais savoir combien coûte le grand nu, juste derrière vous. Ce serait vraiment gentil si vous pouviez me renseigner.
Je confirme que nous présentons K. depuis plusieurs années et je mentionne quelques différences de thématiques avec l’exposition précédente. Je vais chercher la liste de prix. Je survole les lignes, par habitude. Je connais le tarif. Le nu est une des pièces maîtresses de l’exposition. La toile illustre notre carton d’invitation. Des clients me demandent régulièrement sa valeur.
— 24.000 euros, pour ce très beau nu.
— Vous avez tout à fait raison. Il est très beau. La présence de cette femme est incroyable. Ce regard. Mais, je n’ai pas 24.000 boules à mettre pour l’achat d’une peinture. Même pour une peinture de K.
— Vous n’avez pas choisi le plus petit format.
— Les grandes toiles dégagent une telle force... Mais, je pourrais vous payer avec l’une de mes œuvres.
— Vous peignez ?
— Je ne me compare pas à K. Je n’ai pas cette prétention. Il est reconnu. Il est exposé dans des galeries réputées. Mais, oui, je peins. J’ai toujours peint. Je ne fais que ça depuis que je suis en retraite. J’ai pris quelques cours. J’ai suivi un stage le mois dernier. On peignait sur le motif. On recevait les conseils d’un peintre professionnel. Je n’aime pas la distinction entre amateur et professionnel. Sur quoi repose-t-elle ? Mais bon... C’était des bons conseils. C’est toujours intéressant d’avoir un regard extérieur.
— Ça permet de cheminer, d’avancer dans son travail...
— J’aime aussi me confronter au travail d’autres artistes, en visitant des galeries comme la vôtre. J’imagine que mes barbouillis sont accrochés aux cimaises. Il n’y a pas de différence de facture entre vos toiles et les miennes. Entendons-nous bien, je ne me compare pas à K. ou à des peintres de cette envergure.
— Il y a beaucoup de bons artistes, vous savez. Ils ne sont pas tous exposés. Nous en avons conscience.
— Ah bon ?
— Bien sûr. Nous ne pouvons présenter qu’une trentaine de peintres et de sculpteurs. Nous les exposons pendant trois semaines, une fois tous les trois ans. Ça nous permet de suivre le travail des artistes, mais aussi de fidéliser les acheteurs. Notre planning ne laisse pas beaucoup de créneaux pour de nouveaux entrants. Nous aimerions en représenter davantage.
Je suis surprise que le visiteur ne saisisse pas le prétexte de notre conversation pour me présenter son travail. Je l’imagine faire défiler des photos sur son portable, feuilleter les pages d’un catalogue ou bondir chercher des toiles dans le coffre de sa voiture. Je m’imagine lui répondre : « C’est difficile de se rendre compte à partir d’une photographie » ou « c’est difficile de se rendre compte avec seulement quelques exemples ». Mon interlocuteur n’esquisse aucun de ces gestes. Il revient sur l’achat hypothétique d’une toile : « je pourrais vous échanger le nu contre l’une de mes œuvres. »
— Madame F. me tirerait les oreilles. Je n’ose pas imaginer sa réaction si je lui annonçais le mode de règlement. Je ne donnerais pas cher de ma peau. Ce ne serait pas très charitable de votre part de me placer dans une situation pareille.
La pirouette est souvent efficace. Elle provoque le rire et la complicité. J’invoque la figure de la galeriste. Je me retranche derrière son autorité. Je ne peux pas aller beaucoup plus loin. Je suis figée dans ma politesse commerciale.
— Oui, c’est vrai. Je l’ai déjà vue. J’ai même discuté avec elle. Je comprends ce que vous voulez dire. Quoique... Madame F. pourrait vous reprocher d’avoir manqué une affaire. Imaginez, ma côte grimpe de manière vertigineuse dans quelques... Elle se rappelle ma proposition. Madame F. s’en voudrait, elle vous en voudrait.
— C’est vrai. Comme les marchands du XIXe, qui n’ont pas vu Cézanne. Et bien d’autres...
— Exact. Vous seriez dans la catégorie des galeristes qui ont manqué de flair.
— C’est arrivé à de nombreuses reprises. Manet. Cézanne. Van Gogh. Mais, c’est vraiment la responsabilité de madame F. de traiter ce type de demande.
— Je m’en doute. Mais, réfléchissez. Dans dix ans, dans vingt ans... Si vous aviez pris ma toile, qui sait...
26

