3
min

Sérénité, dieu de la joie du foyer

Image de Catherine Perrin

Catherine Perrin

373 lectures

219

FINALISTE
Sélection Jury

Mon humaine de compagnie ne veut pas que j’aille dans la grange. Elle ne m’autorise que la cour et encore sous surveillance. La cour qui donne sur la route avec ces sales chiens, ces sales voitures qui roulent trop vite, qui font du bruit et qui puent. Et aussi ces satanés inconnus qui s’arrêtent pour admirer la maison. Vous êtes chez moi, partez, filez, décanillez. Du vent, du balai, ouste !

Mes invectives ne sont pas entendues. Depuis que les dieux égyptiens se sont retirés, plus personne ne comprend les chats. Alors, je suis obligée d’attendre, en haut de l’escalier sombre, qu’ils partent. Une fois qu’ils sont partis, je peux retourner dans la cour.

Ce que je veux c’est aller dans la grange chasser les souris. On y entend moins le bruit de la route. Les humains ont remisé les meubles des décennies passées- on ne sait jamais, on pourrait encore en avoir besoin - qui  font de merveilleuses cachettes sentant bon la poussière et la souris. Et qui dit souris, dit devoir à remplir pour tout chat qui se respecte. Sauf que de nos jours, les humains ne pensent plus à nous et préfère acheter des produits ou des pièges. Et comme on ne peut ni se faire entendre, ni les dresser... Tout ce qu’on peut obtenir, et seulement si on est doué, c’est de s’attacher un humain de compagnie.

Doué, je le suis. Jugez-en : quand j’ai soif, elle se lève et va ouvrir le robinet pour que je puisse me désaltérer. Elle a compris que le petit dieu de la joie du foyer, descendant de la déesse Bast, ne s’abaisserait pas à boire dans une gamelle comme un chien. Côté sommeil, ce n’est pas mal non plus. Le matin, quand le lit est enfin vide, que je me prélasse, ben oui, en plein milieu, vous voudriez que je me mette où ? Elle arrive, me regarde, dit d’un ton hésitant :

—Sérénité, j’aurais bien voulu faire le lit.

Je lève la tête, la regarde de mes remarquables yeux d’or liquide et en général, ça suffit pour qu’elle quitte la pièce. Pas toujours. Des fois, elle dit :

— Pousse-toi de là, Sérénité.

Je n’ai plus qu’à aller dormir sous le lit et attendre qu’elle ait terminé pour me glisser de nouveau sous la couette. Bon, croquettes à volonté dans une assiette,  filet d’eau fraîche,  et lit moelleux, je n’ai pas à me plaindre. Et des câlins. Quand je veux, évidemment : ne jamais, jamais faire ce que veut un humain. Mais il reste une chose qu’elle n’a pas comprise. S’il y a des souris, je dois m’en occuper. C’est comme ça que nous avons asservi les humains. Et même si, de nos jours, c’est plus compliqué sans les dieux, pas question de renoncer.

Je veux aller dans la grange chasser les souris. Ne jamais, jamais renoncer. Elle est en train de taper sur son ordinateur, je vais lui demander. Je bondis délicatement sur la table encombrée, sans rien renverser, dans la plus grande indifférence de sa part, comme si tous les êtres vivants étaient capables de se glisser entre son ordinateur et ses piles de papier sans rien déranger. Je viens me frotter  contre elle, elle ne lève pas la tête, juste une caresse distraite sur la tête. Elle l’aura voulu. Je descends de la table pour aller planter mes griffes dans sa robe :

— Aïe ! Qu’est-ce que tu veux Sérénité ? Tu veux boire ?

Elle se dirige vers l’évier. Je reste immobile en la regardant.

— Tu ne veux pas boire ? Ton assiette est pleine, j’ai changé ta caisse, alors qu’est-ce qu’il y a ?

Je veux aller dans le garage. Chasser les souris.

— Je ne comprends pas ce que tu veux, minou.

Minou. Elle ne peut pas m’appeler par nom ? Et encore, il y a pire. Son compagnon m’appelle Chatounet.  Chatounet ! Moi, petit dieu de la chaleur. Ce matin, il a libéré un papillon avec qui je jouais. Il a rouspété quand j’ai feulé. Les humains ne comprennent jamais rien. C’est épuisant.

Et mon humaine de compagnie, malgré tous mes efforts, ne saisit pas davantage ce que je veux. Elle continue de me regarder, l’air perplexe.  Moi aussi, je la regarde. Elle va ouvrir la porte. Ah quand même. Je m’arrête sur le pas de la porte.

