Santa Maria des “As”

il y a
2 min
50
lectures
44
Qualifié

Au bord du fleuve, j'ai planté des fleurs, au cœur d'un jardin. Là chaque jour, le guetteur des mots surgit pour donner voix à la poésie moderne, bon vent à la plume que j'envie! Enseignant  [+]

Image de 2020
Image de Très très courts
Maria avait la beauté et l'insouciance de ses vingt ans. Les lèvres fines, la posture généreuse, belle en âge de se marier, tous les hommes rêvaient de l'épouser.

Mais voilà, le roi, son père imposait ces deux épreuves :
Qu'on lui rapporte des oiseaux multicolores, heureux d'être en cage et qui chantent et qui dansent. Qu'on lui apporte ensuite le serpent boa, aussi long que le bâton du vieux forgeron.

Paradoxalement, au fond de lui, le roi cachait un secret tout en rose. Alors la jolie princesse qu'on croyait irréprochable, ne portait qu'un seul sein sur son corps beau comme la lune. L'incident s'est passé il y a quatre ans où la jeune princesse, la Santa Maria des “ As ” avait contracté le cancer du sein. Et les médecins biologistes ont suggéré de lui amputer le sein droit.

Parallèlement, les villageois ne connaissaient pas ce fameux secret entre père et fille. Tous les jours, ils la voyaient simplement voilée en rose, de la tête jusqu'aux pieds, seul son visage étincelait à travers une beauté inégalable, elle était désirée partout.

Même avec cette maladie, elle a gardé la tête haute. La Santa Maria des “As” était restée la même personne, le même caractère, le même sourire. Et le rose de couleur lui allait impeccablement; presque tous ses objets sont peints en rose. Un soir, elle se posa des questions:

« Même si mon père s'entête à imposer ces conditions, je crois que personne ne m'aimera, à la découverte de mon corps nu... »

Le lendemain matin, tous les prétendants partirent à la quête de ces deux épreuves. Il y avait des ministres, des députés bavards, des charlatans aux mille malices. Tous tant qu'ils sont, revenaient le soir, certains rapportaient des oiseaux morts en cage. D'autres avaient des serpenteaux fatigués. Tous échouaient, c'est alors qu'arrive Lamido, le fulgurant chanteur de la contrée.

Et les villageois se moquaient de lui:

« Hé Lamido, va chercher une princesse au museau aussi long que ton nez. »
Les enfants ajoutaient : « Oh Lamido, tes oreilles sont trop grandes... »

— Laissez-le tenter sa chance, intervint le roi Kalidou.

Ainsi, le grand Lamido se rendit directement sur la tombe de son grand-père.
« Grand-père, grand-père, bien aimé, aide ton petit-fils, je veux être le mari de la belle Maria... »

Au même moment, une bague lui est apparue.
« Prends cet anneau et va, inch'Allah Maria sera ta femme »

Sans plus tarder, Lamido se remit en route. Sitôt dans la forêt, il croisa le serpent boa.
« Grand serpent boa, bonjour, fit-il, mon père m'a dit que tu es aussi long que ce bâton du vieux forgeron, mais je lui ai répondu que c'est faux... »

— Ton père a raison, je suis né le même jour que ce bâton, nous avons le même âge, sinon on fait la comparaison...

Il posa tout doucement le boa sur le bâton, et il l'attache solidement, puis s'en alla. Le grand Lamido continue son chemin. À la fin de la journée, il découvre des tourterelles au bord d'une mare. Il se remit à chanter :

« Jolis oiseaux aux belles couleurs, heureux oiseaux de la mare du gobir, chantons tous ensemble... »

— Êtes-vous assez nombreux pour remplir cette cage ?

— Remplir cette cage est chose facile pour nous...

— Essayons, on va voir...

Petit à petit, tous les oiseaux se retrouvaient dans la cage, et Monsieur Lamido ferma gentillement la cage. Lamido a réussi les deux épreuves.

Il rapporta au palais, le serpent et les oiseaux multicolores. Sans perdre le temps, le mariage fut célébré entre Maria et le grand chanteur Lamido. Le soir venu, il lui dédia sa première chanson « Santa Maria des “As” .»

Au moment de passer à la parade nuptiale, ils se déshabillèrent ensemble sur le lit. L'ironie du sort, la princesse apparut sans un sein, et Lamido enleva son bandage, il avait un seul œil.

Il eut automatiquement coup de foudre entre eux, ils s'aimèrent toute la nuit, en se racontant les vraies histoires sur l'origine de leurs handicaps.

Parfois, pour sortir gagnant dans une affaire, il est nécessaire de rendre l'objet plus difficile à atteindre, afin de distinguer les esprits saints.
44

Un petit mot pour l'auteur ? 15 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
Une princesse à marier, des soupirants, des prétendants qui se pressent, s'empressent autour, des preuves à apporter : des oiseaux joyeux, un bâton noueux comme un serpent, tel le bâton de Moïse, un défi à relever, une épreuve symbolique à surmonter. Un bien joli conte des terres lointaines, un récit des mille et une nuits, un Rose charmant, un Après qui dépend étroitement du passé, du présent. Au final rien ne sert de forcer le destin, les choses se font ou pas, les liens tissés se défont ou pas, inch'Allah comme il est écrit dans le texte, autrement dit si Dieu le veut.
Image de Stella Mylos
Stella Mylos · il y a
J'ai.. Adoré!
Singulier parmi les tous les textes (fictions ou récits inspirés du réel) que j'ai lus dans ce thème Prose en Rose..
Singulier parce que vous avez choisi de nous offrir un conte.. Un conte plein de couleurs et de sens et qui a toute sa place dans ce thème..
Très sincèrement.. Bravo !

Image de Boubacar Mamoudou
Boubacar Mamoudou · il y a
Merci beaucoup Estelle de votre commentaire, au plaisir vraiment !
Image de Thara
Thara · il y a
La princesse a rencontré son prince charmant. Ils sont aimés avec leur handicap, qui n'en était pas un pour eux.
Souhaitons lui bonne chance...
+ 4 voix !

Image de Boubacar Mamoudou
Boubacar Mamoudou · il y a
Et oui, bien vu Thara, merci d'être venue!
Image de Gerard de Savoie
Gerard de Savoie · il y a
joli conte..
Image de Boubacar Mamoudou
Boubacar Mamoudou · il y a
Merci beaucoup Gerard!
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Un conte sur ce thème ? Excellente idée. J'ai choisi un témoignage de soignants bénévoles.
Image de Boubacar Mamoudou
Boubacar Mamoudou · il y a
Merci beaucoup Randolph !
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une œuvre bien conçue, attachante et émouvante, Boubacar ! Mon soutien ! Une invitation à venir soutenir Katherine la Combattante dans sa lutte courageuse et acharnée contre l’épouvantable maladie du cancer du sein. Mes remerciements d’avance !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/katherine-la-combattante

Image de Boubacar Mamoudou
Boubacar Mamoudou · il y a
Merci beaucoup !
Image de Tnomreg Germont
Tnomreg Germont · il y a
Conte intéressant...à raconter aux enfants ou pas...
Image de Boubacar Mamoudou
Boubacar Mamoudou · il y a
Et bien pourquoi pas, merci de votre passage !
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
Un joli conte (mais il aurait été préférable que le handicap de Lamido ne se voit pas "comme le nez au milieu de la figure" sinon on ne comprend pas pourquoi les moqueries ne concernaient pas son bandeau de pirate!)
Image de Boubacar Mamoudou
Boubacar Mamoudou · il y a
Merci Paul, j'en prends acte !