Sarah avec un H

il y a
2 min
337
lectures
122
Qualifié

Écrire à l'envi  [+]

Image de Automne 2017
La petite Sarah était une enfant heureuse. Mais il advint qu'une ombre sur son nom s’était posée. Les parents de l’enfant avaient pourtant pris soin de choisir un prénom sacré, millénaire, éternel, qui incarnait tout leur amour. Sarah en hébreu signifie princesse ; quel plus beau prénom pouvaient-ils offrir à leur fille adorée pour révéler leur amour ?

Or, un jour, de retour de l’école, l’enfant dans un sanglot révéla ses peines à sa mère. Un vilain garçon s’était moqué de son prénom. Le vaurien avait décrété que le H de son nom, qui n’avait aucun son et selon lui aucun sens, ne servait à rien. La mère eut beau dire à Sarah que son nom fût autrefois celui de l’épouse d’Abraham et aussi la mère d’Isaac, rien ne trouvait grâce aux yeux de l’infante. Elle s’endormait chaque soir avec cette question ; à quoi pouvaient bien servir ces deux piliers reliés par une passerelle ? Qui était ce flâneur de fin mot, ce lambin en queue de peloton ? La divinité du prénom n’y changeait rien. La jeune fille comprit que l’illustre identité avait été portée par mille milliers d’autres petites filles avant elle. Son désarroi s’ajouta à sa peine, réalisant que son prénom ne lui appartenait pas tout à fait, et pourtant, elle en portait la responsabilité. Elle finit par se dire que c’était le prix à payer, celui de porter un nom si prestigieux.

Un matin, Sarah se souvint qu’une élève d’une autre classe de primaire portait le même nom qu’elle, mais cette dernière avait été épargnée par la consonne finale. Elle souhaita devenir son amie. Très vite, les deux princesses s’adoptèrent mutuellement et devinrent les meilleures camarades. À l’heure de la récréation, impatientes de se retrouver, elles se cherchaient, s’appelaient en criant très fort leurs prénoms qui résonnaient sous le préau et se propageaient jusqu’à l’entrée de la cour des grands. Sarah eut une idée ; elle voulut se substituer à Sara. Elle proposa à son homonyme de lui prêter la lettre surnuméraire. L’orpheline de la huitième lettre de l’alphabet s’empressa d’accepter. Selon des règles précises connues d’elles seules ; la lettre H s’échangeait de l’une à l’autre pour une période définie. Elles déracinaient le caractère pour l’enraciner chez l’âme sœur. Les professeurs parfois s’interrogeaient.
— Mais enfin Sara, vous avez oublié d’ajouter un H à votre prénom.
— Mais non madame ! ce n’est pas moi c’est l’autre...
— Comment ça l’autre ?
— Oui madame, l’autre Sarah dans la classe de madame Vaillant.
— Ah bon ! Mais pourtant... Bien, nous verrons ça plus tard...
Les deux sœurs adoptives avaient si bien réussi à entrelacer leurs prénoms qu’elles s’amusaient beaucoup de cette illusion.
Voilà que resurgissait toujours aussi bêta, Brice, le cauchemar de la petite Sarah. Elle avait toujours pris soin d’éviter le calamiteux garçon. Irrémédiablement goujat, il insista pour se moquer encore. La jeune fille le toisa ; tenant son amie par les épaules elle s’exprima ainsi :

— Moi je m’appelle Sarah et elle aussi se nomme Sara. Mais notre signature n’est pas la même. Voilà à quoi peut servir une seule lettre dans un mot, c’est une manière de nous distinguer, espèce de nigaud. Si je gommais le E de ton prénom, ce nom résonnerait comme une brique rouge, crasseuse, piteuse, aussi inconsistante que la poussière qui la compose, misérable microbe.
Surprise et fière de sa déclaration, Sarah rêva un instant de devenir un jour, une nouvelle et talentueuse Sarah Bernhardt, celle-là même qui hébergeait un H dans chacun de ses noms.

122

Un petit mot pour l'auteur ? 55 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Afa Marty
Afa Marty · il y a
Récit cohérent et texte bien mené. Mon vote.
Image de Merlin Merlinéa
Merlin Merlinéa · il y a
Deux soeurs de prénom se rencontrent et sont cependant unique à leur façon...
Stellaria ma balade entre deux mondes au bord de l'eau a besoin de ton soutien

Image de Stellaria
Stellaria · il y a
En principe, mon soutien répond présent sans qu’on me le demande, surtout si l’on m’a soutenu... Mais bien sûr, nous sommes entre personnes bien élevées ; comptez sur moi !
Image de François Duvernois
François Duvernois · il y a
Très belle idée que Sarah avec ou sans h. Une amitié se crée autour de ce prénom biblique. Histoire touchante et très bien écrite. Tous mes votes.
Image de Stellaria
Stellaria · il y a
Un grand merci François. Je vais soutenir votre travail...
Image de Yasmina Sénane
Yasmina Sénane · il y a
Très beau texte bien construit !
Reviendrez-vous chausser mes "Baskets ensablées" qui sont en finale ?

Image de Stellaria
Stellaria · il y a
J'accoure pieds nus...
Image de Yasmina Sénane
Yasmina Sénane · il y a
Ne vous blessez pas !
Image de Elena Moretto
Elena Moretto · il y a
la chute est magnifique, elle donne envie de s'en prendre des H, toutes les Sara(h) de votre texte se valent vraiment
Image de Lammari Hafida
Lammari Hafida · il y a
Une jolie ballade dans l'univers de l'enfance , bravo ! Pour sourire mes < Baskets porte-chance > et bonne soirée
Image de Stellaria
Stellaria · il y a
Un grand merci. J’irai voir vos baskets porte-chance... La seule chance que je peux vous promettre ce sont mes points de vote.
Image de Miss Free
Miss Free · il y a
Beau récit et belle répartie de cette petite fille!
Image de Stellaria
Stellaria · il y a
Les garçons....Brrrr....ont les aime et on les déteste... d'amour.
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Voilà une petite fille avec un belle répartie ! Bel hommage à Sarah Bernhardt !
Image de Stellaria
Stellaria · il y a
C'est un hommage aux femmes... Merci de votre fidèle soutien, comptez sur le miens.
Image de Violette
Violette · il y a
Cette histoire de complicité entre les deux Sara-Sarah est bien imaginée, mes votes.
Image de Stellaria
Stellaria · il y a
Mille mercis Violette.
Image de Dominique Alias Suna Descors
Dominique Alias Suna Descors · il y a
Belle victoire des Sarah... une amitié royale.
Image de Stellaria
Stellaria · il y a
Un royal merci Dominique...

Vous aimerez aussi !