— Tu te décides, Sérénité, tu sors ou tu rentres ?

Ni l’un, ni l’autre. Je regarde, méfiant. Et j’écoute, surtout. Pas de chien qui aboie, pas de bruit de voiture. Je pose une patte délicatement sur l’herbe. Elle, elle s’assoit sur le banc de pierre. Elle n’aime pas me laisser seul dans la cour. Je jette un œil discret vers la porte de la grange, elle est ouverte. L’air de rien, je me dirige vers le parterre de marguerites en attendant qu’elle regarde ailleurs.

— Mais pourquoi tu ne manges pas l’herbe à chat que je t’ai achetée ?

Raté. Maintenant, elle va essayer de m’attirer vers l’herbe à chat alors que je voulais qu’elle m’oublie. Je ne bouge pas. Ne jamais, jamais montrer à un humain qu’on comprend ce qu’ils disent. Ils en profiteraient pour renverser la domination. Regardez comment ils traitent les chiens. Imperturbable, je mâchouille une tige de marguerite quand j’entends quelqu’un parler.

— Coucou Catherine

Aaaah, la voisine. Bast merci, elle va peut-être la distraire. Je relève la tête, soupçonneux quand même. Mon humaine, je la connais mais pas la voisine. Elles sont en train de parler toutes les deux. J’entends la voisine dire :

— Je ne peux pas sortir mon chat. Je reçois des gens qui sont allergiques aux chats

Allergiques aux chats ? Et on leur permet de vivre ? Bast leur pardonne.

Mon humaine fait un geste que je ne vois pas bien. C’est le moment. Je trottine le long de la maison et je me faufile dans la grange pendant qu’elles papotent. J’y suis.

Sus aux souris.

 

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Très très court
219

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Anne Maurice
Anne Maurice · il y a
attachante, mutine et audacieuse cette petite Sérénité, un texte très réussi je regrette juste de l'avoir manqué quand il était en compét ;-)
·
Image de Catherine Perrin
Catherine Perrin · il y a
Merci Anne. Je suis heureuse que vous ayez aimé cette histoire.
·
Image de Eve Roland
Eve Roland · il y a
Très réussi !
·
Image de Beline
Beline · il y a
Très amusant, bravo !
·
Image de Sylvie Talant
Sylvie Talant · il y a
Sympa.
·
Image de Catherine Perrin
Catherine Perrin · il y a
Merci
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
De bons préceptes félins très réjouissants, à ne pas négliger et qui m’ont bien fait souris-re ! À l’abordaaaaage !
·
Image de Catherine Perrin
Catherine Perrin · il y a
Merci de votre visite. Heureuse que les facéties de mon félin préféré vous ait fait souris-re :-)
·
Image de Claire Bouchet
Claire Bouchet · il y a
"Faites sourire ?" Vous y arrivez très bien avec ce TTC que j'encourage au maximum de mes voix. Bonne chance !
·
Image de Catherine Perrin
Catherine Perrin · il y a
Merci Claire
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Mes votes renouvelés et bonne chance .
je participe au grand prix automne avec deux textes : " le livre relié" et " quand le temps s’arrête" . Merci beaucoup de m'encourager .

·
Image de Catherine Perrin
Catherine Perrin · il y a
Merci Ginette. Pour "le livre relié", c'était déjà fait mais je suis ravie d'avoir découvert "quand le temps s'arrête".
·
Image de Camille Dubois
Camille Dubois · il y a
Ahah j'adore la vision d'un chat! J'ai vraiment l'impression que la mienne se dit ça de temps en temps ! Je vote!
Je suis en finale du concours Harry Potter n'hésitez pas à passer https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/nos-chemins-vont-se-recroiser-a-nouveau-norbert-dragonneau

·
Image de Catherine Perrin
Catherine Perrin · il y a
Merci beaucoup
·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Je vous renouvelle mon soutien. Bonne finale.
Je suis aussi en finale du prix "faites sourire" avec un conte de fée "marin" que je vous invite à aller lire. Merci.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/a-labordage-2

·
Image de Mélodie du cœur
Mélodie du cœur · il y a
Un TTC qui nous fait sourire, alors pari réussi, de plus Sérénité aura obtenu ce qu'il voulait, à l'abordage de cette grange et de ces vilaines souris !!
Bonne finale. Je vous apporte les 3 petites voix dont je dispose.

·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur