RÉVERSIBILITÉ

il y a
2 min
12
lectures
1
J’ai sans doute été marqué par quelques années d’éducation chrétienne, ceux qui ont été corsetés ont des tempéraments explosifs, en tout cas je mets toujours beaucoup d’enthousiasme dans mes relations intimes.

Et là, je m’escrimais comme un diable, bien planté entre ses cuisses, et ran et ran et rantanplan, que je te pousse mademoiselle vers le haut du lit, et SPAF faisait mon bas-ventre contre le sien, et BONG faisait son crâne contre la tête de lit. Je me demandais si j’allais la récupérer consciente, mais à en juger à ses cris effrayants, tout allait bien.

Il parait que les jeunes enfants sont effarés lorsqu’ils surprennent leurs parents en train de se livrer au dernier jeu qui nous reste à nous, les grandes personnes. Hey, tu m’étonnes.

La crise était proche, je trombinais comme si je cherchais à entrer tout entier dans son corps, quand soudain à mes râles de grand fauve répondit le fracas de ma compagne qui passait à travers la tête de lit. Mon dernier coup de reins n’avait pas fait que propulser des spermatozoïdes. Mince.

J’ai ramené sur l’oreiller ce doux visage, qui m’était familier depuis six heures. On parlait jadis de l’orgasme comme de la petite mort, et je confirme : elle était groggie. Mais ses yeux voilés et son sourire lointain n’exprimaient pas vraiment le reproche. Elle a agrippé ma nuque des deux mains et j’ai eu droit à un baiser cannibale. M’est avis que je venais de planter mon drapeau dans cette libido-là.

Elle m’enlaçait fermement de ses jambes, me gratifiait de baisers sur la poitrine, agréable sensation d’être réclamé, désiré, adoré. Là, dans le doux délire du moment, j’ai eu un renvoi de catéchisme, je me suis surpris à lui murmurer : oh oui je suis ton dieu, pécheresse, à genoux et je t’administrerai l’eucharistie, moi les bras en croix contre le mur, ah Marie-Madeleine, salope de mon coeur, ma pute éternelle, pompes-moi et bois ceci, car ceci est mon corps. Comment ? Tu ne t’appelles-pas Marie-Madeleine ? C’était une image, Sophie.

Elle ne me lâchait plus et la position devenait inconfortable, sauf à m’affaler sur elle comme un gros phoque. Sophie, lui susurrai-je, veux-tu me libérer, il faut que j’aille aux toilettes ?
- Non, reste-là, et pisse en moi, me répondit-elle tranquillement.

Voyez-vous, lorsque je suis né, Neil Armstrong débarquait sur la Lune ; la même année, on commençait à mettre en place le réseau internet. Je suis donc un homme des temps modernes. Mais faut pas pousser.

- Sophie, ma chérie, ma puce, mon coeur, ô toi ma porte du paradis, si ton ardeur se rapporte à ta candeur, lâches-moi.
- NON !

Hé hé. Je me suis félicité de ne pas être dans la posture où je me voyais déjà, pris en bouche par cette succube. Le voile avait quitté ce regard maintenant tout à fait clair, n’étaient quelques nuées d’orages qui se dissipèrent, tandis qu’elle ajoutait :
- Attends un peu...
- Oui, mon ange ? m’enquis-je sans rire.
Le cerveau éteint, je la vis boucler à mon poignet droit une menotte, qu’elle fixa au montant gauche du lit, avec pour effet de me retourner comme une crêpe. Clic-clac, je me suis retrouvé crucifié. Alors, elle me caressa paisiblement les cheveux (c’était délicieux), m’appelant son « grand loup des steppes », son « merveilleux bourreau », sa « fatalité à elle ».

Puis je suis devenu son « gros cochon ».

Au reste, lorsque je suis attaché sur le lit, elle peut bien m’appeler comme elle veut, surtout lorsqu’elle vient poser son gros cul sur moi, son merveilleux gros cul, plus vaste que tous les trésors du monde.
Depuis, je l’ai convertie, et elle reçoit avec bonheur tous les sacrements. De son côté elle m’a initié, comment dire, oui, à la philo-Sophie.
Elle m’a récemment fait remarquer qu’il conviendrait de poser un verrou sur la porte de notre chambre, lorsque nos enfants seraient en âge de marcher.

Hey, tu m’étonnes.
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Bien fait !

Jean-Jacques Michelet

À tous les as de la route...
Lorsque Raoul Dupont remonta dans son Volvo break modèle 76, un large sourire de haine balafrait sa face rubiconde. Il venait en effet de moucher le sale con... [+]