1
min

Show must go on'

Image de July Herrewyn

July Herrewyn

160 lectures

4

Troisième représentation ce soir. Elle a les chevilles en bouillie sur ses hauts talons.
Quel idée de se produire dans pareille bourgade aussi ! Une vingtaine de maison et du sable à perte de vue. Pourtant les clients remplissent la tente de leurs applaudissements, de leurs cris d'impatience et de leur odeur de ferme. Elle espérait plus de prestige en intégrant la troupe itinérante, plus d'argent en cette période de dépression mais elle n'avait trouvé que la misère et la crasse.
Elle recommença son rituel tandis que son stupide rabatteur chauffait la salle. Comme si elle avait besoin de ça, elle savait ce que les hommes voulaient. La grâce et la finesse avait quitté son corps il y a un moment déjà mais elle avait gagné en savoir-faire et en assurance. Puis les bouseux sont les plus faciles à plumer !
Elle s'enduit d'une couche de lait pour le corps, puis un voile de poudre. Elle rajusta son string et le voile délicat qui le cachait, du moins pendant le première partie de son numéro. Pour voir le reste, il fallait débourser quelques cents de plus. Elle passa un glaçon sur ses seins afin de les faire pointer et agrafa son soutien-gorge qui ne cachait pas grand chose. Après un rapide coup d’œil à sa coiffure, elle prit une profonde inspiration et s’élançât.
Elle ondulait des hanches comme personne, les hommes devenaient fous quand ils la voyaient faire ça et elle finissait toujours par faire carton plein. Elle avait l'attraction qui ramenait le plus d'argent et lui permettait d'habiter la caravane la plus douillette.
Elle ne savait faire que ça mais le faisait bien. Finalement, ça valait bien un mariage et des gosses !

PRIX

Image de 2014

Thème

Image de À rougir de lire
4

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

La vie est devenue plutôt ennuyeuse depuis qu’on a plus le droit de démembrer des gens. C’était potentiellement ce que je préférais, ou en tout cas ce qui me faisait le plus marrer. ...