699 lectures

166

Qualifié

Mon goût des rituels vient des temps de la messe, quand j’y allais, enfant, avec ma grand-mère. J’aimais sa main gantée, son bibi ajusté. Son sac au bout des doigts balançait nos dimanches. Il sciait le poignet, il portait le missel. On traversait la place par temps de presque froid ou par jour de printemps quand se déplient les foires.
Drapées de dignité, on s’installait au banc. Tantôt, on s’asseyait, tantôt on se levait. Rien guère à dépasser sauf la voix du curé toute seule qui parlait ou le chant aigrelet des dames de bonne conduite. Grand-mère lissait ses mains et mes mèches follettes se tenaient bien tranquilles. Fallait ouvrir la page et chanter au tempo des tuyaux d’harmonium. Moi, je ne savais pas encore parler en chiffres ; les mots sur les lèvres, je suivais chaque ligne en pure fantaisie.
Du bout d’un doigt dentelle, au creux de mon poignet, un bouton d’élégance qui faisait petit clac quand on le refermait. Je m’amusais avec pour mieux que le temps passe, je jouais de ces pressions durant tout le sermon. Parfois, grand-mère me faisait ses gros yeux de silence. Je taisais mon geste l’espace de courts instants. Je regardais les têtes qui frisottaient sous cape, les hochements prévus, les hommes et leurs moustaches. Comme celle de père grand qui faisait des caresses sur mon rebond de joue en jouant au cheval. Marche d’abord, trotte trotte plus vite, galope sur des nuées de rires. J’étais une cavalière et lui mon vaisseau blanc. Je partais dans ma tête jusqu’à la fin du bal quand il fallait glisser le rond fade sous la langue, faire une génuflexion puis reprendre la file.
Les portes de l’église s’ouvraient alors en grand et nous repartions, grand-mère et petite-fille, main dans l’une main dans l’autre vers la place fontaine. On rangeait sagement les habits empesés qui dormiraient les jours de semaine laborieuse. Ils se reposeraient à l’ombre des volets. On me donnait le droit d’enfiler l’habit qui peut courir, au risque de m’écorcher les genoux à grands tours de vélo.

Les dimanches étaient faits de deux moitiés de jour : matin à l’office, après-midi au paradis.

PRIX

Image de Automne 19
166

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de JACB
JACB · il y a
J'aime beaucoup l'atmosphère de votre texte et ce chapelet d'impressions , d'images portées par le regard d'une petite fille. Vous avez une belle écriture et ce TTC apporte un sujet inattendu .
·
Image de Véronique Pédréro
Véronique Pédréro · il y a
Jacb,
Je crois pour ma part que le temps de l'enfance nourrit sur le long terme et que des moments comme celui-ci imprime des impressions qu'on garde.

·
Image de Véronique Pédréro
Véronique Pédréro · il y a
Avec "ent" au bout du verbe imprimer, ce serait mieux...
J'ai voulu aller trop vite en écrivant...

·
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
Moi, ce dont je me souviens, ce sont ces belles dames chapeautées et gantées... à celle qui sera la plus belle !
En lice aussi poésie, Au bon ressort, si vous aimez...

·
Image de Véronique Pédréro
Véronique Pédréro · il y a
Zouzou, c'est vrai : les dames portaient habits naphtaline qui ne sortaient des cartons et placards que les jours de fête, non point pour aller danser comme l'aurait danser Sylvie mais pour aller chanter en choeur sous les voûtes anciennes.
·
Image de Elizabeth Pierre
Elizabeth Pierre · il y a
Tu fais remonter les souvenirs ! Mon manteau rouge, ma casquette de velours noir. Tous les enfants devant et le bedeau pour surveiilan
·
Image de Véronique Pédréro
Véronique Pédréro · il y a
Edith, erreur d'écriture trop rapide : les souvenirs ne se croient pas mais ils se croisent...
·
Image de Véronique Pédréro
Véronique Pédréro · il y a
Comme quoi, Édith, les souvenirs se croient et se font écho-s.
·
Image de Marie Kléber
Marie Kléber · il y a
Quelle poésie dans ces lignes. J'en redemande encore!
Mes voix.

·
Image de Véronique Pédréro
Véronique Pédréro · il y a
Marie, la poésie est partout et au quotidien. Elle agrandit le regard.
·
Image de Eric Françonnet
Eric Françonnet · il y a
La messe comme un passage obligatoire pour quelque chose de plus lumineux aux yeux des enfants : l'amusement.
C'est très bien écrit...
Je vous invite à découvrir mon dernier TTC :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-porte-qui-nous-emporte-tous

·
Image de Véronique Pédréro
Véronique Pédréro · il y a
Éric,
S'il est vrai que c'était passage obligatoire pincé et quelque peu guindé, c'était aussi une moment de somnolence. Je n'en ai pas nostalgie mais j'en garde des odeurs, des impressions et l'écriture a joué à s'en emparer.

·
Image de jc jr
jc jr · il y a
Je ne suis pas sur, qu'il y ait de la nostalgie ce ces rituels pour adultes, qu'on impose aux enfants. C'est en tout cas écrit avec beaucoup de délicatesse dans le choix et l'articulation des mots.
·
Image de Véronique Pédréro
Véronique Pédréro · il y a
Je crois, Jc, que bien de mes moments d'enfance m'ont ouvert le regard sur le monde. Ma grand-mère n'y est pas pour rien.
·
Image de Véronique Pédréro
Véronique Pédréro · il y a
JLK,se l'envoyer en l'air ou dans le gosier?
·
Image de JLK
JLK · il y a
Quand j'étais moutard, c'était la corvée de messe du dimanche matin. On attendait
la sortie pour foncer à la boulangerie-pâtisserie juste en face.
Une bondieuserie-pâtisserie, c'est ça qu'il aurait fallu. Écouter le curé tout en s'envoyant
une religieuse au chocolat...

·
Image de Chateaubriante
Chateaubriante · il y a
j'ai connu ces rituels
jusqu'à l'âge rebelle
quand on pose des questions
qu'on n'a pas de réponse
alors j'ai arrêté
de fréquenter l'église
mon soutien

·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Doux parfum d’autrefois dans ces dimanches racontés en prose contenant un rythme d’alexandrins, et à coup de petits gestes d’enfant. Une lecture agréable et nostalgique, entre tendresse et légère ironie. Mes voix ***** et bonnes vacances !
·
Image de Véronique Pédréro
Véronique Pédréro · il y a
Merci Fred.
J'espère que les vacances me permettront d'avoir 1 peu le temps d'écrire.

·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème