Rue des Magnans

il y a
2 min
25
lectures
0

Salut a tous ! Le hasard faisant bien les choses je suis tombé au hasard sur ce site cherchant des lecteurs à ce qui ressemble plus à du gribouillage de papiers qu'à un vrai travail d'écriture  [+]

22 heures 31 ! Dans son appartement de la rue de Mangans, cet homme regarde la télévision; une rediffusion d'Enquêtes Criminelles : l'affaire d'une femme sauvagement égorgée par son mari. Seule cause plausible : la jalousie d'un homme trop possessif. Il est seul. Sa femme l'a quitté il y a trois mois pour un homme plus vieux mais surtout plus fortuné.

Son ventre gargouille. Il se lève laborieusement et ouvre une boite de raviolis à la sauce tomate, les depose dans une assiette et enferme dans le micro-onde qu'il allume. Lourdement, il se dirige vers son fauteuil alors que Nuage, ce bouledogue anglais qu'il hait et que sa femme lui a laissé à son départ, aboie sa laisse entre les dents. Il n'a pas envie de sortir dans le froid glacial de novembre juste pour que cette horrible chose puisse satisfaire ses besoins naturels. Mais le chien devient insupportable ! Il court, il aboie, il se cogne aux meubles de l'appartement. Excédé, l'homme se lêve nerveusement, arrache la laisse de la gueule de l'animal, l'attache à son cou, arrête de micro-onde, enfile son duffle coat kaki et sort de l'appartement.

Dans la petite rue, il fait sombre. Le vent souffle et fait rougir ces joues. Nuage court de tous les côtés... l'homme, emmitouflé dans son écharpe rugueuse marche dans la nuit. Soudain, il entend un bruit ! Il tourne la tête des deux cotés... personne...
Surement le fils du voisin qui se dispute encore avec ses parents. Le chien ne semble rien avoir entendu. Pourtant le bruit se reproduit... une Mercedes d’après la claquement de la portière, suivit d'un bruit de pas... des chaussures italiennes. Le bruit vient du petit parking et résonne. L'homme commence à paniquer, son chien dresse ses oreilles. Les bruits de pas se rapprochent ! Le chien jappe et se cache derrière son maitre qui se décompose petit à petit. Les bruits de pas s’arrêtent. L'homme attrape son chien, monte quatre à quatre les marches de l'escalier et se précipite dans son apprtement avant de s'enfermer à double tour ! Son chien se cache sous la table en tremblant !

Il se tient à présent debout et éclate de rire. Se mettre dans un tel état pour si peu, ces bruits étant pourtant communs dans un parking. Tout cela lui semble à présent bien ridicule. Puis il pose ses mains sur son ventre qui gargouille toujours. Son assiette de raviolis est froide; il la saupoudre généreusement de fromage rapé et réactive le micro-onde.
Tiens ! Son Black Berry vient de sonner. Son ex femme lui annonce qu'elle viendra chercher ces dernières affaires. L'homme soupire et se laisse tomber sur son vieux fauteuil en velours rouge. Ses paupières s'alourdissent et il s'assoupit.

Soudain un coup de sonnette le réveille en sursaut ! Il se lève d'un bon. C'est elle, le micro-onde tourne encore mais il passe devant sans s'en préoccuper. Il ouvre la porte : un homme, avec un Fédora posé sur sa tête, des gants en daim et un long manteau en cuir noir, braque sur son front un Python 357 et tire...
L'homme tombe lourdement sur le carrelage beige de sa cuisine. La dernière chose qu'il verra sera les Fereti de son assassin, l'expéditeur de mort subite !
Personne ne saura la cause de la mort de cet homme. Les seuls témoins sont la télévision et le chien .

Le micro-onde vient de sonner !
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,