Seul avec soi

il y a
1 min
3
lectures
0
Quand les mots ne disent plus rien,
Quand les vacarmes ne font point de bruits.
Et qu'au milieu d'un grand chahubahu on sent un silence pesant..

Ce moment où l'on est seul avec soi même, et qu'on se met à réaliser qu'on zigzague entre qui l'on est et qui l'on pense être, où l'on se rend compte, qu'à force de vouloir paraître vrai on est devenu faux.
Qu'à trop cacher ses émotions, on fini par se perdre au milieu d'elles. Ce moment où on a marre de vivre en fonction des autres pour être aimé, marre de faire des courbettes pour ne pas être seul.

Et puis on se dit qu'on a le droit! Le droit d'être faible, cassant, rongé par la peur et l'angoisse. On a aussi le droit d'avoir le bordel dans la tête , une grande pagaille qui submerge et met le foutoir dans son âme. On a le droit d'essayer, de se tromper, de réessayer et réussir. On a le droit de penser, de crier, de ne pas être d'accord...
Et on se rend compte qu'on a aussi besoin d'être déchiffré, accepté, compris dans ses mots, ses bruits, ses silences. Et on decide de s'affirmer, de ne plus nier ses sentiments, ses attentes, ses besoins.

Quand les mots ne disent plus rien.
Quand les vacarmes ne font point de bruits.
Et qu'au milieu d'un chahubahu on sent un silence pesant.. on décide d'exister. Mieux! On décide de vivre.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,