1
min

Sculptures

Image de Patrick Gibon

Patrick Gibon

1201 lectures

789

FINALISTE
Sélection Public

Il acheva de polir la canine afin qu’elle prenne le luisant lustré des grands fauves. Sa main retomba doucement, effleurant au passage la carapace cuivrée d’un cafard . Troublé, l'insecte s’engouffra sous sa manche et vint se blottir sous ses aisselles.
L’homme recula et examina sous un éclairage différent la gigantesque sculpture. Son travail prenait fin, seul manquait encore le dernier coup de patte, la griffe de l’artiste.
Un croassement rauque retentit.
Plumage noir obsidienne, le corbeau ricanait du haut de son perchoir favori, un bloc de granit grumelé d’une mousse grise, attendant patiemment la danse des mains du sculpteur.
L’obsidienne avait gardé l’humour glacé des pierres tombales, le reflet du sang enchâssé, souvenir des anciens couteaux mexicains se mêlant au jade sur l’autel des sacrifices. L’oiseau battit lourdement des ailes, chassant l’écho de son cri.
Tout redevint silence et seuls le glissement furtif du tatou sur le plancher et le balancement lourd de sa cuirasse en turquoise cisaillèrent la torpeur de la pièce. Les chats filaient doux sur les troncs calcinés du marais qui enserraient la maison et les poissons orangés ondoyant lourdement à l’intérieur de l’eau tiède de l’aquarium ne troublaient en rien la sérénité de l’artiste.
Le vieux serpent se glissa sur son bras. L’homme lui caressa tendrement la tête. Il constata avec tristesse que ses écailles viraient au quartz translucide, signe de l’érosion inéluctable du reptile et de son retour prochain à la gangue. D’ailleurs, ses mouvements ne trompaient pas. Son glissement de jour en jour plus pénible se figeait comme un éclat de roche usée. Le sculpteur savait que bientôt il allait perdre son plus ancien compagnon, qu’autrefois il avait lissé avec soin et amoureusement choyé. Il inclina la tête comme par respect pour un ami fidèle, mais l’idée d’en terminer avec son chef-d’œuvre lui redonna courage. La pensée que la fourrure de pierre du félin le réconforterait lui fit oublier le serpent.
Il s’approcha du grand fauve.
Sa crinière semblait déjà onduler, rehaussant deux yeux d’onyx. Les dents scintillaient au creux de la gueule laissant presque filtrer le souffle chaud du premier rugissement. Le sculpteur se pencha et vint blottir sa tête à l'intérieur afin d'examiner de près tous les détails du palais.
Le grand fauve s’éveilla, claquant des mâchoires sur sa proie.

PRIX

Image de Automne 19
789

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Thara
Thara · il y a
Même sanction, qu'il y a deux mois...
+ 5 voix !

·
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
merci pour la sanction ultime avant la fin du concours aujourd'hui
·
Image de Stephanie Bruzzone
Stephanie Bruzzone · il y a
Go ! Re + 5 avec plaisir , bizzzz!
·
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
merci de ton passage sur le fil!
·
Image de Marie-pierre Fontaine
Marie-pierre Fontaine · il y a
Très bien mon Patoche . Je n'ai pas vu venir la chute!! Bravo!!!
·
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
merci de ton "repassage" plus dure est la chute!
·
Image de Sylvie Neveu
Sylvie Neveu · il y a
Pour le mordu du polissage, mon soutien, Patrick
·
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
merci de la lecture et du commentaire très poli!
·
Image de André Page
André Page · il y a
Bravo Patrick, bonne finale :)
·
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
merci le joggueur sportif des lettres!
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Eh hop un + 5 renouvelé ! 👍
·
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
merci, je t'attendais "avec une patiente impatience!!"!
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Je me hâte lentement mais je finis toujours par arriver 😇 bises, bonne soirée !
·
Image de Bertrand Pigeon
Bertrand Pigeon · il y a
un court
d'une poésie animale^^+5

·
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
merci d'avoir pris le temps de lire malgré tes multiples activités BD du moment!
·
Image de Bertrand Pigeon
Bertrand Pigeon · il y a
je passe pour les finales
je suis absent de Short depuis presque un an car je bosse sur un petit album et du coup je n'ai pas le temps pour la compet
je reviens normalement fin janvier une fois la moitié de l'album dépassée
à bientôt^^

·
Image de Nelson Monge
Nelson Monge · il y a
Une vision poétique et onirique du devenir des œuvres des artistes, remarquablement interprétée. Mes voix !
·
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
merci de la lecture et commentaire!
·
Image de michel jarrié
michel jarrié · il y a
Et comment !
·
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
merci l'amichel!
·
Image de Silvie DAULY
Silvie DAULY · il y a
Un texte très suggestif. Ici, la vie de l'artiste est vampirisée par ses œuvres. La présence de la matière devient charnelle, lourde, les images nous oppressent. On ne sait pas vraiment si les animaux sont des œuvres d'art ou s'ils sont, et comme dans la logique des rêves ou des cauchemars, la fin n'est pas surprenante. Mes 5 voix pour ce texte qui sort de l'ordinaire. J'aurais plaisir à vous accueillir sur ma page dans mon "mas cévenol en été", lui aussi finaliste, pour avoir vos impressions de lecture.
·
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
merci de votre lecture et long commentaire exhaustif
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème