SENSATIONS PRINTANIÈRES

il y a
1 min
33
lectures
2

Un poème, c'est aussi dire beaucoup en peu de mots, comme le peintre peut tout exprimer avec le même spectre des couleurs  [+]

SENSATIONS PRINTANIÈRES

Hier, il pleuvait sur le monde
Comme il pleurait dans mon coeur.
Mes yeux hagards cherchaient à la ronde
Quelque infime parcelle de bonheur.

Les carreaux sombres de ma fenêtre
Découpèrent un mouchoir de ciel gris
Pour éponger les larmes à naître
Quand une forte peine aigrit.

Ce matin, un rayon ténu de soleil
A frôlé mon front endormi.
Émergeant de mon sommeil,
J'ai souri à sa caresse amie.

Une douce lumière d'or entrait.
Je la bus en m'étirant, avidement,
Tout entière et d'un long trait,
J'en fus enivré agréablement!

Alors, il fit bleu sur le monde,
Comme chaud dans mon coeur.
Des oiseaux dansèrent des rondes
Dans les airs pleins de senteurs!

Mon regard étonné les suivait,
Dessinant les larges méandres
Que leur vol élégant décrivait,
Tout en laissant leurs cris se répandre!

Je me surpris résolument à croire
Que les murs s'estompassent,
Que mon âme prit les ailes d'Icare
Et qu'elle s'évadât dans l'espace...

Que j'eusse aimé être vapeur
Pour me dissoudre dans l'éther
Et devenir Garde d'Honneur
Du foudroyant Jupiter!

Que ne suis-je de l'air un courant
Pour apporter les riches encens
De l'Inde et de l'Extrême-Orient
A celle que j'aime et qui m'attend!

Toute ma joie en bandoulière,
Étourdi de parfums, grisé de clarté
Sous la romane voûte printanière,
J'ai lancé un arc-en-ciel de félicité...

JJS DIT JJS le Pyrénéen
2

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,