Rose

il y a
5 min
1 113
lectures
1280
Finaliste
Public

L'écriture permet de me faire délivrer de sentiments, émotions, états d'âmes que je ne pourrais expliquer oralement. En versant une tonne de lettres, je me sens plus libre. Comme si ma vision su  [+]

Image de 2020
Image de Très très courts
Aujourd'hui c'est mon anniversaire, j'ai douze ans. Douze ans de tristesse, d'incompréhension et d'obscurité.
Aujourd'hui c'est mon anniversaire mais c'est également un jour de deuil pour moi.
Il y a douze ans exactement, ma mère est décédée juste après m'avoir donné naissance.
Ma mère, je l'ai toujours détestée car elle n'est pas restée avec moi toute sa vie. Elle ne ma jamais vue grandir et cela m'énerve rien que d'y penser. Elle n'est rien de mieux qu'une égoïste à mes yeux.
Même si je ne connais pas la cause de sa mort, je sais une chose : elle m'a laissée. Elle m'a abandonnée !
Maman, sache que si aujourd'hui je pourrais te parler, je te ferais ressentir le vide que tu as créé en moi comme tu n'es pas présente.
-Rose ! C'est l'heure que je te donne tes cadeaux ! S'écrit mon père d'un étage en dessous.
-Papa je t'ai déjà dit de ne pas m'appeler par mon prénom !
Mon prénom je le déteste autant que ma mère. Mon père m'a toujours dit que c'est elle qui a tenue à m'appeler ainsi. J'imagine que son objectif été que je sois aussi douce qu'une rose.
Mais sache que non maman. Au contraire, mon cœur à l'heure actuelle est aussi dur qu'un rocher. Et tout cela tu veux savoir c'est à cause de qui ? Eh bien moi je vais te le dire, c'est à cause de toi ! À cause de ton absence !
Ces pensées sombres sont rapidement interrompues par mon père qui me tend ses cadeaux. Pff, quelles gamineries ses jouets ! Mais bon Rose, sourit et fait comme si la nouvelle console qui vient de sortir te remplit de joie !
-Merci papa je t'aime, je lui dis en me jetant dans ses bras. Je sais que les câlins de sa chère fille le rend toujours heureux et moi mon but dans la vie, c'est justement de le rendre heureux. Le pauvre quand j'y pense... Il a dû m'élever seul en alternant avec son travail. Il remplit entièrement le rôle d'un père. Il a toujours été à mes côtés pas comme certains !
-Ma chérie, on dirait que quelque chose te préoccupes, j'ai raison ? À la vue de son visage inquiet, je me rends compte qu'il a ressenti le feu qui trépide en moi. Ce même feu qui m'anime de colère depuis tant d'années... Évidemment que quelque chose ne va pas ! Comment être heureux si tu ne connais rien sur ta propre mère ! Elle est l'origine même de ma colère mais pourtant, j'ai tellement envie de la connaître !
-Papa, j'ai juste une question à te poser... Qui était ma mère ? En lui posant cette question, je vis dans le regard de mon paternel un éclat de douleur. En quelques mots, j'ai réussis à lui faire revivre la souffrance du passé.
-On en à déjà parlé, je ne suis pas près de te parler d'elle mais va plutôt joué à ta nouvelle console ! Tu sais que des milliers d'enfants rêveraient d'être à ta place !
Comment pouvait-il dire cela ? Il croit surement que de simple jouets pourront faire taire la douleur qui sommeille en moi. Mais non, je ne suis plus une gamine maintenant. Je veux savoir pourquoi ma mère est morte !
-Tu sais quoi ? Je monte dans ma chambre et j'en ai rien à faire de ta console !
Tout en lui crachant ses mots à la figure, je monte directement dans ma chambre. Les disputes contre mon père étaient toujours le fruit du même sujet. À chaque fois que j'essayais d'obtenir une quelconque information sur ma mère, il me sortait toujours la même phrase "Je ne suis pas encore prêt." Mais moi je veux juste connaitre la vérité ! Le seul souvenir qui me reste de cette femme, est une photo d'elle enceinte de moi, rangée dans un joli cadre aux teintes rosées ! J'en ai marre aussi de ce cadre !
Les larmes me brouillent le visage et mon cœur s'emballe.
-J'en ai marre ! Tout en criant cela de vive voix, je pris le seul souvenir de ma mère est de moi et le cassa par terre.
