1
min

Sans dessus ni dessous et ni milieu non plus

Image de C.Volaire

C.Volaire

46 lectures

8

Drôle de petit bonhomme qui fuit du cerveau. Il chante gaiement.
Drôle de petit homme qui siffle, l'air grave, sur des airs de reggae.
Drôle d'homme qui serre les poings, le tablier en déhanché.
Et drôle d'écrivain qui assemble des mots, dans tous les sens, en automatique, en antithétique, un brin pathétique. Drôle de petit homme qui tape les touches engourdies, pour voir ce que ça fait de dire : le bleu des engelures, le rouge qui fout le camp, le fouet du balais sur le temps et l'ombre polyglotte qui rit comme une orange.
Drôle de petit homme aux drôles de petits neurones, aux cellules grises, pas si grises, d'un beau rose écrevisse, voilà c'est mieux rose écrevisse. Aux drôles de petits doigts aussi. Il a la langue qui pend des sourcils et qui descend jusqu'au menton. Il se nourrit uniquement de grandes lapées de ciel, de grandes lapées qui sonnent et qui résonnent dans ses oreilles, comme autant de boîtes à musique qu'on pourrait faire tourner les soirs de novembre à Montmartre. Et c'est joli Montmartre ! C'est un peu triste peut-être mais moins que ces glaces déformantes. Il a des nœuds dans les poumons. Qui ? Le tablier, le poing serré. C'est une taxi-cardite. Maladie rare et sulfureuse que l'on contracte à force de chercher ses mots trop loin dans les babouches taille cinquante-trois en vente dans certaines houppettes huppées. Drôle de petit homme qui réfléchit abigruement, parce que c'est un joli mot que j'ai inventé. Et l'homme voulait vous dire que c'est en fait une femme, et la femme qu'en vérité tout ceci est une farce faite par un calamar, mais attendez le calamar tient à rajouter qu'il n'est en rien responsable : c'est encore un coup, que dis-je une entourloupe aux traits grossiers, de ce drôle d'homme qui quand il ne travaille pas ose encore écrire de la poésie. Voyons ! Qui croit à ce que dit un calamar ?

8

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Valoute Claro
Valoute Claro · il y a
Original , humoristique et profond, bien beau texte!
·
Image de Lammari Hafida
Lammari Hafida · il y a
Un beau texte, j'ai aimé +1 Si le cœur vous en dit je vous invite à lire et soutenir mon poème en finale été http://short-edition.com/œuvre/poetik/voyage-24 et merci!
·
Image de Saïna Fraslin
Saïna Fraslin · il y a
Super texte!! Mais la S qui est en moi ne peut s'empêcher de remarquer: on dit un neurone et pas une (donc c'est "petits neurones") :)
·
Image de C.Volaire
C.Volaire · il y a
Ohlàlà, effectivement! La S qui est en moi en blêmit... Merci :)
·
Image de Loutze
Loutze · il y a
J'adore haha !
·
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
je crois aux calamars et à leurs histoires ...c'est un texte que j'aime
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

POÈMES

Petit matin sur le capot rouillé De brillants éclats de ciel La Terre entière dans le ...

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Un nouvel enterrement de passé. Les gens ont pleuré, de la mise en bière à la mise en terre. Chacun dépose une gerbe de fleurs. On glisse un mot à la famille. Tout le monde repart. Une page ...