SÉANCE DE RELOOKING

il y a
1 min
8
lectures
0

Des exemples de ma futilité sont disponibles sur ce site… Des textes, des bricoles-images, la poésie… Je creuse et je me creuse… J'envoie de mes nouvelles, ici, là, et ailleurs. Les mots  [+]

« Vous, il y a un travail pour vous relooker. Waouh ! Voyons ça tout de suite. Pour commencer... Pas facile... Pour commencer... Voilà ! Mettez une veste ! Cette cape noire est ridicule. Prenez un tissu plus causant, plus vibrant. Je verrais bien du lin. Jaune ! Ah oui, jaune. Avec des touches de bleus. Des motifs simples. Pour que ça frissonne... Je n'avais pas remarqué. Incroyable ! Enlevez ces toiles d’araignée qui pendouillent. Mais, vous en avez partout. Ridicule ! Je ne sais pas si vous en avez conscience, mais là où vous en êtes, il faut vous remplumer. Impératif à votre niveau ! Cette maigreur absolue ne donne envie à personne, croyez-moi. Et cette plaque de ferraille installée au bout d'une branche de bois mort. Agressif cette forme qui finit en pointe. Faites attention. Vous y tenez à cet ustensile ?
Vraiment ? Préférez un accessoire plus, plus dynamique. Des couleurs, de la vie. Et cet animal ! Je vous l'accorde, l'animalité porte le message, renforce les liens. Mais ce corbeau ! Noir sur noir. Pas de contraste, pas de nuance. Aucune vibration ! Si l'oiseau vous convient, passez à la colombe. Tout de suite, le public accroche. Regardez, en discutant j'ai fait des esquisses. Qu'en pensez-vous ? C'est autre chose, avouez !
Vous n'aimez pas ?
Dans ce cas, je ne peux rien pour vous ! Votre look est une vraie catastrophe. Un visuel mortel ! Excusez d'être aussi direct. Je ne vois pas l'intérêt d'une telle démarche. Dites-moi, avec ce look, vous parvenez à trouver des clients ?
Ah ! Ce n'est pas votre préoccupation. Vous venez pour quelle raison dans ce cas ? »
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Prête-nom

Florent Paci

Hier, j’ai pris le nom d’un autre.
Nous vivons dans les ténèbres. Une obscurité qui pue le suif, le pétrole, l’odeur aigre de l’acier et des machines, dans laquelle la taille d’un nom... [+]