1
min
Image de Solenne Durox

Solenne Durox

158 lectures

14

Qualifié

— Tu la sens, là ? Ça vient ?
Dix minutes que Jean s'acharnait encore et encore. Non, il n'y arrivait pas. C'était pas faute d'essayer. Mathilde voyait qu'il y mettait vraiment du sien mais elle finissait par s'impatienter. D'autant plus que ça commençait à faire mal. Elle n'aurait jamais pensé qu'un truc aussi petit la fasse souffrir. Ce n'était pourtant pas la première fois... Jean avait d'abord essayé d'y aller avec les doigts mais ça n'avait pas été très concluant. Pas doué le Jean. Aucune technique. Pas l'habitude. Mais Mathilde n'avait que lui sous la main. Alors...
— Tu t'y prends mal, lui dit-elle en serrant les dents.
— Arrête, tu me déconcentres. J'y suis presque, lui répondit le pauvre Jean tout à son affaire.
— Presque, presque. C'est vite dit.
— On abandonne? Moi, je m'en fous, c'est pour toi surtout, la coupa Jean, passablement énervé.
— Non, non, continue, tu y es presque mon chéri.
Mathilde souriait mais la douleur devenait insurmontable. Mais elle devait aller jusqu'au bout. Coûte que coûte. Très concentré sur son objectif, Jean commençait lui aussi à fatiguer. Ses muscles étaient tétanisés. Il grimaçait presque.
— Ah, ah, ah, oui, ça y est, on y est, j'y suis...
— Vas-y, vas-y ! cria Mathilde, pleine d'espoir.
— Ne bouge plus... Oh oui !
Jean émit un drôle de grognement. Un mélange d'épuisement et de satisfaction.
— Sors-la, sors-la, lui intima Mathilde. Jean s'exécuta et la déposa dans la main droite de Mathilde. Elle ne faisait pas plus d'un centimètre. Une belle écharde...

PRIX

Image de Printemps 2013
14

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,