1
min

Senorita

Image de Loveyouso

Loveyouso

7 lectures

0

Son visage était demeuré presque inchangé.....Comme si un dessinateur y avait appliqué un calque pour y ajouter les marques d’expression laissées par cinquante années de vie.
Son cœur, ses emballements étaient restés intacts ,et ses élans étaient aussi légers que l’aigrette (houpette) que l’aigrette de la fleur de pissenlit sur laquelle on souffle pour en disséminer les particules éphémères;.
Sa conscience des choses et sa lucidité étaient toujours aussi aigües....
Cette Lady de cinquante ans avait fait le choix de l’authenticité, du naturel, de l’absence de masque, et affichait son âge au grand jour....Il faut avouer qu’elle avait conservé de sa jeunesse un corps élancé et une allure adolescente...
Cette Grande Dame qui progressait en âge, c’était Rita.
Elle avançait sans fard, fendant le monde avec courage, et non sans fierté !
Elle était toute en contradictions : sociable, affable,...mais seule ; légère, mais toujours plongée dans ses pensées ; sérieuse, rêvant d’amour.. Mais célibataire depuis sept ans, et vibrant au moindre souffle...

Ce soir-là, on pouvait la voir se parer de ses plus beaux atours, nourrissant le secret espoir de charmer un homme de dix ans son cadet et rencontré au hasard d’une conversation dans un salon de thé parisien huppé, et qui se prénommait Benjamin.

Par des gestes invitant à la sensualité, elle ajustait ses dessous de soie, épurés et élégants, les recouvrant de sa robe de dentelle noire, puis remontant délicatement la fermeture de ses boots noirs en chevreau, avant de se mirer une dernière fois dans sa psyché de style baroque..

Avant de sortir, elle maquillerait légèrement ses grands yeux noirs, en étirant les coins et les soulignant de noir pour leur donner profondeur et ardeur..
Ce soir, elle le sentait, serait un grand soir ; celui d’un nouvel amour, prémices d’étreintes empressées et passionnées,, qui éveilleraient tous ses sens !

Et la contemplant ainsi dans sa « danse » de séduction si raffinée , on pourra s’exclamer : « Chapeau bas, Senorita ! »

0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,