Reviens

il y a
2 min
320
lectures
181
Qualifié
Image de 2020
Image de Très très court

— C’est couvert.
— Non seulement on ne voit pas à dix mètres mais en plus il commence à neiger.
— Normal, nous sommes en hiver et c’est marqué sur le panneau : "Col de l’Alpe - 1652m".
— Brillante idée d’emmener ta femme et tes deux enfants découvrir les charmes de la montagne par moins dix ! Tu as des chaines au moins ?
— Oui.
« Dans le livre ils disent qu’il y à au moins quinze morts par an dans des avalanches, on va tous y passer ! »
— Où as-tu trouvé ce livre Vincent ?
— Piqué dans la station-service.
— J’ai un fils de quinze ans stupide et voleur de surcroît.
— Maman, j’ai envie de vomir.
— Et une fille de treize sensible au mal d’altitude.
— C’est toi qui conduis mal papa.
— Tes enfants expriment leur malaise et toi tu les insultes, tu es horrible !
— Et une épouse tendre et attentionnée.
— La route est toute blanche, arrêtons-nous pour mettre les chaines.
— Faire demi-tour serait plus avisé, non ?
— Sois pas défaitiste, c’est monté en cinq minutes ces trucs-là.
«  Ils disent que les grillages sur la montagne c’est pour que des blocs de roche ne tombent pas sur les voitures. Il y à une famille qui à été écrabouillée par un bloc de trente tonnes, on est quasiment morts »
— En attendant, viens m’aider à poser les chaines Nostradamus.
— Maman, je vais vomir.
— Cinq minutes hein ? Trois quarts d’heure pour poser deux chaines, de plus ta fille se meurt et toi tu t’en moques !
— Allez, on est repartis,
— Tic tic tic tic tic…
— Ça tape sur la carrosserie…
— J’entends ma chérie, je vais rouler moins vite.
— Mais on roule déjà à cinq km/h
— Tic tic tic tic tic…
« Ils dissent qu’en montagne il ne faut pas mettre sa ceinture de sécurité car si tu tombes dans le ravin, la seule chance de s’en sortir, c’est d’être éjecté du véhicule qui part en tonneaux, si tu as la ceinture, t’es mort »
— Là, le refuge de l’Alpe du pin ! On y va.
— Regardez les enfants, une éclaircie, la neige ne tombe plus !
— Chéri, gares la voiture, il y a une rivière qui passe.
— Regardez comme l’eau est claire, froide et limpide.
— Papa, des poissons par dizaines.
— Ce sont des truites arc-en-ciel de belle taille.
— Vincent, tu nous fais une belle photo de ton père et moi ?
— Moi aussi, moi aussi !
— Ça va mieux tes nausées ma fille ?
— Oui papa, ça va bien maintenant.
— J’ai mis le retardateur, dix secondes, photo grand-angle, souriez, clic.
— Fais voir, superbe et c'est quoi çà en haut de l'image ?
— Des bouquetins, tenez ils montent la cime !
— Tout un groupe, ils se dirigent vers le col et sautent d'un rocher à l'autre !
— C'est vertigineux, quelle puissance et cette souplesse, magnifiques.
— Ho, un aigle les attaques ! Il essaie de capturer le plus petit et s'accroche à son dos ! La bête essaie de se débarrasser du rapace mais n'y parvint pas, ils font des roulés boulés !
— Tu crois qu'il va réussir à tuer le petit bouquetin papa ?
— Je n'en sais rien ma fille mais c'est impressionnant.
— Chéri, j'ai peur de cette violence.
— La nature est sauvage et ne fait que nous le rappeler mais vois, le bouquetin à réussi à se libérer et l'aigle repart, probablement vers une proie moins imposante.
— Dis papa, tu crois que l'on peut croiser des loups ?
— Peu vraisemblable, ce sont des animaux très discrets qui se méfient beaucoup de l'homme, après toutes les misères que nous leur avons infligées. Par contre un ours, pourquoi pas, tu sais il y a une station de ski qui se nomme Orcières. Il parait qu'il y en avait par le passé et ce n'est pas si loin d'ici.
— Qu'écris-tu sur ton livre Vincent ?
« Les rayons de soleil inondent les cimes, les bouquetins reprennent leur ascension et le cri de l'aigle frustré se perd dans l’écrin de cette montagne. Nous quittons dès lors cet endroit en silence et lentement afin de profiter pleinement de l'instant présent. Nous sommes une branche de l'arbre de vie, une brindille face à tant de beauté ; le livre va se refermer »
« Reviens »

181

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,