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Je ne sais pas si on peut comparer la valeur de deux œuvres... Les goûts et les couleurs...
·
Image de Brennou
Brennou · il y a
Échange poème (16 vers) contre texte. Occasion à saisir avant que la cote ne s'envole !
Peut aller jusqu'à 20 vers (le texte le mérite).

·
Image de Charlette
Charlette · il y a
Mille mercis pour le commentaire ! Je suis très sensible à cette proposition de troc de rimes !
·
Image de Brennou
Brennou · il y a
Dernières nouvelles : Vers pas encore disponibles (en attente au contrôle) / Texte proposé sur : https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/fees-et-contre-fees.
Merci pour tout.

·
Image de Alcoop
Alcoop · il y a
Tres beau texte sur la découverte de talents qui est un art tres difficile
·
Image de Charlette
Charlette · il y a
Merci pour ce commentaire cher Alcoop. En effet, pas facile de flairer les jeunes talents, quelque soit l'art... On a toujours peur de se tromper..
·
Image de Fabrice Bessard Duparc
Fabrice Bessard Duparc · il y a
bonjour ; je reste totalement sur ma faim, cette nouvelle, pour moi , entendons nous bien, est comme amputée de la fin.
·
Image de Charlette
Charlette · il y a
Je vois plutôt ce texte comme un portrait. L'idée est de saisir le caractère du visiteur, l'atmosphère de l'échange. Après, le lecteur est roi. Cela manque peut-être de structure.
·
Image de Jarrié
Jarrié · il y a
J'ai essayé aussi ! Et çà a marché ! Il faut dire ce que j'ai eu en échange je n'ose pas le coller au mu; ma femme m'a dit <
·
Image de Charlette
Charlette · il y a
Dommage ! Vous pourriez peut-être le troqué contre autre chose dans une autre galerie ?!
·
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
C'est si bien exposé que j'ai l'impression d'être dans une galerie en vous lisant.
·
Image de Charlette
Charlette · il y a
Si l'atmosphère des galeries est bien rendu, j'ai réussi mon pari !
·
Image de Alixone
Alixone · il y a
Le flair ou le coup de coeur, dans tous les arts, il faut flairer le bon coup avant les autres....
En tout cas, je soutiens votre texte qui parle d'un sujet rarement traité sur Short..(et vous invite sur ma page si vous le souhaitez)...

·
Image de Charlette
Charlette · il y a
Mille mercis pour votre soutien ! C'est exactement la même chose pour tous les arts. Les éditeurs par exemple..
·
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
excellent ! D'ailleurs moi-même je dessine un peu, est-ce que je pourrais ... Non, je plaisante. Mais je serais ravi de lire vos prochains textes :-))
·
Image de Charlette
Charlette · il y a
.. si vous saviez ! Un grand merci pour votre lecture et vos encouragements !
·
Image de Marie Hélène Peneau
Marie Hélène Peneau · il y a
Mais oui ! Ce peintre amateur a raison. Short refuse parfois des pépites, et s’en mordra les doigts, sans doute, un jour... bravo Charlette
·
Image de Charlette
Charlette · il y a
Un grand merci pour ce sympathique commentaire ! J'en rougis de plaisir !
·
Image de Miraje
Miraje · il y a
Bienvenue en "Short". MERCI de m'avoir fait traverser la galerie.
·
Image de Charlette
Charlette · il y a
Mille mercis pour ce message de bienvenue. La débutante sur Short que je suis apprécie !
·