2
min

SAV

90 lectures

69

Les tourterelles côtières avaient découvert le site de nidification parfait. Une belle et haute falaise crayeuse piquetée de milliers d’anfractuosités creusées par les vents et les embruns du large et qui surplombait une crique aux eaux calmes. L’idéal pour ce couple qui venait de s’adonner aux joies d’un amour naissant. Evidemment, l’endroit était loin d’être parfait. Il fallait le partager avec une colonie mixte d’hirondelles du rivage et des rochers, autant de virtuoses du vol acrobatique pouvant perturber le nécessaire va-et-vient continuel de parents nourriciers. Mais ces voisins de paliers un rien turbulents avaient leur utilité en raison de leur propension à vivre en communauté. Ainsi, les mouettes criardes, grandes consommatrices des petits œufs mouchetés, étaient systématiquement mises en fuite par l’action conjuguée de dizaines d’hirondelles constituées pour l’occasion en autant d’escadrilles de chasse.
Nos tourterelles pouvaient, à moindre risque, vaquer à cette activité printanière essentielle consistant à construire un nid confortable tapissé d’un épais matelas d’herbes sèches prélevées sur les pelouses rases bordant le haut de la falaise. Une occupation qui accaparait la majeure partie de la journée et occultait un autre danger qui, lui aussi, viendrait du ciel.
Cupidon se désintéressa donc du ballet incessant des tourterelles pour scruter le ciel azuréen et tenter de repérer la tache floue, si peu discernable, qui profiterait de l’albédo éblouissant des premières lueurs de l’aube, pour fondre, sans être vu, sur ses proies.
En plissant les yeux, il finit par reconnaître le seigneur des lieux. Avec une envergure de deux mètres, un plumage brun roux, strié de noir sur le dessous et une petite tête vicieuse blanchâtre hachurée de sombre, le milan royal fixait de ses yeux vert sombre nos deux tourterelles insouciantes. Le rapace se laissait porter par les courants ascendants et seule sa silhouette caractéristique trahissait sa présence, avec ses longues ailes étroites fortement coudées, tachées de blanc, et sa queue échancrée.
D’une main assurée, l’angelot préleva un trait de son carquois et l’encocha sur son arc. Puis il banda celui-ci et suivi, de la pointe de la flèche, l’approche du prédateur.
Cela ne tarda guère. Le rapace replia ses ailes et se laissa tomber comme une pierre sur le couple de tourterelles, inconscientes du danger mortel qui plongeait vers elles. Cupidon décocha sa flèche.
Et alors que l’aube blanche et rose cédait la place à l’orange et jaune du petit matin, une dame Milan finit par accepter les avances empressées d’un jeune mâle qui, curieusement, portait l’une de ses ailes en bandoulière.
Quant aux tourterelles, elle fêtait l’heureux évènement du jour : madame venait de pondre son premier œuf. La famille s’agrandirait bientôt.
Cupidon, chasseur de l’aube, adorait son métier et excellait surtout dans le Service Après Vente : Faire du client, un heureux sur le long terme. Le fidéliser et - pourquoi pas ? - profiter de l’occasion pour étendre sa clientèle. Cela, c’est du SAV !

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Très très court
69

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
du sav qui peut, sacré cul pis dondon!
·
Image de Marsile Rincedalle
Marsile Rincedalle · il y a
Oui, une première oeuvre à concourir un peu naïve. J'écrase toujours une larme en la relisant ;-)))
·
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
une naïveté de bon aloi ;) 8|
·
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
Les oiseaux sont fascinants. J'ai vu il y a de cela deux ou trois ans, du coté de Madrid, des aigles planer dans le ciel pendant de très longs moment. C'était magnifique.
·
Image de Nicolaï Drassof
Nicolaï Drassof · il y a
Une Saint Valentin ornithologique ? Ça dépoussière le sujet !
·
Image de Marsile Rincedalle
Marsile Rincedalle · il y a
Oui, mais bonjour le guano ! Merci !
·
Image de Alain Chenoz
Alain Chenoz · il y a
Je continue ma prospection et je ne suis pas déçu par cet angle original d'aborder un thème fort classique.
·
Image de Marsile Rincedalle
Marsile Rincedalle · il y a
Merci pour votre commentaire Monsieur Chenoz.
·
Image de Menfou
Menfou · il y a
Bonjour, c est bien dit mais je trouve SAV un peu long.
Bonne journée

·
Image de Marsile Rincedalle
Marsile Rincedalle · il y a
merci :)
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une heureuse découverte ! Mon appreciation pour cette belle œuvre ! Mes votes ! Une invitation à lire “Mon Amour” qui est également en lice pour le Prix Saint-Valentin 2018. Merci d’avance et bonne journée!
http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/mon-amour-36

·
Image de Marsile Rincedalle
Marsile Rincedalle · il y a
Merci :-)
·
Image de Alixone
Alixone · il y a
Je suis enchantée d'avoir découvert votre texte (et votre page) ce matin. Je vote pour vous en vous invitant à lire mon poème sur ma page en une (si vous aimez la poésie)...
·
Image de Marsile Rincedalle
Marsile Rincedalle · il y a
Hélas, je suis un ignare en poésie et j'ai trop de respect pour ce genre littéraire pour m'y lancer. Mais j'adore en lire, surtout celle des romantiques (fin VXIII, début XIX). Je vais donc me faire un petit plaisir en me ruant sur votre page.
·
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
De belles envolées à l'Aube de la Saint Valentin !
·
Image de Marsile Rincedalle
Marsile Rincedalle · il y a
Incarnadin, fichtre !
·
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Sourire. Merci à vous et bonne soirée Marsile !
·
Image de Françoise Grand'Homme
Françoise Grand'Homme · il y a
En plus de nous faire découvrir l'ornithologie, vous nous offrez une belle histoire
J'ai bien aimé ce chasseur de l'aube qui apporte le bonheur à ses "victimes".

·
Image de Marsile Rincedalle
Marsile Rincedalle · il y a
Merci. Cupidon rime avec passion et compassion.
·
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
Une bien belle découverte de ce voyage amoureux. Un texte très original.
·
Image de Marsile Rincedalle
Marsile Rincedalle · il y a
Merci et bravo pour l'héroïne.
·