Le bruit fracassant de chaque morceau de verres du cadre me firent un pincement au cœur. Je venais de casser l'objet le plus cher à mes yeux, car même si je ne ressens aucun amour vis-à-vis de cette femme, je ne la déteste pas réellement.
Si mon père voit dans quel état j'ai rendu le cadre, il ne m'adressera plus jamais la parole ! Il faut vite que je cache cela avant qu'il entre dans ma chambre ! Ni une ni deux, je ramasse tout les bouts de verre.
En ramassant les bouts de verre je m'aperçois qu'une feuille de couleur rosée, est cachée sous ses morceaux. Tient, c'est bizarre elle devait sans doute être cachée dans le cadre pendant longtemps... En la dépliant, un léger parfum de rose s'échappa de la feuille.
Plus je déplais cette feuille, et plus les larmes coulaient le long de ma joue. Ce que je m'apprêtais à lire était une lettre et pas n'importe laquelle... Une lettre de ma mère !
***
"Coucou Rose,
je ne sais pas comment t'aborder mais sache que de là où je suis, je t'aime d'un amour inconditionnel. Tu n'es encore pas née, mais je tiens à t'écrire ces quelques mots dans cette feuille de nuance de roses. J'imagine que tu te poses plein de questions sur moi et j'espère que cette lettre en répondra au maximum.
Pour commencer, à l'heure où je t'écris, sache que je suis dans un lit d'hôpital. Il y a quelques semaines déjà, ont m'a détecté une tumeur dans mon sein gauche. Je suis atteinte de ce que l'on appelle le cancer du sein. Mais ce n'est pas tout, les médecins disent que la tumeur est à un stade bien avancé et que la chimio n'aura aucun effet sur moi. Je sais que je vais bientôt quittée ce monde mais bizarrement, la chose dont j'ai le plus peur n'est pas la mort. J'ai peur pour toi Rose, pour ton avenir. Je suis désolée de ne pas être à tes côtés en ce moment même. Je donnerais tout pour te voir grandir comme n'importe quelle maman !
Rose... J'ai choisi ce joli prénom juste ce matin est je l'aime tellement ! J'espère que toi aussi ! Si j'ai choisis ce prénom c'est pour que tu n'oublies jamais de quoi à du être confronté ta mère. Ce prénom est en rapport avec le mois d'octobre. Tu ne le sais peut-être pas, mais le mois d'octobre est appelé "le mois rose". C'est un mois qui est dédié en quelque sorte à la maladie du cancer du sein. Voilà d'où viens ton prénom ma chérie.
Avant que les infirmières viennent me voir, je souhaite te dire quelque chose à toi, l'être qui es le plus cher à mes yeux :
Je t'aime Rose je t'aime tellement. J'ai tellement envie de te prendre dans mes bras si tu savais. Te parsemer de bisous aussi doux que ton petit cœur. Rose tu es la chose qui m'es arrivé de plus beau dans ma vie est je suis tellement heureuse d'avoir donnée la vie avant que la mienne s'en aille.
La maladie va m'emporter dans quelques jours mais je sais qu'à travers cette lettre, je vis.
Je suis toujours près de toi mon enfant ne l'oublie pas ! Sourit à la vie comme moi j'ai souris à la mienne chaque jour. Je ne veux surtout pas être le fruit de tes colères ou de ta tristesse, au contraire ! Aime le monde qui t'entoure et sois heureuse. Ouvre-toi à la vie mon bébé.
Prend soin de toi et de ton père ma puce.
Je t'aime ma fille !
Je t'aime. "
Après avoir lue cette lettre, mon cœur qui saignait de douleur et de haine, a laissé place à un cœur en paix et gorgé d'amour. Gorgé d'un amour indescriptible pour ma mère. Des larmes aussi grosses que des perles coulaient le long de ma joue. Si j'avais sue...

Désolée maman. Désolée de t'avoir autant critiquée sans même connaître l'ange que tu es. Je t'aime maman, désolée.

La maladie t'as emportée malgré toi mais sache que l'amour que tu portes pour moi, lui ne s'est pas éteint.
Ce n'est pas la maladie qui a éteint ton grand cœur.
C'est ton grand cœur qui a éteint la maladie.
Je t'aime maman. Je t'aime à jamais.
1280

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,